• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
  • Merci de ne pas publier plus de 5 poèmes par jour.

Poème Les funérailles de Dame Terre...

Cimart

Poète confirmé
Inscrit
7 Septembre 2019
Messages
85
J'aime
140
Points
33
Age
73
Localité
Labrecque Lac St-Jean Québec
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Les funérailles de Dame Terre


Un ange passant par la voie lactée
Aperçut un curieux cortège.
Piqué par la curiosité, il s’approcha à vol feutré.
« Quel est l’objet de cette procession ? »
Demanda-t-il, consterné,
À une des étoiles porteuses du corbillard.
« Comment ! vous n’êtes pas au courant !
Où étiez-vous ces derniers temps ?
Toutes les étoiles de l’univers en ont parlé...
La nouvelle a paru à la Une, en grosses lettres
En page frontispice du journal Atomique ».
« Je n’étais pas au courant, rétorqua l’Ange,
Trop occupé à la réalisation des affaires divines... »
Puis l’étoile porteuse ajouta , en larmoyant
« On transporte Dame Terre vers le lieu de son repos éternel.
Elle était devenue bien malade»
Puis, après un moment de silence
Le temps d’essuyer quelques nouvelles larmes
L’étoile ajouta : « Elle ne pouvait plus supporter les nombreuses crises
Que les humains lui faisaient subir
Elle avait le cancer qu’engendrent les pollutions»...


Une Dame vêtue de noir pour la circonstance
Écoutait avec intérêt les propos de l’étoile porteuse.
Elle fit signe à l’ange de la rejoindre.
« Où étiez-vous bel oiseau spirituel
Pendant que l’on pleurait la mort de Dame Terre » ?
« Je parcourais des galaxies parallèles
À la culture de quelques vies nouvelles , rétorqua-t-il...
Mais qui êtes-vous ? »
« Je suis Dame Lune, la fidèle compagne de Dame Terre.
Je la connais depuis notre tendre enfance.
J’ai assisté à son agonie bien tristement
Sans pouvoir rien faire.
Certes, j’ai redoublé la caresse de mes marées
Pour soulager ses douleurs et ses peurs.
Mais le seul remède pouvant la guérir était humain
Et les humains, aveuglés par leur égoïsme,
Ne l’ont pas appliqué assez hâtivement...
En outre, les explosions nucléaires de la guerre atomique
Qui eurent lieu, ces dernières années, entre les humains
Ont eu raison de sa vitalité, déjà meurtrie par les pollutions,
Et, malheureusement, elle a été détruite, calcinée»

« Que c’est triste, dit l’ange. Pauvres humains !
J’avais dit à Dieu de ne pas leur faire confiance. »
Puis après un moment, l’ange demanda :
« Mais où allez-vous ainsi » ?
« Nous remontons l’espace-temps qui l’a engendré,
Vers le divin Créateur
Qui officiera la cérémonie de dématérialisation.
Il nous attend, bien attristé...
Comprenez, Dame Terre était son premier-né,
Son Enfant chérie en qui il avait mis tout son amour
Pour y faire fleurir la vie ...
Que voulez-vous !
Les humains n’ont pas compris
Que Dieu leur avait donné la clé de leur Paradis
Que Dame Terre était leur seul paradis dans l’Univers ».
«Que sont devenus les humains » ? demanda l’ange attristé
« Ils ont trépassés avec elle », rétorqua Dame Lune.
« Il ne reste plus âmes qui vivent...
Tous ensevelis par les catastrophes des dernières années...
Toutes traces de vie a disparu... »
« Maintenant je me sentirai bien seule » ajouta Dame Lune...

Au côté de Dame Lune se tenait Monsieur Soleil,
Qui lui soutenait affectueusement l’avant bras.
Lui aussi avait grandes peines...
Dame Terre était sa raison d’être, sa raison de vivre,
Puisque elle seule portait la vie dans son système solaire.
Maintenant, il craint pour sa propre survie,
Ainsi que pour celle des autres planètes
Qui orbitent autour dans son majestueux système.
Il craint la réaction en chaîne qui va suivre...

Après avoir parcouru quelques années lumières,
Le cortège arriva enfin auprès du divin parvis.
Les émotions étaient fort vives...
Une foule immense,
Composée d’anges, d’archanges, de chérubins et de saints,
Les attendait, silencieuse et recueillie...
De forts applaudissements retentirent sur le passage du cadavre de Dame Terre.
Le cortège s’arrêta...
Puis, doucement, les portes de l’Au-delà s’ouvrirent
Sous la musique des cloches célestes.
Cette musique était si belle que les ondes vibratoires de tout l’univers
Frémissaient d’une divine émotion amoureuse...

