• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Echo à... << Sans titre >> d'André Perron

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
5,642
J'aime
8,578
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
<< S'IL LE FAUT JE PRIERAI... >>

La Lune s'accroche à la peau bleuit du ciel,
Demeurant sous la nef qui m'embarque vers elle,
Je rame d'un pas bref jusqu'à cette aquarelle,
Comme un jeune pacha en quête d'arc-en-ciel...

Je m'accroche à la vie, aux choses essentielles,
Je rame un peu aussi en amour corporel,
La Lune me sourit dans un ton naturel,
Tandis que je survis aux douleurs torrentielles...

Aurai-je un jour accès au monde artificiel,
Où les amours censés fuient le superficiel,
Trouverai-je en chemin l'aide providentielle ?

Pour l'inconfort sacré d'une chambre d'hôtel,
Et les beaux yeux nacrés de la petite Estelle,
S'il le faut je prierai, jusque devant l'autel...

29 juillet 2020
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
9,639
J'aime
9,839
Points
183
Age
73
Localité
Grenoble
Je suis
Une femme
En ligne
#2
<< S'IL LE FAUT JE PRIERAI... >>

La Lune s'accroche à la peau bleuit du ciel,
Demeurant sous la nef qui m'embarque vers elle,
Je rame d'un pas bref jusqu'à cette aquarelle,
Comme un jeune pacha en quête d'arc-en-ciel...

Je m'accroche à la vie, aux choses essentielles,
Je rame un peu aussi en amour corporel,
La Lune me sourit dans un ton naturel,
Tandis que je survis aux douleurs torrentielles...

Aurai-je un jour accès au monde artificiel,
Où les amours censés fuient le superficiel,
Trouverai-je en chemin l'aide providentielle ?

Pour l'inconfort sacré d'une chambre d'hôtel,
Et les beaux yeux nacrés de la petite Estelle,
S'il le faut je prierai, jusque devant l'autel...

29 juillet 2020
Très bel écho Tony
Merci pour ce partage

Bonne journée ensoleillée
Gaby
 
Inscrit
17 Juin 2019
Messages
767
J'aime
1,021
Points
148
Age
32
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
<< S'IL LE FAUT JE PRIERAI... >>

La Lune s'accroche à la peau bleuit du ciel,
Demeurant sous la nef qui m'embarque vers elle,
Je rame d'un pas bref jusqu'à cette aquarelle,
Comme un jeune pacha en quête d'arc-en-ciel...

Je m'accroche à la vie, aux choses essentielles,
Je rame un peu aussi en amour corporel,
La Lune me sourit dans un ton naturel,
Tandis que je survis aux douleurs torrentielles...

Aurai-je un jour accès au monde artificiel,
Où les amours censés fuient le superficiel,
Trouverai-je en chemin l'aide providentielle ?

Pour l'inconfort sacré d'une chambre d'hôtel,
Et les beaux yeux nacrés de la petite Estelle,
S'il le faut je prierai, jusque devant l'autel...

29 juillet 2020
Un beau cri du coeur... J'ai adoré !!!

MERCI ET BRAVO Poète et Ami,

Julien
 

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut