• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème S.D.F

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
2,185
J'aime
3,817
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1









S.D.F


Les yeux délavés de misère,
Des mitaines aux mains gercées
Tu avances, front glauque, voûté
Du poids des souvenirs amers.
Noyer dans l’indifférence,
De roulis en tangages,
Frêle esquisse d’innocence,
Tu mènes ton sabordage
Sur la vague d’intolérance
D’une marée humaine
Et se brise en souffrance
Aux plages des citées urbaines.
Rejeté du flot, charpie échouée,
Pestilence de peur au ventre,
Au pont des solitudes cachées
Ton point d’attache tu ancres
Et quêtes, au hasard d’un abri,
Dans l’incertitude du soir
Crève cœur pour l’oubli,
L’ombre d’un sourire, d’un espoir.


Gabrielle. E.
 
Dernière édition par un modérateur:
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
12,645
J'aime
14,884
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
En ligne
#2
S.D.F


Les yeux délavés de misère,
Des mitaines aux mains gercées
Tu avances, front glauque, voûté
Du poids des souvenirs amers.
Noyer dans l’indifférence,
De roulis en tangages,
Frêle esquisse d’innocence,
Tu mènes ton sabordage
Sur la vague d’intolérance
D’une marée humaine
Et se brise en souffrance
Aux plages des citées urbaines.
Rejeté du flot, charpie échouée,
Pestilence de peur au ventre,
Au pont des solitudes cachées
Ton point d’attache tu ancres
Et quêtes, au hasard d’un abri,
Dans l’incertitude du soir
Crève cœur pour l’oubli,
L’ombre d’un sourire, d’un espoir.


Gabrielle. E.
Au pont des solitudes cachées
Triste et poignant mais si bien écrit
Merci
Amicalement
Gaby
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,337
J'aime
5,643
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
S.D.F


Les yeux délavés de misère,
Des mitaines aux mains gercées
Tu avances, front glauque, voûté
Du poids des souvenirs amers.
Noyer dans l’indifférence,
De roulis en tangages,
Frêle esquisse d’innocence,
Tu mènes ton sabordage
Sur la vague d’intolérance
D’une marée humaine
Et se brise en souffrance
Aux plages des citées urbaines.
Rejeté du flot, charpie échouée,
Pestilence de peur au ventre,
Au pont des solitudes cachées
Ton point d’attache tu ancres
Et quêtes, au hasard d’un abri,
Dans l’incertitude du soir
Crève cœur pour l’oubli,
L’ombre d’un sourire, d’un espoir.


Gabrielle. E.
Joli jour tendre Gaby

Je t'ai relue plusieurs fois, consciente que tu sais éprouver de l'empathie sincère pour ces pauvres gens à la rue.
Je sais ton intelligence de coeur, pourtant.

Merci pour ce partage que j'applaudis.

Tendrement

ta Rose *** attentive
 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
7,320
J'aime
12,124
Points
183
Je suis
Un homme
En ligne
#6
S.D.F


Les yeux délavés de misère,
Des mitaines aux mains gercées
Tu avances, front glauque, voûté
Du poids des souvenirs amers.
Noyer dans l’indifférence,
De roulis en tangages,
Frêle esquisse d’innocence,
Tu mènes ton sabordage
Sur la vague d’intolérance
D’une marée humaine
Et se brise en souffrance
Aux plages des citées urbaines.
Rejeté du flot, charpie échouée,
Pestilence de peur au ventre,
Au pont des solitudes cachées
Ton point d’attache tu ancres
Et quêtes, au hasard d’un abri,
Dans l’incertitude du soir
Crève cœur pour l’oubli,
L’ombre d’un sourire, d’un espoir.


Gabrielle. E.
C'est très beau et si triste à la fois ! J'en ai des larmes aux yeux... Je ne comprendrais jamais que nos dirigeants politiques recueillent toute la misère du monde avant de s'occuper de celle qui jouxte notre porte...
Incompréhensible que des gens ne puissent avoir ni à boire, ni à manger, ni un toit sur la tête avec un peu de chaleur dans le petit royaume de France actuel !!!!
 

