• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème on était potes hier

Saoirse

Grand poète
Inscrit
10 Octobre 2019
Messages
1,209
J'aime
3,179
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
Je suis la glaise sous tes doigts
Tu me modèles à ton envie
Et pour parfaire mon émoi
C'est plus bas que ta main sévit

De tes doigts fermes de sculptrice
Sur mon corps offert à merci
Tu te fais bientôt directrice
Des doux plaisirs interdits

Long colombin sur l'interstice
Tu étales la barbotine
Et me met bientôt au supplice
Quand sur mon ventre tu lutines

Engobée de caresses
Sigillée de douceur
Je sens dessus mes fesses
Ton estèque danseur

Tu me polis la peau
En chamotte bien fine
Et sans aucun repos
Tu flattes mon échine

Attise ma fournaise
Dedans mon alandier
Fait rougir la braise
La flamme du potier

Au point quartz je monte
Je fends et je craquelle
Mollit comme la montre
Qui dans le four chancelle

Ma peau de porcelaine
Dans son incandescence
A la rougeur obscène
Des fragiles indécences

Je cuit en réduction
A perdre mon haleine
Et dans cette passion
Je suis sans oxygène

Tu tournasses mes rêves
Estampes mes chimères
Et mon plaisir s'achève
En marée constellaire

Je suis la glaise sous tes doigts
Et c'est par toi que je suis femme
Dans la douceur de tes bras

Et la chaleur de ta flamme
 

Saoirse

Grand poète
Inscrit
10 Octobre 2019
Messages
1,209
J'aime
3,179
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
Merci à vous deux, oui il y a une sensualité dans le travail de la terre, il y a aussi la puissance du feu et le mystère de l'alchimie, un peu comme l'amour qui lie tendresse, passion et magie.

Un petit lexique pour donner sens à certains termes techniques :

- colombin : boudin d'argile servant au modelage

- barbotine : mélange de terre et d'eau servant à assembler deux pièces d'argile ou à faire des décors

- engobe : revêtement mince à base d'argile délayée, appliqué sur une pièce céramique pour modifier sa couleur naturelle, pour lui donner un aspect lisse ou pour obtenir une couche de base aux propriétés physico-chimiques spécifiques réagissant avec l'émail

- Sigillée : argile mise en eau dont on ne garde que les particules les plus fines qui vont vitrifier à la cuisson dont on se sert pour recouvrir les poteries sèches

- Estèque : outil dont le potier se sert pour polir la terre crue.

- chamotte : grains de céramique cuite et concassée, introduite dans une terre pour la rendre plus plastique et faciliter le modelage

- alandier : foyer des fours servant à la cuisson des céramiques.

- point quartz : point de fusion de la terre à partir duquel la silice cristallise

- montre céramique : petite tour ou pyramide de terre qui va fondre à une température donnée et permettra de connaitre celle du four

- cuisson en réduction : cuisson souvent au gaz ou au bois qui consume l'oxygène

- tournasser : façonner sur le tour, avec un tournassin, une poterie dont la terre est sèche mais non encore cuite.
 
Inscrit
13 Septembre 2020
Messages
1,995
J'aime
5,352
Points
123
Localité
Lyon
Je suis
Un homme
Hors ligne
#8
Merci à vous deux, oui il y a une sensualité dans le travail de la terre, il y a aussi la puissance du feu et le mystère de l'alchimie, un peu comme l'amour qui lie tendresse, passion et magie.

Un petit lexique pour donner sens à certains termes techniques :

- colombin : boudin d'argile servant au modelage

- barbotine : mélange de terre et d'eau servant à assembler deux pièces d'argile ou à faire des décors

- engobe : revêtement mince à base d'argile délayée, appliqué sur une pièce céramique pour modifier sa couleur naturelle, pour lui donner un aspect lisse ou pour obtenir une couche de base aux propriétés physico-chimiques spécifiques réagissant avec l'émail

- Sigillée : argile mise en eau dont on ne garde que les particules les plus fines qui vont vitrifier à la cuisson dont on se sert pour recouvrir les poteries sèches

- Estèque : outil dont le potier se sert pour polir la terre crue.

- chamotte : grains de céramique cuite et concassée, introduite dans une terre pour la rendre plus plastique et faciliter le modelage

- alandier : foyer des fours servant à la cuisson des céramiques.

