• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Autremoi

Inscrit
19 Août 2018
Messages
660
J'aime
354
Points
118
Age
32
Localité
Brest
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Autremoi, j'étais d'innombrable fois plus puissant qu'aujourd'hui; le spectre de mes émotions, intensifiées, profondément sublimées par l'Alcool au sens large, transcendait d'Ombres et de Soleils toutes les démesures de mon existence et me faisait ressentir chaques secondes de son déroulement avec la même Hypnose assurée que celle commandant à l'artiste de transmettre obstinément tout le Grand de cette Oeuvre qui le surpasse.

Autremoi, j'étais fort de savoir imaginer vivre, et tenter le Réel avait cet intérêt unique de forger au Feu de mon enthousiasme, de modeler aux infinies nuances de ma Vision volontairement détraquée l'Ennui omniprésent de la vie en un roman permanent où incarner le héros, l'antagoniste, le narrateur: jusqu'aux mots qui font naître la fiction dont je gravais en parallèle les paons de ma Mémoire, je contrôlais tous les possibles de l'Instant ressassant, ornant sous tous les angles l'Avant et l'Après d'infinies alternatives à la Réalité.

Pièces après pièces du si peu dont le chaque jour sait m'affamer sans cesse, patiemment j'ai fabriqué les éléments d'une somptueuse machine folle pour survivre, assemblé les engrenages brillant de mensonges avec ceux, plus éthérés, qui s'impriment ex-nihilo depuis les mouvements saccadés de la Magie... pour que naisse dans le Hasard cette démence virtuose apte à parer pour moi l'Alentour morne du Quotidien, en un théâtre de merveilles qu'ardamment mon imaginaire s'est mis à engendrer, et ainsi combler -et c'est là l'un de mes plus surprenants achèvement- ces fantasmes de divinités dont chacun recèle et convoite en secret jusqu'à devenir, être cybernétique du Rêve, la symbiose de mes aliénations, cet hybride inespéré orné à la fois des dons de l'Artificiel et de l'Authentique.

D'esprit j'ai créé cet autremoi polymorphe, somptueusement fou, malicieusement épanoui d'être multiple, pour accomplir Tout ce que n'aurais jamais osé entreprendre l'âme bridée; d'esprit j'ai amené le monde, la perception de mon Histoire, à vibrer sur ces longueurs d'ondes que je maîtrisait... et jouer selon les règles de mon Rêve, c'est remporter systématiquement toutes les batailles! L'égocentre-Roi, mon armure et mon brasier! Autremoi intransigeant sur le fait qu'être heureux ne vaut rien comparé aux délices complexes de conquérir et tenir la place forte de son génie: même virtuel, même auto-proclamé, aucune réalisation possible dans les méandres de ma propre médiocrité.

Démiurge de mes propres sensations, l'autremoi, prophète en son royaume, irradiant sur l'extérieur la substance de son savoir-faire solitaire; des mélancolies les plus sophistiquées aux exaltations atteintes comme des septièmes ciels d'affirmation d'un au-delà-de-Soi, mes engrenages intérieurs avaient le pouvoir de s'activer dans l'Oubli des Autres et actionnaient les décors d'un Univers synchrone obéissant pour mon plaisir parallèle aux mécanismes de ma volonté.

Toujours plus loin, toujours plus haut! sur des routes insensées atteindre mes Soleils invaincus! par l'entrebaillement de mes dieux domestiqués qui percevaient, dissimulé sous la surface du Réel, le maillage des énergies qui actionnent le monde. A les entrevoir, l'éternel en moi se targuait de naître, l'incompris comprenant, jubilant d'allier de sublime les paradoxes du Jeux des Esprits, seules globalités suffisament englobantes pour transcrire le message inaudible de l'absolu presque atteint.

Maître-tréfond du Symbole corrompu, mon Art de prétendre tournait vers la surenchère de mots cette obsession d'appréhender par l'exceptionnel chacunes des facettes du ressentir et imbibait mon expression de ces excès grossissant les traits trop insignifiants des trajectoires humaines. L'instinct rage d'être contraire déroulant de provocant l'hermétisme enveloppant de ma logique, imparfaite expression mais fuyante et obstinée vers l'utopie d'un Tout en moi -d'une facon ou d'une autre- unifiée... les arabesques noires de mes languages sur le feu blanc entêtant de mon orchestre intérieur, la folie qui devenait peu à peu la science intime de mon ardeur et la dernière de mes raisons d'avancer...

Par désobéissance hallucinatoire mes autres lucidités, parfois, m'ont mené jusqu'à l'antichambre des pouvoirs inconscients où des savants dispersés demeurent et accordent leurs jargons à débattre d'ambivalentes vérités, et par images surréalistes les transmettent; l'arborescence des pensées qui deviennent souterrains, les interconnections des Milles-Mots entres eux qui en engendrent milles autres et se démultiplient d'années en années: mitoses abstraites... les Labyrinthes d'histoires personnelles faites de murs, de vents et de raccourcis et qui prennent sens de ce fait d'être le plus esthétiquement tortureux, le plus magnifiquement impossible à atteindre!
Formule Quantique du souhait des Dieux en chacun, la folie à mon sens est belle par ce qu'elle déploie d'énergie à chercher/trouver le simple par le compliqué...

2017 (protégé par droits d'auteur)
 
Dernière édition:

REVEPOURPRE

Maître poète
Inscrit
19 Juillet 2018
Messages
5,933
J'aime
5,005
Points
173
Localité
BREST
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
bienvenue à bord


c'est une très belle prose ....Breizh!!


kénavo


RP
 

Lysnoir

Grand poète
Inscrit
12 Août 2018
Messages
908
J'aime
902
Points
148
Localité
Région lyonnaise
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
Pffff !! ça c'est du lourd, du concentré, du vaste, du profond, du riche et d'un lucide étonnant, dans un verbe incroyable. Je reviendrai relire, une seule lecture m'est insuffisante pour tout intégrer d'un seul coup.

Bien à vous
 

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
1,080
J'aime
1,258
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
impitoyable et grandiose, une lucidité mise à l'épreuve du moi et en fer (pardon ) en faire un succès damné judicieux chapeau !
kénavo
 
Inscrit
19 Août 2018
Messages
660
J'aime
354
Points
118
Age
32
Localité
Brest
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
Merci à vous, surtout pour le "lucide", c'est le premier texte que j'ai écrit après avoir arrêter de picoler, donc très justement visé de votre part. J'avais écrit ça pour montrer à la psy que j'étais absolument pas à la masse en ce qui concernait la logique de mon monde: en une phrase cri d'guerre/ralliement: "J'peux tout expliquer!" ;) J'aimerais tellement savoir ce qu'elle a pu noter sur son calepin ce jour là, y'aurais surement de quoi en faire une méta-poésie... Apparemment ça a suffit à m'éviter une visqueuse étiquette sur mon avenir... "Il m'attraperons jamais! " ;)
 
Inscrit
19 Août 2018
Messages
660
J'aime
354
Points
118
Age
32
Localité
Brest
Je suis
Un homme
Hors ligne
#8
impitoyable et grandiose, une lucidité mise à l'épreuve du moi et en fer (pardon ) en faire un succès damné judicieux chapeau !
kénavo
Merci. j'avais l'idée d'en faire une suite. J'ai commencé d'ailleurs à imaginer les péripéties de l'égocentre-Roi dans le monde du tous les jours... Il y avait vraiment de quoi rire, mais bon vu la trime que ça représente d'écrire des phrasagraphes comme ça, j'ai lâché l'affaire... Un jour peut-être ;)
 

ECNI

Grand poète
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
1,069
J'aime
1,674
Points
173
Localité
Narbonne
Je suis
Un homme
Hors ligne
#9
Autremoi, j'étais d'innombrable fois plus puissant qu'aujourd'hui; le spectre de mes émotions, intensifiées, profondément sublimées par l'Alcool au sens large, transcendait d'Ombres et de Soleils toutes les démesures de mon existence et me faisait ressentir chaques secondes de son déroulement avec la même Hypnose assurée que celle commandant à l'artiste de transmettre obstinément tout le Grand de cette Oeuvre qui le surpasse.

Autremoi, j'étais fort de savoir imaginer vivre, et tenter le Réel avait cet intérêt unique de forger au Feu de mon enthousiasme, de modeler aux infinies nuances de ma Vision volontairement détraquée l'Ennui omniprésent de la vie en un roman permanent où incarner le héros, l'antagoniste, le narrateur: jusqu'aux mots qui font naître la fiction dont je gravais en parallèle les paons de ma Mémoire, je contrôlais tous les possibles de l'Instant ressassant, ornant sous tous les angles l'Avant et l'Après d'infinies alternatives à la Réalité.

