• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
  • Merci de ne pas publier plus de 5 poèmes par jour.

Poème Urgence

Espérance

Grand poète
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
632
J'aime
1,077
Points
98
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
Si beaux sont les arbres
dans les cimetières !
Leurs racines puisent aux vivants
enfouis sans souffle
qui nourrissent encore de leur âme
la terre hospitalière, cette mère
qui transforme tout en prodigalité.

Comme il est étonnant
que les gens aiment moins
dès qu'ils vont mieux.
Ne serait-ce que la peur
qui les poussent
dans les bras des autres ?

Et pourtant, ô géants généreux
qui veillez sur nos tombes,
nos chères tombes - nos spasmes de douleur -
comme au grain d'une semence
à jaillir dans l'éternité
- et pourquoi ne plus y croire ?
Et pourquoi ne plus s'y jeter corps et âmes,
dans cette folle espérance ? -,

vous nous pourvoyez
de cette présence
prodigieusement intense,
lumineusement caressante,
si abondamment consolatrice,
dont nous eussions dû
- dont nous devrions ! -
combler les êtres
croisés aux chemins d'existence.
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
2,205
J'aime
3,897
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
C'est vrai, quand rien ne va, quand la force et la chance quittent ceux qui se croyaient invulnérables alors ils trouvent refuge chez ceux qu'ils toisaient de haut. Quand le fanfaron frôle le déclin la panique le fait frapper à la porte de ceux qu'il maîprisait. Pour reconnaître franchement que la vraie force se trouve dans la compassion et la tolérance lorsqu'elle est méritée. En finale tout le monde terminé sa course six pieds sous terre, là où les racines des arbres trouvent refuge. Chacun trouvera son ressenti du moment en lisant ce texte.

Bonne fin de journée dominicale
M.
 

Espérance

Grand poète
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
632
J'aime
1,077
Points
98
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
C'est vrai, quand rien ne va, quand la force et la chance quittent ceux qui se croyaient invulnérables alors ils trouvent refuge chez ceux qu'ils toisaient de haut. Quand le fanfaron frôle le déclin la panique le fait frapper à la porte de ceux qu'il maîprisait. Pour reconnaître franchement que la vraie force se trouve dans la compassion et la tolérance lorsqu'elle est méritée. En finale tout le monde terminé sa course six pieds sous terre, là où les racines des arbres trouvent refuge. Chacun trouvera son ressenti du moment en lisant ce texte.

Bonne fin de journée dominicale
M.

Votre générosité à commenter, en dépit de votre lourde tâche de modérateur, me touche !

Merci de votre réceptivité, toujours adéquate
 

troubadour

Grand poète
Inscrit
19 Avril 2019
Messages
609
J'aime
1,202
Points
98
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
Si beaux sont les arbres
dans les cimetières !
Leurs racines puisent aux vivants
enfouis sans souffle
qui nourrissent encore de leur âme
la terre hospitalière, cette mère
qui transforme tout en prodigalité.

Comme il est étonnant
que les gens aiment moins
dès qu'ils vont mieux.
Ne serait-ce que la peur
qui les poussent
dans les bras des autres ?

Et pourtant, ô géants généreux
qui veillez sur nos tombes,
nos chères tombes - nos spasmes de douleur -
comme au grain d'une semence
à jaillir dans l'éternité
- et pourquoi ne plus y croire ?
Et pourquoi ne plus s'y jeter corps et âmes,
dans cette folle espérance ? -,

vous nous pourvoyez
de cette présence
prodigieusement intense,
lumineusement caressante,
si abondamment consolatrice,
dont nous eussions dû
- dont nous devrions ! -
combler les êtres
croisés aux chemins d'existence.
Dieu merci qu'il y'a une fin!
 

Espérance

Grand poète
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
632
J'aime
1,077
Points
98
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
L'écrit me fait penser aux anges descendus sur terre
prenant la forme terrestre des arbres et suis arrivée
à ce poème de Rainer Maria Rilke


Vues des Anges, les cimes...

Vues des Anges, les cimes des arbres peut-être
sont des racines, buvant les cieux ;
et dans le sol, les profondes racines d'un hêtre
leur semblent des faîtes silencieux.


Pour eux, la terre, n'est-elle point transparente
en face d'un ciel, plein comme un corps ?
Cette terre ardente, où se lamente

auprès des sources l'oubli des morts.

Merci Espérance

Prodigieuses, ces lignes de Rilke.

Merci, Lilas, pour vos contributions toujours éclairées et si profondes.
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
3,709
J'aime
6,291
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#10
Magnifique.
Ton poème me touche beaucoup...

Douce soirée
 

Perceval

Grand poète
Inscrit
8 Octobre 2018
Messages
2,213
J'aime
2,930
Points
123
Localité
Paris 75015
Je suis
Un homme
Hors ligne
#12
Devant la Mort il faut rester humble et si il le faut essayer de se racheter aux yeux de ceux que l'on aime.
Moi si c'est possible mes cendres iront en forêt au pied d'un arbre qui saura me redonner vie !
C'est un poème qui parle a beaucoup de monde ! j'ai beaucoup aimé
Merci pour ce beau partage
Amitiés, bises

Perceval inspi.jpg
 
inscrivez-vous

Membres en ligne

Haut