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
2,185
J'aime
3,817
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#7
Au pont des solitudes cachées
Triste et poignant mais si bien écrit
Merci
Amicalement
Gaby
oui, c'est poignant quand on les voit l'hiver, les yeux désespérés de froid et de faim mais ne disant plus rien, plus de révolte, acceptant la fatalité de la vie
merci de tes mots sur les miens
@micalement
 

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
2,185
J'aime
3,817
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
il y a deux types de SDF
Le sans domicile fixe et le sans domicile fiscal
chercher l'erreur
elle n'existerait pas
si le fisc était républicain
c'est à dire égalitaire
ou plus sévère
en terme de législation et de lois
bref
en attendant
c'est le fixe
qui s'en prend plein la gueule
pendant que le fisc
joue au légo
à Courchevel l'hiver
et au playmobil
à Saint-Tropez l'été

Signé SDF sans défauts fondamentaux
Merci Evenos, c'est très juste ce que tu dis et j'aime ton genre d'humour
@micalement
 

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
2,185
J'aime
3,817
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#9
C'est poignant et d'une tristesse de froideur, toujours une belle plume Gabrielle, que j'admire beaucoup, bravo et merci à TOI lesyeuxdelamourclindœilcontent536+
merci personne, c'est comme un grand froid quand je pense à eux, la vie, les coups durs les ont conduits à ne plus se battre et c'est terrible
@micalement
 
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
15,026
J'aime
21,050
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#10
merci personne, c'est comme un grand froid quand je pense à eux, la vie, les coups durs les ont conduits à ne plus se battre et c'est terrible
@micalement
Oui terrible pour tous ces gens, un bel hommage que tu as fait pour eux lesyeuxdelamourlesyeuxdelamourcontent536+
 

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
2,185
J'aime
3,817
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#11
Joli jour tendre Gaby

Je t'ai relue plusieurs fois, consciente que tu sais éprouver de l'empathie sincère pour ces pauvres gens à la rue.
Je sais ton intelligence de coeur, pourtant.

Merci pour ce partage que j'applaudis.

Tendrement

ta Rose *** attentive
par les temps qui cours il faut bien aussi penser à eux, quand on peu tendre la main vers eux sans leur enlever leur dignité car la déchéance arrive très vite.
Merci ma Rose de tes jolis mots
@micalement
 
J'aime: o

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
2,185
J'aime
3,817
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#12
C'est très beau et si triste à la fois ! J'en ai des larmes aux yeux... Je ne comprendrais jamais que nos dirigeants politiques recueillent toute la misère du monde avant de s'occuper de celle qui jouxte notre porte...
Incompréhensible que des gens ne puissent avoir ni à boire, ni à manger, ni un toit sur la tête avec un peu de chaleur dans le petit royaume de France actuel !!!!
tu sais ça vient vite, un licenciement, une maison que l'on ne peut plus payer l'électricité que l'on te coupe et te voila pris au piège, il faut tout rembourser, on vend ta maison aux enchères, finir de rembourser les traites, comme tu es au chômage tu n'a pas de possibilité de te reloger, on t'enlève tes enfants pour les placer en foyer d'accueil et toi tu n'as plus d'adresse alors pour trouver un travail il te faut cette adresse et c'est le chien qui se mord la queue, livré à toi même dans la rue, tu caches ta honte d'avoir échoué, tu n'oses plus regarder les autres en face et tu fuis ceux qui t'on connu et la dégringolade continue de plus en plus jusqu'à ...plus rien ....voilà la réalité d'une vie en France
Merci Chessmec pour ton sensible com
@micalement
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,384
J'aime
12,918
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#13
C'est terrible ! Quelle triste réalité.
Triste constat, très bien écrit et qui serre le coeur !
Quelle est la solution ?
Il faut en parler pour remuer les consciences.
Merci de l'avoir fait ma chère Gabrielle
Belle soirée
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,337
J'aime
5,643
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#14
C'est très beau et si triste à la fois ! J'en ai des larmes aux yeux... Je ne comprendrais jamais que nos dirigeants politiques recueillent toute la misère du monde avant de s'occuper de celle qui jouxte notre porte...
Incompréhensible que des gens ne puissent avoir ni à boire, ni à manger, ni un toit sur la tête avec un peu de chaleur dans le petit royaume de France actuel !!!!
Je sais, cher Tony : c'est affreux.
Perso je les vois ces pauvres gens et il m'est arrivé que j'en héberge un.
Il a tant apprécié qu'il racontait partout qu'il m'avait épousée.
On oublie leurs malaises et leurs pensées n'impressionnent pas grand monde chez les nantis hélas.
Ils se bouchent le nez, des fois que ça s''attrape !!

Rose ***

pardonne moi Gaby d'avoir envahi ta page
 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
7,320
J'aime
12,124
Points
183
Je suis
Un homme
En ligne
#15
Je sais, cher Tony : c'est affreux.
Perso je les vois ces pauvres gens et il m'est arrivé que j'en héberge un.
Il a tant apprécié qu'il racontait partout qu'il m'avait épousée.
On oublie leurs malaises et leurs pensées n'impressionnent pas grand monde chez les nantis hélas.
Ils se bouchent le nez, des fois que ça s''attrape !!

Rose ***

pardonne moi Gaby d'avoir envahi ta page
Il m'est arrivé également d'héberger de parfaits inconnus... en état de disgrâce face à une pluie épaisse, et à un délabrement inhumain insoutenable à ma vue...
 

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
2,185
J'aime
3,817
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#16
merci les amis une goutte dans la mer mais parfois ça sauve au moins une âme
et non ma belle Rose, tu n'envahies pas mon espace
@micalement
 

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
2,185
J'aime
3,817
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#17
C'est terrible ! Quelle triste réalité.
Triste constat, très bien écrit et qui serre le coeur !
Quelle est la solution ?
Il faut en parler pour remuer les consciences.
Merci de l'avoir fait ma chère Gabrielle
Belle soirée
merci Clari, nous n'avons hélas pas de solution et la seule chose à notre porté c'est aider les organismes par des dons ou des bras car d'année en année il y en a toujours plus, pour cela il faudrait agir avant que les gens en difficultés ne bascule dans la misère, mais ça c'est une autre paire de manches
@micalement
 
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
745
J'aime
1,297
Points
148
Je suis
Une femme
Hors ligne
#18
S.D.F


Les yeux délavés de misère,
Des mitaines aux mains gercées
Tu avances, front glauque, voûté
Du poids des souvenirs amers.
Noyer dans l’indifférence,
De roulis en tangages,
Frêle esquisse d’innocence,
Tu mènes ton sabordage
Sur la vague d’intolérance
D’une marée humaine
Et se brise en souffrance
Aux plages des citées urbaines.
Rejeté du flot, charpie échouée,
Pestilence de peur au ventre,
Au pont des solitudes cachées
Ton point d’attache tu ancres
Et quêtes, au hasard d’un abri,
Dans l’incertitude du soir
Crève cœur pour l’oubli,
L’ombre d’un sourire, d’un espoir.


Gabrielle. E.
Joli équlibre en ces vers engagés.
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,337
J'aime
5,643
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#19
par les temps qui cours il faut bien aussi penser à eux, quand on peu tendre la main vers eux sans leur enlever leur dignité car la déchéance arrive très vite.
Merci ma Rose de tes jolis mots
@micalement
Ma tendre Gaby

je ne t'ai pas tout dit.
Ces SDF , je les regarde pour qu'ils se sentent vivants et je leur parle en leur indiquant que dans mon bled , il y a deux chambres réservées pour eux : c'est le maire qui en est responsable !

Bises de ta Rose ***
 

Anniversaires du jour

Haut