Pièces après pièces du si peu dont le chaque jour sait m'affamer sans cesse, patiemment j'ai fabriqué les éléments d'une somptueuse machine folle pour survivre, assemblé les engrenages brillant de mensonges avec ceux, plus éthérés, qui s'impriment ex-nihilo depuis les mouvements saccadés de la Magie... pour que naisse dans le Hasard cette démence virtuose apte à parer pour moi l'Alentour morne du Quotidien, en un théâtre de merveilles qu'ardamment mon imaginaire s'est mis à engendrer, et ainsi combler -et c'est là l'un de mes plus surprenants achèvement- ces fantasmes de divinités dont chacun recèle et convoite en secret jusqu'à devenir, être cybernétique du Rêve, la symbiose de mes aliénations, cet hybride inespéré orné à la fois des dons de l'Artificiel et de l'Authentique.

D'esprit j'ai créé cet autremoi polymorphe, somptueusement fou, malicieusement épanoui d'être multiple, pour accomplir Tout ce que n'aurais jamais osé entreprendre l'âme bridée; d'esprit j'ai amené le monde, la perception de mon Histoire, à vibrer sur ces longueurs d'ondes que je maîtrisait... et jouer selon les règles de mon Rêve, c'est remporter systématiquement toutes les batailles! L'égocentre-Roi, mon armure et mon brasier! Autremoi intransigeant sur le fait qu'être heureux ne vaut rien comparé aux délices complexes de conquérir et tenir la place forte de son génie: même virtuel, même auto-proclamé, aucune réalisation possible dans les méandres de ma propre médiocrité.

Démiurge de mes propres sensations, l'autremoi, prophète en son royaume, irradiant sur l'extérieur la substance de son savoir-faire solitaire; des mélancolies les plus sophistiquées aux exaltations atteintes comme des septièmes ciels d'affirmation d'un au-delà-de-Soi, mes engrenages intérieurs avaient le pouvoir de s'activer dans l'Oubli des Autres et actionnaient les décors d'un Univers synchrone obéissant pour mon plaisir parallèle aux mécanismes de ma volonté.

Toujours plus loin, toujours plus haut! sur des routes insensées atteindre mes Soleils invaincus! par l'entrebaillement de mes dieux domestiqués qui percevaient, dissimulé sous la surface du Réel, le maillage des énergies qui actionnent le monde. A les entrevoir, l'éternel en moi se targuait de naître, l'incompris comprenant, jubilant d'allier de sublime les paradoxes du Jeux des Esprits, seules globalités suffisament englobantes pour transcrire le message inaudible de l'absolu presque atteint.

Maître-tréfond du Symbole corrompu, mon Art de prétendre tournait vers la surenchère de mots cette obsession d'appréhender par l'exceptionnel chacunes des facettes du ressentir et imbibait mon expression de ces excès grossissant les traits trop insignifiants des trajectoires humaines. L'instinct rage d'être contraire déroulant de provocant l'hermétisme enveloppant de ma logique, imparfaite expression mais fuyante et obstinée vers l'utopie d'un Tout en moi -d'une facon ou d'une autre- unifiée... les arabesques noires de mes languages sur le feu blanc entêtant de mon orchestre intérieur, la folie qui devenait peu à peu la science intime de mon ardeur et la dernière de mes raisons d'avancer...

Par désobéissance hallucinatoire mes autres lucidités, parfois, m'ont mené jusqu'à l'antichambre des pouvoirs inconscients où des savants dispersés demeurent et accordent leurs jargons à débattre d'ambivalentes vérités, et par images surréalistes les transmettent; l'arborescence des pensées qui deviennent souterrains, les interconnections des Milles-Mots entres eux qui en engendrent milles autres et se démultiplient d'années en années: mitoses abstraites... les Labyrinthes d'histoires personnelles faites de murs, de vents et de raccourcis et qui prennent sens de ce fait d'être le plus esthétiquement tortureux, le plus magnifiquement impossible à atteindre!
Formule quantique du souhait des Dieux en chacun, la folie à mon sens est belle par ce qu'elle déploie d'énergie à chercher/trouver le simple par le compliqué...

2017 (protégé par droits d'auteur)
Voilà une belle et longue prose parfois abstraite, parfois limpide, parfois mystérieuse comme un mystère rieur de farfadet farceur et farfelu (ne pas prononcer la bouche pleine :unsure: )
 

ECNI

Grand poète
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
1,069
J'aime
1,674
Points
173
Localité
Narbonne
Je suis
Un homme
Hors ligne
#10
Voilà une belle et longue prose parfois abstraite, parfois limpide, parfois mystérieuse comme un mystère rieur de farfadet farceur et farfelu (ne pas prononcer la bouche pleine :unsure: )
J'ai moi aussi j'ai de longue proses mais ce sont des romans fantastico sciencefictionnesques....
 
