• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Incertaines origines du "De "

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
1,487
J'aime
3,125
Points
173
Age
81
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Incertaines origines du "De "


La marquise de Machin-Chose
Qui n’aimait pas les roturiers
D’un marquis mou et singulier
N’obtenait point d’apothéose

Mais le hasard de tout dispose
Et un beau jour un brun meunier
Qui venait garnir son grenier
À sa cupidité s’impose.

Il devint l’attitré livreur
Venant donner quelques bonheurs
À la délicate marquise

Le tiers-état fit son bonheur
Et régulièrement éprise
Elle s’abonna à sa vigueur



Or de préfaces audacieuses
En persistances du plaisir
L’assouvissement des désirs
Fit la marquise soucieuse

Des ces amours délicieuses
Ils ne purent se dessaisir
Et le marquis vit survenir
Une descendance glorieuse

Le mâle enfant peu ressemblant
Au marquis fut noble pourtant
Mais s’évadant de la roture

Il eut lui même des héritiers
Qui par l’historique aventure
De noblesse eurent les étriers



Descendant de ce vieux marquis
Je me retrouve c’est étonnant
Très généalogiquement
Dans la noblesse du pays

Mais la particule que j’acquis
Peut s’oublier au cours des ans
Car le doux meunier fécondant
De l’enfant jamais ne rougit

De l’histoire fuyant la poussière
Me plaisent bien les roturières
La noblesse n’est plus un atout

Me fiant aux charmes exquis
Même une révolutionnaire
Serait tout à fait de mon goût.


Car même les bons scientifiques
Ont des problèmes cartésiens
Comment assurer le maintien
Des assemblages génétiques

Et les marquises prolifiques
Peuvent recourir à divers liens
Pour que recherchant leur bien
La roture devienne érotique

Les défaillances de vertus
Aux délicatesses impromptues
se trouvent aussi dans la noblesse

Et la légende du sang bleu
N’altère pas la noble ivresse
que l’on soit marquis ou bien gueux.


Remarque :
Tout ceci est invention, autant que la chose soit sure , je ne descends pas d'un duc ou d'un marquis : Je monte d'un tonnelier!





 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
12,528
J'aime
14,684
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
En ligne
#2
Incertaines origines du "De "


La marquise de Machin-Chose
Qui n’aimait pas les roturiers
D’un marquis mou et singulier
N’obtenait point d’apothéose


Mais le hasard de tout dispose
Et un beau jour un brun meunier
Qui venait garnir son grenier
À sa cupidité s’impose.


Il devint l’attitré livreur
Venant donner quelques bonheurs
À la délicate marquise


Le tiers-état fit son bonheur
Et régulièrement éprise
Elle s’abonna à sa vigueur




Or de préfaces audacieuses
En persistances du plaisir
L’assouvissement des désirs
Fit la marquise soucieuse


Des ces amours délicieuses
Ils ne purent se dessaisir
Et le marquis vit survenir
Une descendance glorieuse


Le mâle enfant peu ressemblant
Au marquis fut noble pourtant
Mais s’évadant de la roture


Il eut lui même des héritiers
Qui par l’historique aventure
De noblesse eurent les étriers




Descendant de ce vieux marquis
Je me retrouve c’est étonnant
Très généalogiquement
Dans la noblesse du pays


Mais la particule que j’acquis
Peut s’oublier au cours des ans
Car le doux meunier fécondant
De l’enfant jamais ne rougit


De l’histoire fuyant la poussière
Me plaisent bien les roturières
La noblesse n’est plus un atout


Me fiant aux charmes exquis
Même une révolutionnaire
Serait tout à fait de mon goût.



Car même les bons scientifiques
Ont des problèmes cartésiens
Comment assurer le maintien
Des assemblages génétiques


Et les marquises prolifiques
Peuvent recourir à divers liens
Pour que recherchant leur bien
La roture devienne érotique


Les défaillances de vertus
Aux délicatesses impromptues
se trouvent aussi dans la noblesse


Et la légende du sang bleu
N’altère pas la noble ivresse
que l’on soit marquis ou bien gueux.



Remarque :
Tout ceci est invention, autant que la chose soit sure , je ne descends pas d'un duc ou d'un marquis : Je monte d'un tonnelier!





Gueux ou marquis on est des êtres humains respectables
 

Saoirse

Grand poète
Inscrit
10 Octobre 2019
Messages
1,209
J'aime
3,179
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3
Il faut bien du sang neuf pour renouveler la race sinon à force d'unions trop consanguines on obtient des gueules de Habsbourg :)
Je l'ai déjà dit, mais je le répète ta plume est vraiment savoureuse et divertissante
 

Moi

Grand poète
Inscrit
23 Avril 2020
Messages
2,767
J'aime
4,978
Points
198
Localité
Chez moi
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
Ah! Ces sangs bleus!
J'en dirais rien de plus sur le sujet
Qu'il fut très instructif de lire.
Douce nuit mon ami.

Amitiés
 
Haut