• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Poème ANTI-SCEPTIQUE

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
2,620
J'aime
5,270
Points
173
Age
83
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
ANTI-SCEPTIQUE


Consciemment il se sait détail de la nature,
Et l’humain sent le poids d’une infinie puissance
L’architecte secret de l’humaine substance
Guide de son destin l’invisible monture.

Était-ce la montagne, un fleuve, ou bien l’azur,
Qui commandait l’espace et le temps s’écoulant
Pouvait-on retarder cette mort atteignant
Aussi bien le mauvais que le cœur le plus pur ?

L’homme se fit un dieu ou bien s’en fit plusieurs
Il lui fallait penser à un être suprême
À un feu invisible à la bonté extrême
Qui puisse être critique ou appréciateur.

La logique voulant offrir maintes croyances
Certains eurent un Dieu qui était tout puissant
D’autres voulant des dieux en les multipliant
Cherchèrent le juste poids sur diverses balances.

Mais le dieu de certains différant du voisin
Chacun voulut savoir lequel est le meilleur
L’autre est-il ennemi, est-il profanateur,
Lequel est bienfaiteur menant au doux chemin.

Et l’on organisa les prières, les rites
Bâtissant des abris à ceux que l’on vénère
On défiait le temps pour un homme éphémère
L’art devait du divin présenter les mérites.

Les hommes ne sachant garder juste mesure
Décidèrent que l’autre était un infidèle
Il fallait pour un seul garder le même zèle
Et un dieu différent était une imposture.

Ce qui dès l’origine était un but d’amour
Vit des hommes mourir par simple fanatisme
On inventa des mots se terminant en isme
La divine colombe en devint un vautour.

L’exigence morale eut bien des interdits
Mais la faute plaisant à l’individualiste
L’homme du paradis perdit vite la piste
Et tuer l’infidèle à certains fut permis.

"L’univers m’embarrasse et je ne puis songer
Que cette horloge existe et n’ait point d’horloger"
Nous dit le grand Voltaire et faut-il ajouter
Qu’à la bonté totale on ne peut l’obliger.

Dieu est-il bon pour l’homme ou bien indifférent
L’avenir le dira mais l’humain est sauvage
Tout ce qui tue, qui blesse et ce qui est carnage
Conduira notre monde aux portes du néant.

Faut-il croire en un dieu qui ignore l’amour
Qui cloisonne la vie en multiples chapelles
Qui permet en son nom des atteintes mortelles
Et attendre de lui le bonheur chaque jour.

Il est temps de peser, en pensant que l’esprit
Ne vient pas forcément de la même croyance
Qu’il y a des athées semant la bienfaisance
Qu’au bon, de n’importe où, s’ouvre le paradis.

Charité ou amour sont le souverain guide
Et il n’est pas de Dieu qui ne dise d’aimer
Si la fraternité ne peut vous animer
Vous aurez le cœur sec votre vie sera vide !




 
Inscrit
10 Décembre 2018
Messages
910
J'aime
1,439
Points
123
Localité
Haute-Loire
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3
et il n'est pas de Dieu qui ne dise d'aimer.
Oui, c'est ça, tout à fait ça.
superbe texte
Merci.
 
Haut