Au fond de la Nef céleste, trônait Dieu le Père.
À ses côtés, on distinguait Jésus, Marie, Joseph, les 12 Apôtres
Et les nombreux disciples de Jésus...
Dieu le Père se leva, doucement, silencieusement...
Puis son corps spirituel se mit à vibrer de plus en plus intensément,
Sous la force des ondes amoureuses qui émanaient de son âme.
Tous, alors, s’agenouillèrent, les yeux recueillis,
Éblouis, mais non aveuglés, par la lumière de l’amour divin,
Qui, comme une tempête qui approche, envahissait tout l’espace.
Il s’approcha de Dame Terre, et la regarda tendrement, affectueusement...
Puis, après s’être recueilli, Il posa sa main divine sur la matière inerte.
Lentement, on vit alors celle-ci se dématérialiser peu à peu,
Faisant le chemin inverse de l’évolution.
Les cellules régressaient en molécules,
Les molécules en atomes,
Puis les atomes en particules.
Enfin dans un fracas implosif d’une grande intensité lumineuse
Dame Terre disparut complètement,
Redevenant pure énergie...

Dieu le Père prit alors entre ses deux mains les forces de l’amour
Qui avaient fait fleurir la vie sur Terre, approcha ses mains de sa bouche divine,
Puis, doucement, souffla sur les forces amoureuses restants
Pour les répandre aux confins de l’univers.
On vit, alors, les ondes divines répandre ces forces à la grandeur de l’espace-temps.

Une fois cette cérémonie terminée, Dieu le Père prit la Parole :
« Nul ne peut détruire les forces de l’amour qui fabriquent la vie, dit-il.
On peut détruire la vie, car elle est fragile, mais non l’amour qui l’engendre.
La vie est la conséquence matérielle de l’action amoureuse des forces divines
Que sont le nucléaire, l’électro-magnétisme et la gravitation universelle.
Ces forces sont de nature divine.
C’est pourquoi, elles sont indestructibles.
Elles sont les bras de mon Amour qui sculpte la vie.
Les Humain étaient mes contremaîtres sur la Terre.
Malheureusement, ils ont échoués dans leur culture vitale,
Victime de leur égoïsme et de leur agressivité animale.
Je leur pardonne, ajouta-t-il après un moment de silence.
Car, leur expérience servira à mieux structurer la vie sur d’autres planètes.
Ne soyez plus triste, car la vie céleste est infinie.
Allez maintenant, chacun en vos jardins spirituels...
D'autres vies attendent pour y être cultivées... »

Dieu le Père retourna sur son siège céleste
Et les portes de l’Au-Delà se refermèrent lentement sous l’envolée musicale des cloches...
La foule, encore sous le choc de la vision divine, se dispersa lentement,
Chantant les bienfaits miséricordieux du projet divin...
Et se dispersa aux quatre coins de l’Univers.
L’ange s’offrit à raccompagner Dame Lune et Monsieur Soleil en leur habitat respectif.
Sur le chemin du retour, ils conversèrent sereinement des Paroles de Dieu le Père,
Qui retentissaient encore en leur coeur.
Enfin, ils comprenaient mieux la tâche qui les attendait.

Chemin faisant à travers les galaxies,
L’ange montrait les autres planètes vivantes où il travaillait.
Chacun s’émerveillait de la grande diversité des divers paysages
Qui offraient leur splendeur singulière à leurs yeux.
Arrivés sur les lieux du système solaire de Monsieur Soleil,
Ils s’attendaient à trouver un vide spatial là où se situait Dame Terre.
Mais, ô miracle, toutes les planètes s’étaient déplacés,
Et Mars avait pris la place de la Terre.
La planète Mars était entrée dans un processus de vitalisation.
Elle était en train de se transformer en terre.
Sa couleur passait du rouge au bleu, les océans se constituaient,
Les forêt poussaient, des animaux apparaissaient, et des humains apprenaient à marcher.
Surpris, Monsieur Soleil reprit son rôle de producteur de lumière et de chaleur
Et redoubla l’ardeur de son rayonnement afin que cette nouvelle naissance de la vie soit efficiente.
Madame Lune fit de même en animant les flux des océans.
L’ange, quant à Lui, décida de rester afin d’aider les nouveaux humains à mieux cultiver la vie.
Tous, alors se souvinrent des dernières Paroles de Dieu le Père :

« La vie est la fleur de l’amour, non de la haine...
Cultivez l’amour et la vie fleurira ...
Car l’amour est l’énergie divine qui fait la vie...»





























 

Sentimentale

Animatrice
Membre du personnel
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
7,914
J'aime
8,089
Points
123
Age
72
Localité
Grenoble
Je suis
Une femme
En ligne
#2
Un écrit que j'aimerai mettre en coup de coeur tant il est bien écrit sur un sujet aussi grave mais qu trop réel.
Merci cimart
Gaby
 
Haut