• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
  • Merci de ne pas publier plus de 5 poèmes par jour.

Lettre d'amour Langage des yeux, langage des amoureux...

EricS

Grand poète
Inscrit
28 Septembre 2018
Messages
1,284
J'aime
1,198
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1

les langages s'universalisent, grâce aux innovations, pourront-elles traduire nos silences, peut-être l'IA, encore faudra t'il qu'elle possède une notion du temps des hommes, et non le syndrome de l'immortalité, que deviendrions-nous pour elle,
j'en souris car même en parlant la même langue on peut ne pas se comprendre, les subtilités linguistiques liées aux accents géographiques demandent du temps pour les assimiler sans que cela puisse paraitre comique, on peut se comprendre sans parler comme l'on peut percer les apparences sans se regarder, mais cela tu le sais, tout est interprétable les attitudes l'odorat les mimiques les détails bref tout ce qui est observable pour l'identification des pensées de l'autre sont déjà accessibles,
tu peux, non pas savoir, mais comprendre ses intentions comme ses réflexions, au poker on appelle cela un tell, qui traduis veut dire 'dire', où ' raconter ', cela dépend de la longueur du discours du corps avouant ce que son possesseur voudrait bien cacher, j'essaie de te cacher mes intentions mais elles sont visibles par mes ébahissements qui se déguisent mal, on se déguise mal lorsque l'on est sincère, les apparences, les apparences se sont les autres qui te les collent sur ta peau, la plupart du temps, sauf pour ceux qui rentrent dans leur je, les apparences existent parce que l'on n'écoute pas l'autre, où alors qu'avec ses oreilles, où qu'avec ses yeux, l'ouïe ne se fait pas qu'avec ses oreilles et ses yeux, écouter ce n'est pas qu'absorber la substance des mots, il faut que je t'avoue de tout mon corps

je préfère

que nous restions l'un pour l'autre

chérie

un mystère


nous nous résoudrons
en nous embrumant
entre des danses de salon
simplement revêtus de sentiments

comme ton sourire qui t'habille

digne d'une création éternelle

lorsqu'il s'y dépose le temps oscille

avant de disparaître entre tes lèvres qui le descellent

attends chuuut
me dit elle derrière son doigt sur sa bouche, j'allais continuer de parler avec ma bouche pour dire qu'il existe tout un langage du corps et que donc j'adorais la façon dont le sien s'exprimait et
attends chuuut, qu'elle me répéta, mais cette fois en mettant son doigt sur ma bouche, je voudrais écouter ce que ton dos a me dire, où à me raconter, ça dépend du temps que tu mettras pour aller ailleurs que là où je suis,

du coup, me suis caché derrière les apparences de ma fuite

en fait

ce qui vient d'être écrit ne s'est pas déroulé,
même si il est des limites que l'on aimerait bien dépasser,
mais il faut savoir désir garder,
pour ne pas voir le chemin barré,
meme si il l'est,
et puis
l'attirance ne suffit pas à elle seule pour concrétiser une union

surtout si ce sont les apparences qui doivent s'en occuper

alors elle n'est pas faite pour durer

maintenant
on ne fait pas des choses que pour qu'elles durent
l'éphémère à son charme
surtout lorsqu'elle laisse après elle son parfum intemporel

si éphémère est le bouquet de fleurs

à jamais est l'offrande

la folie est-ce de se laisser aller à l'inéluctable attirance d'un bien-être entre deux êtres qui se feraient du bien, où de résister parce que cela peut faire aussi très mal,

n'ayant comme réponse
que le silence que j'impose à mes questions
je ne me prends plus la tête et fonce
en évitant d'aller trop près de mes tentations

mais
page après page
comme jour après jour
seul dans un des coins de mes rêves

je continue de bouquiner le livre précieux

de tes yeux

livrant page après page

ta beauté jour après jour
.
.
.
 
Dernière édition:
inscrivez-vous

Membres en ligne

Haut