Inscrit
19 Août 2018
Messages
660
J'aime
354
Points
118
Age
32
Localité
Brest
Je suis
Un homme
Hors ligne
#11
J'ai le grand plaisir de tenter un commentaire axé sur des citations de votre texte riche et dense que je n'ai vu que maintenant.

Vous dites: (Autremoi, j'étais d'innombrable fois plus puissant qu'aujourd'hui; le spectre de mes émotions, intensifiées, profondément sublimées par l'Alcool au sens large,), ceci laisse apparaître deux pseudos vérités en fait: d'abord vous seriez en soins pour dédoublement de personnalité.L'autre-moi suppose une autre conscience de soi dans un sens psychiatrique ou psychique évidents dont la force est multipliée par x et ensuite vous vous soignez des suites d'un alcoolisme terrible qui vous aurait atteint et dont les bienfaits seraient alors sublimées.Le talent serait alors au zénith et vous voilà dans cette grandiose créativité artistique, littéraire et culturelle.

Bien vu.

Votre citation (Autremoi, j'étais fort de savoir imaginer vivre, et tenter le Réel) , suggère que suite aux affirmations d'avant, vous vous souciez d'un avenir que vous aurez voulu brillant avec une plume qui permanentait la concrétisation du rêve, celui d'être romancier.

d'où cette ( démence virtuose apte à parer pour moi l'Alentour morne du Quotidien) et créer pour vous-même une existence virtuelle et virtuose qui libérerait vos fantasmes les plus fous qui en ce moment-là seraient alors réalisés.
Car vous êtes (somptueusement fou, malicieusement épanoui d'être multiple) pour pouvoir non seulement accéder à des statuts jusqu'ici inaccessibles et peut-être dangereux, mais surtout rêvés et désirés comme on veut et désire une déesse femme, mature et bien élevée, Bretonne de préférence ( clin d'oeil)......./......
Ah! Impressionant! C'est tout à fait ça!
Vous avez vraiment une lecture très attentive, et une incroyable capacité à mettre des mots clairs sur ce que vous comprenez. Je vous envie, il me faut beaucoup d'efforts et de patience pour arriver à mobiliser dans ce sens ma pensée dispersée (conséquence moins fun de l'alcool)
C'est vraiment un texte bouclier que j'ai formulé lorsque j'étais en cure et qui m'a aidé à ne pas renier la moitié de ma personnalité. Je suis vraiment très reconnaissant pour les soins et la nécessaire remise en question que j'ai reçu là-bas, mais je n'ai pas encore réussi à me convaincre de leurs discours.
La pauvre psy a pris au moins 10 heures de blabla cumulés, à chaque séance pas le moindre silence du début à la fin, tous ces détours que je suis obligé de faire pour accepter des choses pourtant simples... Enfin bref, malgré tout, estampillé "Sain d'esprit", mais ça je le savais déjà... :)
Si je convoite aussi ardemment ces pouvoirs, c'est parce que je sais qu'ils existent bel et bien.
et vous avez raison, je les convoitent même plus que les belles bretonnes, qui pourtant sont très désirables... ;)
Je vous remercie en tout cas d'avoir pris ce temps pour formuler ce commentaire qui me fait énormément plaisir...
(Ps: tu vois Aurarisotto qu'on peux tout à fait piger ce que j'écris... ;) )
 
Inscrit
19 Août 2018
Messages
660
J'aime
354
Points
118
Age
32
Localité
Brest
Je suis
Un homme
Hors ligne
#12
J'espère avoir réussi mon commentaire et peut-être l'avoir complètement raté

Pardon d'avoir été long

Hafid
Non au contraire je trouve ça superbement bien synthétisé, et comme je vous l'ai dit d'une empathie très surprenante, c'est plus que rare que mes mystifications soient à ce point comprises... Vraiment je n'ai rien à rajouter pour l'instant. Je pourrais développer un peu plus mais ce serait gâcher votre commentaire si limpide par d'inutiles circonvolutions...
Je prendrais le temps d'essayer de faire de même pour votre dernier poème que j'ai beaucoup apprécié,
même si je n'ai pas cette semblable capacité à me projeter dans le monde d'un autre artiste, mais à ma sauce j'essaierais...
Merci encore et bonne soirée à vous
 

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut