• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Amours de toutes les couleurs !

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
1,934
J'aime
4,355
Points
173
Age
81
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Amours de toutes les couleurs !

Il y a des amours de toutes les couleurs,
Le croquis est du corps, la peinture est du cœur,
Certaines que l’on croit quasi intellectuelles,
Amèneront l’esprit aux envies corporelles.

Il y a des amours qui n’osent pas se dire
D’inavoués tourments de l’amant qui soupire.
Qui disant un je t’aime ignore si en retour
Viendra un sentiment prenant le même tour

Il y a des amours flamboyantes et physiques
Les corps seuls conversant en phrases érotiques
Mais le cœur ne sait pas très bien où il s’en va,
Le tableau des désirs est son seul canevas

Il y a des amours quêtant les passions,
Osant tous les plaisirs toutes possessions
Faisant crier les sens de folles fééries
Et attisant les feux d’incessantes envies.

Il y a des amours assujetties aux modes,
Les pratiques rapides aux rencontres commodes
Les assouvissements qui n’ont pas de futur
Que l’on sait entourer d’un secret clair-obscur.

Il y a des amours légères et platoniques
Je croise ton regard tout devient idyllique,
Tu me donnes la main j’ai le cœur qui déborde,
À ta partition ma musique s’accorde.

Il y a des amours que garde la vertu
Qui longent la frontière du plaisir inconnu
On se garde d’aller à la fête infernale
Mais la bouche et les mains sont à la joie totale.

Il y a les amours soudaines, sans racines,
Qu’on vit dans l’escalier, le bureau, la cuisine,
Faisons le et tant pis si je suis en retard
N’achève pas ta joie sans me donner ma part.

Il y a des amours qui durent et qui s’incrustent
Des sentiments qui sont fidèles et robustes,
Des vagues permanentes irriguant chaque cœur
Qui brûlent tout le corps d’un incessant bonheur.

Il y a les amours devenant tourmentées
Les vies au quotidien en sont accidentées
Les préoccupations deviennent des soucis
Les miettes du désir passent sous le tapis.

Il y a les amours où l’un est en péril
La maladie sournoise a mis l’autre en exil
On souhaiterait mourir afin que l’autre vive
Et on oublie son corps dont le destin vous prive.

Il y a les amours dangereuses impuissantes
Où le corps doit se taire, plus de fêtes galantes,
Le médecin a dit pour pourriez en mourir,
La tendresse du cœur doit voiler le désir.

Il y a des amours d’unique tentation,
un feu faisant l’objet d’ intense passion
Que jamais un regard n’osa un jour troubler :
Tout ce qui n’est pas l’autre ne peut intéresser.

Et puis il y a toi que j’aime avec ivresse,
Dont je ne compte plus les baisers, les caresses,
Toi qui dors dans mes bras insoucieuse alliance
D’un désir persistant mais perdant sa puissance.

Toi qui malgré le temps garda jeune mon cœur
Qui m’aima dans la joie, même dans le malheur,
Toi qui sus ajouter à l’admiration
Au cours du temps qui fuit l’intense passion.

 

Concours sur le thème du printemps

concours printemps

Membres en ligne

Haut