• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème d'amour Avant que tout ne meurt

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
3,336
J'aime
5,574
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1



Lorsque je pense à vous petite fleur des bois
Nos mains se touchent encore et mon coeur tambourine
Je me souviens de vous cette allure mutine
Qui faisait si souvent ce charme d'autrefois


Nous nous sommes aimés flammes d'un feu de bois
Aux parfums de bruyère quand l'eau coule et ravine
Irriguant la forêt de la douce colline
Votre porte de jade entrouverte aux émois


Sur une herbe douce tel un tapis de mousse
Comme un duvet d'oiseau quand dans le nid il pousse
Nous étions couchés et nos regards rieurs


Se taquinaient d'iris en de belles promesses
Sans besoin de parler ne laissant aux caresses
D'autre choix que d'aimer avant que tout ne meurt


Moïse
Le 21/05/2020

tous droits réservés



 

Moi

Grand poète
Inscrit
23 Avril 2020
Messages
428
J'aime
497
Points
68
Localité
Chez moi
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3
Les amours printanières aux essences envoûtantes pour nous offrir toute la quintessence d'un charmant petit sonnet
(Vous voilà désormais epris du sonnet )
J'aime bien votre persévérance et votre applicaction a nous faire voyager dans votre poésie .

Belle journée à vous
Amitiés
 
Dernière édition:

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
684
J'aime
1,037
Points
148
Age
80
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#7
J'adore ce sonnet poli jusqu'à l'extrême
où l'amour par l'écrit se change en un poème
on reconnait de vous la fine signature
et ce talent qui fait plaisantes vos lectures.

Bonne soirée
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
9,079
J'aime
9,300
Points
183
Age
73
Localité
Grenoble
Je suis
Une femme
Hors ligne
#9



Lorsque je pense à vous petite fleur des bois
Nos mains se touchent encore et mon coeur tambourine
Je me souviens de vous cette allure mutine
Qui faisait si souvent ce charme d'autrefois


Nous nous sommes aimés flammes d'un feu de bois
Aux parfums de bruyère quand l'eau coule et ravine
Irriguant la forêt de la douce colline
Votre porte de jade entrouverte aux émois


Sur une herbe douce tel un tapis de mousse
Comme un duvet d'oiseau quand dans le nid il pousse
Nous étions couchés et nos regards rieurs


Se taquinaient d'iris en de belles promesses
Sans besoin de parler ne laissant aux caresses
D'autre choix que d'aimer avant que tout ne meurt


Moïse
Le 21/05/2020

tous droits réservés



Qu'il est doux de te lire cher Moïse
Amicalement
Bises
Gaby
 

Kanth

Poète confirmé
Inscrit
10 Avril 2020
Messages
58
J'aime
71
Points
18
Localité
Shanghai
Je suis
Un homme
Hors ligne
#11
Un beau sonnet sensible et soigné, sur un sujet qui pourrait être usé, mais qui est simplement éternel. Et grâce à ces vers délicats, il reste innocent et frais comme les premières amours. Merci pour ce texte.
 

Membres en ligne

Haut