• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème d'amour Ma beauté animale

Oiseau Lyre

Poète confirmé
Inscrit
18 Décembre 2019
Messages
128
J'aime
133
Points
43
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
J’ai vécu quatre jours, quatre jours de bohème
Au centre d’un cocon, un nid douillet que j’aime
Et qui dans ce couffin élimine mon stress
Sous un flot infini d’une pluie de caresses.

Tambourine mon cœur, tambourine ici-bas
Au sein de ce navire écoulant mes ébats
Afin qu’il ne chavire en sa coque charnelle
Faisant luire en mes yeux ses sublimes prunelles.

Je me laisse bercer dans ces bras angéliques
Afin que mon vaisseau, intime et romantique
Puisse suivre la voie de ce courant lyrique
Aux salaisons du sang de ce cadre idyllique.

C’est au sein de ce lieu, utopique et sincère
Que je veux résider pour que naisse un bréviaire
Sous le luth amoureux d’un doux mustélidé
Qui accroche à cet arc ses écrits enflammés.

Tout ceci se compose au tempo émotif
De son cœur m’octroyant un tableau palliatif
Sous les vents pleuviotant d’ascendantes couleurs
Offrant à mes iris un paradis rêveur.

Je t’aime mon amour, mon ange bienveillant
Dont tes miracles ploient en un bal surprenant
Pour qu’enfin je puisse être absolument moi-même
En contemplant ta voûte évinçant tout problème.

J’aimerais plus que tout partager tes envies
Tes gouts et tes désirs pour sublimer ta vie
Pour pouvoir t’égayer afin de m’adonner
A mon vœu le plus cher : celui de te combler.

Ne crains rien, n’aie plus peur, je ne veux que ton bien
N’inspirant seulement qu’à maintenir nos liens
En te rendant heureux m’affublant d’un sourire
Le plus précieux présent sous ta mignonne mire.

T’être aussi bénéfique est l’objet de ma liesse
Et de ma volonté à espérer sans cesse
Pouvoir te remercier pour ton plus beau cadeau
Ta présence apaisante éradiquant mes maux.

Lénifiant, protecteur, j’aimerai terminer
Ce modeste récit n’aspirant qu’à lister
Tes atouts qui me sont inopinés et chers
Afin de les marier sous mes tendres chimères.

J’ai vécu quatre jours sans arrêt ni temps mort
A contempler ton être en m’en pâmant encore
Pour que je puisse me conforter sans souci
Sur le fait que tu es mon double et mon sosie.

Tu es réellement un OVNI de ces terres
Où je peux m’adonner sous ces ères guerrières
A avoir mon éden, mon rassurant couffin
Où je ne songe qu’à y asseoir mon destin.

Alors merci mon cher de laisser mon esprit
Rejoindre ta lumière en une frénésie
Passionnée de faisceaux d’affections opalines
Pour fusionner mon âme à ta clarté canine.

Oiseau Lyre.
 

Fichiers joints

Membres en ligne

Haut