• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème à Alexandra, Jacqueline et tant d'autres

Inscrit
25 Mars 2019
Messages
1,935
J'aime
4,080
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
Je n’en fais parler qu’une……..les autres auraient, aussi, tant à dire…..

Il était leur papa, et pourtant devant eux,
il insultait frappait, trainait par les cheveux,
j'ai du me libérer, de l'emprise malsaine,
qu'il exerçait sur moi avec autant de haine.

J'exécrais cette vie, sans amour , insipide,
qui ne m'aura laissé, que cicatrices et rides,
j'espère que mes enfants comprendront, que mon acte,
me libère à jamais d'un être psychopathe :

c'est dans un soubresaut de survie, que soudain,
j'ai saisi un couteau, là, à portée de main,
je préfère en prison, expier, mon méfait,
que d'avoir a subir les coups qu'il m'assenait.

Délivrée du fardeau, qui a empoisonné,
ma pénible existence, durant dix sept années,
je vais pouvoir enfin m'endormir , sans celui,
qui ne songeait qu'a battre jusqu'au bout de la nuit.

Demain je pourrai dire a ceux qui m'ont aidé,
ceux qui furent témoins de ce que j'endurais,
que même condamnée, seul dieu peut me juger,
car cet assassinat n'était pas programmé...........

Vic 2018 modifié le 12 janvier 2022
 

Saoirse

Grand poète
Inscrit
10 Octobre 2019
Messages
1,372
J'aime
3,663
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3
Il faudrait pouvoir fuir mais ce genre d'homme ne supporte pas qu'on le quitte comme l'atteste le nombre de féminicides. Et puis pour aller où, avec quels moyens, comment se protéger, protéger ses enfants ...
Alors beaucoup restent, endurent, bien peu le trouvent ce couteau, plus nombreuses sont celles qui succombent aux coups de leur compagnon et encore plus nombreuses celles qui souffrent en silence et qui vivent dans la honte et la peur.

Un beau texte salutaire, j'aurais voulu que jamais tu n'aies eu besoin de l'écrire
 

Moi

Maître poète
Inscrit
23 Avril 2020
Messages
4,315
J'aime
7,987
Points
248
Localité
Chez moi
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
Un texte bouleversant et que l'on comprend quand acculée la femme désemparée n'a pas hélas! Sur l'instant d'autres issues ...

J'avais écris il y a quelques temps sur ce sujet. Je me permet de le joindre au votre.

Amitiés

Femmes battues

Il me disais toujours, vouloir que mon bonheur
Par amour j'y ai cru, aujourd'hui je regrette
J'ai tant de fois pliée sous les coups, la douleur
Tant de fois espérer, que bientôt ça s'arrête.

Et j'ai vécu l'enfer, il me terrorisait
Il suffisait d'un rien pour le mettre en colère
Coups de poings coups de pieds alors, il m'infligeait
Disant: " C'est de ta faute! " et qu'il devait le faire.

J'aurai dû me sauver et ne pas revenir
Il m'a promis, juré ne plus jamais me battre
Je l'ai cru, je l'aimais, mais il savait bonnir
Et une fois de plus me battait comme plâtre

Lorsqu'il s'est endormi, j'ai pris son pistolet
Et j'ai tiré, tiré, mettant fin à sa violence
Puis à la police j'ai été me livrer
Condamnée à dix ans telle fut la sentence...

Aujourd'hui même si, derrière les barreaux
A purger ma peine; je me sens délivrée
De cette vie avant, sous les coups d'un bourreau.
Je recommence à vivre et me sent libérée.


Ne fais pas comme moi, à cause d'un fendard
Je me suis fait justice, en vivant dans la crainte
A vous qui subissez, avant qu'il soit trop tard
Fuyez alors très vite, allez déposer plainte.
 
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
18,294
J'aime
25,632
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#6
Un sujet qui reste d'actualité malheureusement, :(

et je rejoins Saoirse : j'aurais voulu que jamais tu n'aies eu besoin de l'écrire
 
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
1,935
J'aime
4,080
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
Un texte bouleversant et que l'on comprend quand acculée la femme désemparée n'a pas hélas! Sur l'instant d'autres issues ...

J'avais écris il y a quelques temps sur ce sujet. Je me permet de le joindre au votre.

Amitiés

Femmes battues

Il me disais toujours, vouloir que mon bonheur
Par amour j'y ai cru, aujourd'hui je regrette
J'ai tant de fois pliée sous les coups, la douleur
Tant de fois espérer, que bientôt ça s'arrête.

Et j'ai vécu l'enfer, il me terrorisait
Il suffisait d'un rien pour le mettre en colère
Coups de poings coups de pieds alors, il m'infligeait
Disant: " C'est de ta faute! " et qu'il devait le faire.

J'aurai dû me sauver et ne pas revenir
Il m'a promis, juré ne plus jamais me battre
Je l'ai cru, je l'aimais, mais il savait bonnir
Et une fois de plus me battait comme plâtre

Lorsqu'il s'est endormi, j'ai pris son pistolet
Et j'ai tiré, tiré, mettant fin à sa violence
Puis à la police j'ai été me livrer
Condamnée à dix ans telle fut la sentence...

Aujourd'hui même si, derrière les barreaux
A purger ma peine; je me sens délivrée
De cette vie avant, sous les coups d'un bourreau.
Je recommence à vivre et me sent libérée.


Ne fais pas comme moi, à cause d'un fendard
Je me suis fait justice, en vivant dans la crainte
A vous qui subissez, avant qu'il soit trop tard
Fuyez alors très vite, allez déposer plainte.
j'aime beaucoup ce ressentit rejoint le mien merci Moi
 
Haut