• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème La balade des cailloux

Pat

Grand poète
Inscrit
21 Janvier 2019
Messages
434
J'aime
636
Points
148
Age
55
Localité
Hauts de France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
LA BALADE DES CAILLOUX


Un beau matin,​

des cailloux de toutes formes et tailles,​

à demi ensevelis sous la terre, sortirent de ses entrailles,​

et se mirent en chemin.​


Ils étouffaient et voulaient s'en aller.​


Sur leur route ils rencontrèrent et invitèrent​

à leur randonnée aventurière :​


Des palets noirs,​

extraits des sols, par dur labeur,​

et coups de grisou, la peur.​

À la demande, les gaillettes répondirent,​

« notre patrie est ici,​

mais en mémoire des gueules noires,​

nous irons pour combattre l'oubli,​

dans d'autres régions, conter leur histoire. »​


Un fragment rouge, petit morceau de terre cuite,​

perdu, découragé, heureux de prendre la fuite.​

Un morceau de brique, vestige d'une petite maison​

entourée d'un jardin où défilaient les saisons.​

Cassées les briques, abattu le quartier,​

remplacé de béton,​

d'immeubles sans âmes, paysage de pitié.​

« Les temps ont changé, avec vous je m'en vais. »​


Des caillasses anonymes, jetées là, n'importe où,​

servant de chemin de campagne, baignant dans la boue.​

Dédaignés, écrasés,​

pourtant désireux d'un avenir de succès.​

Ils répondirent sans hésitation,​

«nous vous suivons vers d'autres horizons,​

le respect nous cherchons. »​


Un tout petit roc brillant​

baignant dans un cours d'eau avenant,​

une pépite d'or,​

elle répondit à l'invitation sous condition,​

« oui, mais il faut me cacher, me sécuriser,​

certains s'entre-tueraient pour me capturer​

et dans leurs mains avares m'emprisonner. »​


Des galets d'océan, lisses et ronds,​

« Merci pour l'invite, nous vous accompagnons,​

assez des grandes marées qui nous secouent,​

des rejets polluants, nous sommes à bout,​

nous nous empoisonnons, alors fuyons.»​





Une minuscule pierre scintillante,​

petit éclat de diamant,​

sous une touffe d'herbe se reposant.​

« Avant toutes rêvaient de moi, à leur doigt,​

le jour des fiançailles, temps de joie,​

une bague sertie de diamant.​

La société a changé, au diable cérémonies et serments,​

préféré le contrat de paraphes rapides.​

alors je vous suis loin de mes tourments »​


Des petites roches, miettes de montagne,​

façonnées depuis des milliers d'années,​

reconnues et admirées,​

elles hésitaient,​

mais par envie de découvrir d'autres paysages,​

elles furent du voyage.​


Une météorite, éclat du système solaire,​

échouée sur le globe terrestre,​

comme victime d'un naufrage.​

La bande audacieuse, étonnée et séduite,​

rêvait de visiter à sa suite,​

d'autres galaxies,​

et d'exister dans l'infini.​























































,


















 
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
15,750
J'aime
22,413
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
Je le trouve original, o_O fallait y penser, une poésie sur les cailloux que j'ai bien aimé, BRAVO et MERCI pour cette ballade ;):giggle:

Bonne soirée clindœilcontent536+
 
I

Intimeane

Invité
Hors ligne
#3
LA BALADE DES CAILLOUX


Un beau matin,​

des cailloux de toutes formes et tailles,​

à demi ensevelis sous la terre, sortirent de ses entrailles,​

et se mirent en chemin.​


Ils étouffaient et voulaient s'en aller.​


Sur leur route ils rencontrèrent et invitèrent​

à leur randonnée aventurière :​


Des palets noirs,​

extraits des sols, par dur labeur,​

et coups de grisou, la peur.​

À la demande, les gaillettes répondirent,​

« notre patrie est ici,​

mais en mémoire des gueules noires,​

nous irons pour combattre l'oubli,​

dans d'autres régions, conter leur histoire. »​


Un fragment rouge, petit morceau de terre cuite,​

perdu, découragé, heureux de prendre la fuite.​

Un morceau de brique, vestige d'une petite maison​

entourée d'un jardin où défilaient les saisons.​

Cassées les briques, abattu le quartier,​

remplacé de béton,​

d'immeubles sans âmes, paysage de pitié.​

« Les temps ont changé, avec vous je m'en vais. »​


Des caillasses anonymes, jetées là, n'importe où,​

servant de chemin de campagne, baignant dans la boue.​

Dédaignés, écrasés,​

pourtant désireux d'un avenir de succès.​

Ils répondirent sans hésitation,​

«nous vous suivons vers d'autres horizons,​

le respect nous cherchons. »​


Un tout petit roc brillant​

baignant dans un cours d'eau avenant,​

une pépite d'or,​

elle répondit à l'invitation sous condition,​

« oui, mais il faut me cacher, me sécuriser,​

certains s'entre-tueraient pour me capturer​

et dans leurs mains avares m'emprisonner. »​


Des galets d'océan, lisses et ronds,​

« Merci pour l'invite, nous vous accompagnons,​

assez des grandes marées qui nous secouent,​

des rejets polluants, nous sommes à bout,​

nous nous empoisonnons, alors fuyons.»​





Une minuscule pierre scintillante,​

petit éclat de diamant,​

sous une touffe d'herbe se reposant.​

« Avant toutes rêvaient de moi, à leur doigt,​

le jour des fiançailles, temps de joie,​

une bague sertie de diamant.​

La société a changé, au diable cérémonies et serments,​

préféré le contrat de paraphes rapides.​

alors je vous suis loin de mes tourments »​


Des petites roches, miettes de montagne,​

façonnées depuis des milliers d'années,​

reconnues et admirées,​

elles hésitaient,​

mais par envie de découvrir d'autres paysages,​

elles furent du voyage.​


Une météorite, éclat du système solaire,​

échouée sur le globe terrestre,​

comme victime d'un naufrage.​

La bande audacieuse, étonnée et séduite,​

rêvait de visiter à sa suite,​

d'autres galaxies,​

et d'exister dans l'infini.​























































,


















Une histoire très originale que j'ai lue avec plaisir!
 

