• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
  • Merci de ne pas publier plus de 5 poèmes par jour.

Vers libres la pierre

automne-

Poète confirmé
Inscrit
18 Mai 2019
Messages
61
J'aime
140
Points
33
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1

Le simple fait de mettre les mots sur le papier apporte souvent une sensation de soulagement.
" Comme une énorme pierre que je n’ai plus à porter ",
disait un médecin kosovar qui venait de terminer dix pages sur son exode.



Du vent à claquer les vagues
face à la mer une rambarde,
Les montagnes dans le dos
la falaise à flanc d'écume,


La terre se serre tout contre
un roc qui résiste encore,
Un peu de sel sur les ailes
le petit monde des oiseaux,


Tout près des arbres chéris
sous un petit banc de bois
Couverte de feuilles d'or
seule une pierre est restée.


* 09 juin19, m. *
 
Dernière édition:

Sentimentale

Animatrice
Membre du personnel
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
7,890
J'aime
8,062
Points
123
Age
72
Localité
Grenoble
Je suis
Une femme
En ligne
#2

Le simple fait de mettre les mots sur le papier apporte souvent une sensation de soulagement.
" Comme une énorme pierre que je n’ai plus à porter ",
disait un médecin kosovar qui venait de terminer dix pages sur son exode.



Du vent à claquer les vagues
face à la mer une rambarde,
Les montagnes dans le dos
la falaise à flanc d'écume,


La terre se serre tout contre
un roc qui résiste encore,
Un peu de sel sur les ailes
le petit monde des oiseaux,


Tout près des arbres chéris
sous un petit banc de bois
Couverte de feuilles d'or
seule une pierre est restée.


* 09 juin19, m. *


ces mots sont arrivés après lecture des lignes citées plus haut, ce doit
être vrai
que les mots savent de nous bien des choses avant nous. m.

Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d’eux.
de René Char, [Chants de la Balandrane]

*
Très beau
J'ai bien aimé
Merci automne de ce partage
Gaby
 

Victoria5983

Grand poète
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
1,303
J'aime
2,566
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4

Le simple fait de mettre les mots sur le papier apporte souvent une sensation de soulagement.
" Comme une énorme pierre que je n’ai plus à porter ",
disait un médecin kosovar qui venait de terminer dix pages sur son exode.



Du vent à claquer les vagues
face à la mer une rambarde,
Les montagnes dans le dos
la falaise à flanc d'écume,


La terre se serre tout contre
un roc qui résiste encore,
Un peu de sel sur les ailes
le petit monde des oiseaux,


Tout près des arbres chéris
sous un petit banc de bois
Couverte de feuilles d'or
seule une pierre est restée.


* 09 juin19, m. *
je suis à Etretat ou ailleurs! en tout cas je m'evade ....c'est magique ...Vic
 

Oyem

Grand poète
Inscrit
3 Mars 2019
Messages
1,327
J'aime
2,402
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5

Le simple fait de mettre les mots sur le papier apporte souvent une sensation de soulagement.
" Comme une énorme pierre que je n’ai plus à porter ",
disait un médecin kosovar qui venait de terminer dix pages sur son exode.



Du vent à claquer les vagues
face à la mer une rambarde,
Les montagnes dans le dos
la falaise à flanc d'écume,


La terre se serre tout contre
un roc qui résiste encore,
Un peu de sel sur les ailes
le petit monde des oiseaux,


Tout près des arbres chéris
sous un petit banc de bois
Couverte de feuilles d'or
seule une pierre est restée.


* 09 juin19, m. *
J'adore ces ambiances que vous créez, votre vision de la nature, votre amour pour les arbres, c'est apaisant, c'est très beau !😊
 

astree84

Grand poète
Inscrit
4 Mars 2019
Messages
2,345
J'aime
4,729
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#7

Le simple fait de mettre les mots sur le papier apporte souvent une sensation de soulagement.
" Comme une énorme pierre que je n’ai plus à porter ",
disait un médecin kosovar qui venait de terminer dix pages sur son exode.



Du vent à claquer les vagues
face à la mer une rambarde,
Les montagnes dans le dos
la falaise à flanc d'écume,


La terre se serre tout contre
un roc qui résiste encore,
Un peu de sel sur les ailes
le petit monde des oiseaux,


Tout près des arbres chéris
sous un petit banc de bois
Couverte de feuilles d'or
seule une pierre est restée.


* 09 juin19, m. *
c'est une description je pense de l'automne, si des feuilles d'or recouvre cette seule pierre!
 

Fleurette

Grand poète
Inscrit
8 Mars 2019
Messages
658
J'aime
964
Points
98
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
Bien décrit le paysage on découvre ce petit endroit et on médite ,,merci
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
3,681
J'aime
6,311
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#11
Belle description des falaises surplombant la mer.
Je m'imagine bien en Irlande sur les cliff of Moher...

Très agréable lecture.. merci
 
Inscrit
9 Décembre 2018
Messages
165
J'aime
192
Points
43
Je suis
Un homme
Hors ligne
#13
Il me semble retrouver cette notion d'ultime témoin dans vos écrits, ceux que j'ai lus du moins. Merci.
 
inscrivez-vous

Membres en ligne

Haut