- point quartz : point de fusion de la terre à partir duquel la silice cristallise

- montre céramique : petite tour ou pyramide de terre qui va fondre à une température donnée et permettra de connaitre celle du four

- cuisson en réduction : cuisson souvent au gaz ou au bois qui consume l'oxygène

- tournasser : façonner sur le tour, avec un tournassin, une poterie dont la terre est sèche mais non encore cuite.
J'avais fait la recherche après ma lecture :)
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
12,518
J'aime
14,666
Points
183
Age
73
Localité
Grenoble
Je suis
Une femme
Hors ligne
#9
Je suis la glaise sous tes doigts
Tu me modèles à ton envie
Et pour parfaire mon émoi
C'est plus bas que ta main sévit


De tes doigts fermes de sculptrice
Sur mon corps offert à merci
Tu te fais bientôt directrice
Des doux plaisirs interdits


Long colombin sur l'interstice
Tu étales la barbotine
Et me met bientôt au supplice
Quand sur mon ventre tu lutines


Engobée de caresses
Sigillée de douceur
Je sens dessus mes fesses
Ton estèque danseur


Tu me polis la peau
En chamotte bien fine
Et sans aucun repos
Tu flattes mon échine


Attise ma fournaise
Dedans mon alandier
Fait rougir la braise
La flamme du potier


Au point quartz je monte
Je fends et je craquelle
Mollit comme la montre
Qui dans le four chancelle


Ma peau de porcelaine
Dans son incandescence
A la rougeur obscène
Des fragiles indécences


Je cuit en réduction
A perdre mon haleine
Et dans cette passion
Je suis sans oxygène


Tu tournasses mes rêves
Estampes mes chimères
Et mon plaisir s'achève
En marée constellaire


Je suis la glaise sous tes doigts
Et c'est par toi que je suis femme
Dans la douceur de tes bras

Et la chaleur de ta flamme
Une petite merveille à croquer sans modération
Merci Saoirse
Gaby
 
Dernière édition:

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,876
J'aime
9,592
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#11
Un poème équilibré entre métaphore et réalité, c'est à la fois subtile et harmonieux. Un joli tandem imagé.
N'est-ce pas à partir de l'argile que le grand "architecte" à créé la vie. L'argile, comme une finalité de poussières d'étoiles fait femme pour le plus grand plaisir des sens. Bravo pour la grâce de ce poème.
 

Saoirse

Grand poète
Inscrit
10 Octobre 2019
Messages
1,209
J'aime
3,179
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#13
Issus de la terre ou de l'argile, nous sommes ces pots, mais c'est ce qu'ils retiennent à l'intérieur qui fait l'objet de nos désirs....

Tu as su modelé cette poésie de manière à nous faire tourner la tête....
c'est du grand art !!
Merci Storgé
J'admire les potiers ils ont l'intelligence du geste et je trouve tant magique que sensuel de voir sortir la forme des mains de l'artiste
 

Saoirse

Grand poète
Inscrit
10 Octobre 2019
Messages
1,209
J'aime
3,179
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#14
Un poème équilibré entre métaphore et réalité, c'est à la fois subtile et harmonieux. Un joli tandem imagé.
N'est-ce pas à partir de l'argile que le grand "architecte" à créé la vie. L'argile, comme une finalité de poussières d'étoiles fait femme pour le plus grand plaisir des sens. Bravo pour la grâce de ce poème.
Merci pour ce commentaire élogieux mon cher Moïse je constate que le loup blanc sait se faire caressant :)
La céramique est aussi vieille que le feu, elle accompagne notre quotidien mais on la trouve également dans l'industrie. Elle est art, science et magie
 
Inscrit
3 Novembre 2020
Messages
898
J'aime
1,943
Points
98
Localité
Auriol
Je suis
Un homme
Hors ligne
#19
Je suis la glaise sous tes doigts
Tu me modèles à ton envie
Et pour parfaire mon émoi
C'est plus bas que ta main sévit


De tes doigts fermes de sculptrice
Sur mon corps offert à merci
Tu te fais bientôt directrice
Des doux plaisirs interdits


Long colombin sur l'interstice
Tu étales la barbotine
Et me met bientôt au supplice
Quand sur mon ventre tu lutines


Engobée de caresses
Sigillée de douceur
Je sens dessus mes fesses
Ton estèque danseur


Tu me polis la peau
En chamotte bien fine
Et sans aucun repos
Tu flattes mon échine


Attise ma fournaise
Dedans mon alandier
Fait rougir la braise
La flamme du potier


Au point quartz je monte
Je fends et je craquelle
Mollit comme la montre
Qui dans le four chancelle


Ma peau de porcelaine
Dans son incandescence
A la rougeur obscène
Des fragiles indécences


Je cuit en réduction
A perdre mon haleine
Et dans cette passion
Je suis sans oxygène


Tu tournasses mes rêves
Estampes mes chimères
Et mon plaisir s'achève
En marée constellaire


Je suis la glaise sous tes doigts
Et c'est par toi que je suis femme
Dans la douceur de tes bras

Et la chaleur de ta flamme
Quelle fournaise à en perdre la tête ;)(y)JC Dominé
 

Membres en ligne

Haut