Pat

Grand poète
Inscrit
21 Janvier 2019
Messages
434
J'aime
636
Points
148
Age
55
Localité
Hauts de France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
J'ai commencé à vous lire , tous ces petits cailloux galets qu'on trouve, qu'on ramasse, qu'on regarde sont pour moi un vrai trésor......
J adore ,,,j'ai aimé me rappeler toutes ces histoires qui trottent dans la tête quand on découvre une pierre ...le texte est bien long mais ce thème est agréable ,merci
:)
 

Pat

Grand poète
Inscrit
21 Janvier 2019
Messages
434
J'aime
636
Points
148
Age
55
Localité
Hauts de France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5

Pat

Grand poète
Inscrit
21 Janvier 2019
Messages
434
J'aime
636
Points
148
Age
55
Localité
Hauts de France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#7
J'ai commencé à vous lire , tous ces petits cailloux galets qu'on trouve, qu'on ramasse, qu'on regarde sont pour moi un vrai trésor......
J adore ,,,j'ai aimé me rappeler toutes ces histoires qui trottent dans la tête quand on découvre une pierre ...le texte est bien long mais ce thème est agréable ,merci
:)
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
13,790
J'aime
16,638
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
En ligne
#9
LA BALADE DES CAILLOUX


Un beau matin,​

des cailloux de toutes formes et tailles,​

à demi ensevelis sous la terre, sortirent de ses entrailles,​

et se mirent en chemin.​


Ils étouffaient et voulaient s'en aller.​


Sur leur route ils rencontrèrent et invitèrent​

à leur randonnée aventurière :​


Des palets noirs,​

extraits des sols, par dur labeur,​

et coups de grisou, la peur.​

À la demande, les gaillettes répondirent,​

« notre patrie est ici,​

mais en mémoire des gueules noires,​

nous irons pour combattre l'oubli,​

dans d'autres régions, conter leur histoire. »​


Un fragment rouge, petit morceau de terre cuite,​

perdu, découragé, heureux de prendre la fuite.​

Un morceau de brique, vestige d'une petite maison​

entourée d'un jardin où défilaient les saisons.​

Cassées les briques, abattu le quartier,​

remplacé de béton,​

d'immeubles sans âmes, paysage de pitié.​

« Les temps ont changé, avec vous je m'en vais. »​


Des caillasses anonymes, jetées là, n'importe où,​

servant de chemin de campagne, baignant dans la boue.​

Dédaignés, écrasés,​

pourtant désireux d'un avenir de succès.​

Ils répondirent sans hésitation,​

«nous vous suivons vers d'autres horizons,​

le respect nous cherchons. »​


Un tout petit roc brillant​

baignant dans un cours d'eau avenant,​

une pépite d'or,​

elle répondit à l'invitation sous condition,​

« oui, mais il faut me cacher, me sécuriser,​

certains s'entre-tueraient pour me capturer​

et dans leurs mains avares m'emprisonner. »​


Des galets d'océan, lisses et ronds,​

« Merci pour l'invite, nous vous accompagnons,​

assez des grandes marées qui nous secouent,​

des rejets polluants, nous sommes à bout,​

nous nous empoisonnons, alors fuyons.»​





Une minuscule pierre scintillante,​

petit éclat de diamant,​

sous une touffe d'herbe se reposant.​

« Avant toutes rêvaient de moi, à leur doigt,​

le jour des fiançailles, temps de joie,​

une bague sertie de diamant.​

La société a changé, au diable cérémonies et serments,​

préféré le contrat de paraphes rapides.​

alors je vous suis loin de mes tourments »​


Des petites roches, miettes de montagne,​

façonnées depuis des milliers d'années,​

reconnues et admirées,​

elles hésitaient,​

mais par envie de découvrir d'autres paysages,​

elles furent du voyage.​


Une météorite, éclat du système solaire,​

échouée sur le globe terrestre,​

comme victime d'un naufrage.​

La bande audacieuse, étonnée et séduite,​

rêvait de visiter à sa suite,​

d'autres galaxies,​

et d'exister dans l'infini.​























































,


















C'est peut être long mais très bien écrit.
Un grand merci pour tous ces cailloux dont nous avons tous fait la collection un jour ou l'autre.
Amicalement
Gaby
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
5,360
J'aime
10,663
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#10
Une météorite, éclat du système solaire,

échouée sur le globe terrestre,

comme victime d'un naufrage.

La bande audacieuse, étonnée et séduite,

rêvait de visiter à sa suite,

d'autres galaxies,

et d'exister dans l'infini.

J'ai bien aimé vous lire Pat, votre façon de raconter l'histoire de ces pierres m'a plu
 
Dernière édition:
M

Membre supprimé 207

Invité
Hors ligne
#14
mon dieu que c'est beau,, très touchée par ce poème
cailloux galets graviers roches rochers pierres granit
que de souvenirs ,, j'aime beaucoup, merci.
 

Larsen

Grand poète
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
544
J'aime
989
Points
98
Localité
Ouest de la France
Je suis
Un homme
Hors ligne
#16
Je me doutais que les cailloux avaient une âme...
Il fallait seulement qu'une poétesse les écoute, et c'est fait de belle manière !
Bravo Pat (y)
 

Concours sur le thème du printemps

concours printemps

Membres en ligne

Haut