• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Poème Bach ou bac?

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
2,666
J'aime
5,317
Points
173
Age
84
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Bach ou bac?


Il étudiait assidu
Son baccalauréat philo
Mais sa voisine du dessus
Utilisait trop son piano.

De Bach une badinerie
Était harmonieux tapage
Incitant à la rêverie
À la philo causant dommage.

Il monta dire à sa voisine,
Bien qu’amoureux de la musique,
Qu’elle gênait même divine
Son grand labeur philosophique.

Je cesse la badinerie
Mais allégez votre esclavage
Passez à la câlinerie
Connaissez-vous le badinage.

Amplifiant leur voisinage
Et entrecoupant ses études
Elle exigea un tendre hommage
Lui révélant ses aptitudes,

Passant sur la badinerie
Elle osa le batifolage
Mettant un peu de féerie
Dans son austère rabâchage.

Il eut son bac avec aisance
Continua de badiner
Sa voisine par bienveillance
L’invitait souvent à dîner.

Sa mère disait c’est excessif
L’effort que fait l’étudiant
Pour un examen décisif
Il s’épuise en trop travaillant.












 
M

Minuit

Invité
Hors ligne
#2
Bac et back - retour a mes années d'étudiante ou c'était un peu l'auberge espagnole avec mes amis de différents pays, mais on bossait quand même! les années d'insouciances et de bonne humeur:giggle:
 

Victoria5983

Grand poète
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
2,007
J'aime
4,142
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3
Bach ou bac?


Il étudiait assidu
Son baccalauréat philo
Mais sa voisine du dessus
Utilisait trop son piano.


De Bach une badinerie
Était harmonieux tapage
Incitant à la rêverie
À la philo causant dommage.


Il monta dire à sa voisine,
Bien qu’amoureux de la musique,
Qu’elle gênait même divine
Son grand labeur philosophique.


Je cesse la badinerie
Mais allégez votre esclavage
Passez à la câlinerie
Connaissez-vous le badinage.


Amplifiant leur voisinage
Et entrecoupant ses études
Elle exigea un tendre hommage
Lui révélant ses aptitudes,


Passant sur la badinerie
Elle osa le batifolage
Mettant un peu de féerie
Dans son austère rabâchage.


Il eut son bac avec aisance
Continua de badiner
Sa voisine par bienveillance
L’invitait souvent à dîner.


Sa mère disait c’est excessif
L’effort que fait l’étudiant
Pour un examen décisif
Il s’épuise en trop travaillant.













oui " ça nous rajeuni pas tout ça !" mais nous ravive la mémoire ...merci ....
 

simlecteur

Maître poète
Inscrit
14 Août 2018
Messages
4,988
J'aime
6,997
Points
248
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
Du bac coule du sable
Quand dit maman à table.:ROFLMAO:
 

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
2,666
J'aime
5,317
Points
173
Age
84
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#5
Vous êtes bien aimables
je vous en remercie
mais j'ai quelque souci
Chronos désagréable
m'a volé un morceau
de mon temps de sommeil
et ce fut un réveil
gardant les yeux mi-clos.

Bonne journée amputée!

 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
9,837
J'aime
15,423
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
Bach ou bac?


Il étudiait assidu
Son baccalauréat philo
Mais sa voisine du dessus
Utilisait trop son piano.


De Bach une badinerie
Était harmonieux tapage
Incitant à la rêverie
À la philo causant dommage.


Il monta dire à sa voisine,
Bien qu’amoureux de la musique,
Qu’elle gênait même divine
Son grand labeur philosophique.


Je cesse la badinerie
Mais allégez votre esclavage
Passez à la câlinerie
Connaissez-vous le badinage.


Amplifiant leur voisinage
Et entrecoupant ses études
Elle exigea un tendre hommage
Lui révélant ses aptitudes,


Passant sur la badinerie
Elle osa le batifolage
Mettant un peu de féerie
Dans son austère rabâchage.


Il eut son bac avec aisance
Continua de badiner
Sa voisine par bienveillance
L’invitait souvent à dîner.


Sa mère disait c’est excessif
L’effort que fait l’étudiant
Pour un examen décisif
Il s’épuise en trop travaillant.













Superbe texte où l'humour et la beauté poétique s'entremêlent avec charme !
 

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.
Haut