• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème d'amour S'aimer dans la rue

VikThor

Poète confirmé
Inscrit
25 Novembre 2019
Messages
111
J'aime
376
Points
118
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
A rouiller dans la rue
on n'a plus d'avenir
de cette vie perdue
on voudrait en sortir.

Du froid et de la faim
de cette indifférence
parce qu'on n'a plus rien
qu'une peau de souffrances.

On ne peut se poser
autrement qu'en passage
sur la route forcée
d'un sordide voyage.

Un coin de rue, un banc
sous la pile d'un pont,
là où on se répand
on n'est que moribond.

Mais moi j'ai mon étoile
où je peux me guider
elle est la cathédrale
où je vais m'abriter.

Elle vient d'échouer
chez nous, les renégats,
je veux la préserver
car je l'aime déjà.

Sous son manteau râpé
elle garde un trésor
sa très grande beauté
cachée sous ses malheurs.

Elle a les yeux du ciel
quand il est éblouissant
c'est comme un arc-en-ciel
qui sur moi redescend.

Ses cheveux portent l'or
emprunté au soleil
je rêve sur son corps
en septième merveille.

Sur ses lèvres de rose
j'aimerais déposer
la plus belle des proses
écrite au verbe aimer.

Avec son port de reine
on oublie ses haillons
et moi je loue ma veine
d'avoir ma Cendrillon.

Un jour nous quitterons
de cet endroit l'enfer
voguant sur l'horizon
sans aucune misère.

A s'aimer dans la rue
on porte l'avenir
d'un amour éperdu
qui ne peut se finir.

Vik
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
11,095
J'aime
12,431
Points
183
Age
73
Localité
Grenoble
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
A rouiller dans la rue
on n'a plus d'avenir
de cette vie perdue
on voudrait en sortir.


Du froid et de la faim
de cette indifférence
parce qu'on n'a plus rien
qu'une peau de souffrances.


On ne peut se poser
autrement qu'en passage
sur la route forcée
d'un sordide voyage.


Un coin de rue, un banc
sous la pile d'un pont,
là où on se répand
on n'est que moribond.


Mais moi j'ai mon étoile
où je peux me guider
elle est la cathédrale
où je vais m'abriter.


Elle vient d'échouer
chez nous, les renégats,
je veux la préserver
car je l'aime déjà.


Sous son manteau râpé
elle garde un trésor
sa très grande beauté
cachée sous ses malheurs.


Elle a les yeux du ciel
quand il est éblouissant
c'est comme un arc-en-ciel
qui sur moi redescend.


Ses cheveux portent l'or
emprunté au soleil
je rêve sur son corps
en septième merveille.


Sur ses lèvres de rose
j'aimerais déposer
la plus belle des proses
écrite au verbe aimer.


Avec son port de reine
on oublie ses haillons
et moi je loue ma veine
d'avoir ma Cendrillon.


Un jour nous quitterons
de cet endroit l'enfer
voguant sur l'horizon
sans aucune misère.


A s'aimer dans la rue
on porte l'avenir
d'un amour éperdu
qui ne peut se finir.


Vik
Vraiment magnifique. Que dis je sublime
Merci VikThor pour ce partage
Bonne soirée
Gaby
 
Inscrit
3 Novembre 2020
Messages
245
J'aime
629
Points
98
Localité
Auriol
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
A rouiller dans la rue
on n'a plus d'avenir
de cette vie perdue
on voudrait en sortir.


Du froid et de la faim
de cette indifférence
parce qu'on n'a plus rien
qu'une peau de souffrances.


On ne peut se poser
autrement qu'en passage
sur la route forcée
d'un sordide voyage.


Un coin de rue, un banc
sous la pile d'un pont,
là où on se répand
on n'est que moribond.


Mais moi j'ai mon étoile
où je peux me guider
elle est la cathédrale
où je vais m'abriter.


Elle vient d'échouer
chez nous, les renégats,
je veux la préserver
car je l'aime déjà.


Sous son manteau râpé
elle garde un trésor
sa très grande beauté
cachée sous ses malheurs.


Elle a les yeux du ciel
quand il est éblouissant
c'est comme un arc-en-ciel
qui sur moi redescend.


Ses cheveux portent l'or
emprunté au soleil
je rêve sur son corps
en septième merveille.


Sur ses lèvres de rose
j'aimerais déposer
la plus belle des proses
écrite au verbe aimer.


Avec son port de reine
on oublie ses haillons
et moi je loue ma veine
d'avoir ma Cendrillon.


Un jour nous quitterons
de cet endroit l'enfer
voguant sur l'horizon
sans aucune misère.


A s'aimer dans la rue
on porte l'avenir
d'un amour éperdu
qui ne peut se finir.


Vik
Trés bien écrit cet amour dans la rue , ce poème m'a beaucoup ému...Merci JC Dominé
 
Inscrit
13 Septembre 2020
Messages
780
J'aime
2,221
Points
98
Localité
Lyon
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
"parce qu'on n'a plus rien
qu'une peau de souffrances."


"Sur ses lèvres de rose
j'aimerais déposer
la plus belle des proses
écrite au verbe aimer."


Tout le poème est superbe et je trouve les vers ci-dessus d'une justesse et d'une beauté incroyable ! Merci :)
 
Inscrit
3 Novembre 2020
Messages
245
J'aime
629
Points
98
Localité
Auriol
Je suis
Un homme
Hors ligne
#11
Trés bien écrit cet amour dans la rue , ce poème m'a beaucoup ému...Merci JC Dominé
Magnifique poème que j'ai beaucoup de plaisir à relire , il est remarquable ...Merci de ce partage trés humainement poétique...JC Dominé
 

D.Isabelle

Maître poète
Inscrit
6 Septembre 2018
Messages
4,439
J'aime
7,135
Points
183
Localité
Haut de France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#12
A rouiller dans la rue
on n'a plus d'avenir
de cette vie perdue
on voudrait en sortir.


Du froid et de la faim
de cette indifférence
parce qu'on n'a plus rien
qu'une peau de souffrances.


On ne peut se poser
autrement qu'en passage
sur la route forcée
d'un sordide voyage.


Un coin de rue, un banc
sous la pile d'un pont,
là où on se répand
on n'est que moribond.


Mais moi j'ai mon étoile
où je peux me guider
elle est la cathédrale
où je vais m'abriter.


Elle vient d'échouer
chez nous, les renégats,
je veux la préserver
car je l'aime déjà.


Sous son manteau râpé
elle garde un trésor
sa très grande beauté
cachée sous ses malheurs.


Elle a les yeux du ciel
quand il est éblouissant
c'est comme un arc-en-ciel
qui sur moi redescend.


Ses cheveux portent l'or
emprunté au soleil
je rêve sur son corps
en septième merveille.


Sur ses lèvres de rose
j'aimerais déposer
la plus belle des proses
écrite au verbe aimer.


Avec son port de reine
on oublie ses haillons
et moi je loue ma veine
d'avoir ma Cendrillon.


Un jour nous quitterons
de cet endroit l'enfer
voguant sur l'horizon
sans aucune misère.


A s'aimer dans la rue
on porte l'avenir
d'un amour éperdu
qui ne peut se finir.


Vik

Merci Vik de ce magnifique partage très touchant!
J'aime beaucoup vos vidéos qui accompagnent vos mots, le choix de la musique est sublime _ Bravo

Bonne fin de journée
Bien amicalement
Isabelle
Derrière les mots.jpg
 

VikThor

Poète confirmé
Inscrit
25 Novembre 2019
Messages
111
J'aime
376
Points
118
Je suis
Un homme
Hors ligne
#13
Sentimentale, DOMINE Jean-Claude, personne, Clem.P, Marlon Dietrich, Moïse Wolf, Gabrielle, CLARI, chessmec, D. Isabelle et tous les autres amis qui se sont arrêtés, sur ces quelques lignes, je vous remercie pour vos chaleureux commentaires. Ce sont autant d'encouragements pour m'inciter à reprendre l'envie d'écrire... Amitiés Vik
 
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
13,450
J'aime
18,157
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#14
Sentimentale, DOMINE Jean-Claude, personne, Clem.P, Marlon Dietrich, Moïse Wolf, Gabrielle, CLARI, chessmec, D. Isabelle et tous les autres amis qui se sont arrêtés, sur ces quelques lignes, je vous remercie pour vos chaleureux commentaires. Ce sont autant d'encouragements pour m'inciter à reprendre l'envie d'écrire... Amitiés Vik
Surtout continu d'écrire car j'ai toujours adoré te lire cher poète, tu fais parti des meilleurs sur ce site, ta plume est sensible et magnifique :love::love::love::love:;)
 
Dernière édition:

AM25

Poète amateur
Inscrit
23 Novembre 2020
Messages
35
J'aime
79
Points
18
Localité
Nord
Je suis
Une femme
Hors ligne
#15
A rouiller dans la rue
on n'a plus d'avenir
de cette vie perdue
on voudrait en sortir.


Du froid et de la faim
de cette indifférence
parce qu'on n'a plus rien
qu'une peau de souffrances.


On ne peut se poser
autrement qu'en passage
sur la route forcée
d'un sordide voyage.


Un coin de rue, un banc
sous la pile d'un pont,
là où on se répand
on n'est que moribond.


Mais moi j'ai mon étoile
où je peux me guider
elle est la cathédrale
où je vais m'abriter.


Elle vient d'échouer
chez nous, les renégats,
je veux la préserver
car je l'aime déjà.


Sous son manteau râpé
elle garde un trésor
sa très grande beauté
cachée sous ses malheurs.


Elle a les yeux du ciel
quand il est éblouissant
c'est comme un arc-en-ciel
qui sur moi redescend.


Ses cheveux portent l'or
emprunté au soleil
je rêve sur son corps
en septième merveille.


Sur ses lèvres de rose
j'aimerais déposer
la plus belle des proses
écrite au verbe aimer.


Avec son port de reine
on oublie ses haillons
et moi je loue ma veine
d'avoir ma Cendrillon.


Un jour nous quitterons
de cet endroit l'enfer
voguant sur l'horizon
sans aucune misère.


A s'aimer dans la rue
on porte l'avenir
d'un amour éperdu
qui ne peut se finir.


Vik
Vos textes sont tellement beaux et forts, je ne me lasse pas de vous lire.
 

Amazon: Aidons les producteurs Français !

Membres en ligne

Haut