• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Cheval de bataille

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,876
J'aime
9,592
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1





Le mors blesse l’infortuné cheval,
harnaché du museau jusqu’aux entrailles,
tractant un noir fardeau tant bien que mal:
un lourd canon et tout son attirail.


T’a t’on laissé le choix bel animal ?
Hier encore tu trottais aux champs,
quand des soldats sont venus en aval,
avec leurs beaux uniformes clinquants.


Tu avais belle écurie et bon foin,
tu vivais en paix loin des mitrailles.
Les conflits, hélas, n’auront pas ce soin.
Tu obéis et crains les représailles.


Cette grande armée aux tambours battants
est repartie comme elle était venue,
dans un bruit de cliquetis, en hurlant
des ordres de cadence aux mots crus.


Te voilà attelé pauvre cheval,
au milieu de tous ces bruits de guerre.
As tu vu le général Lassalle
juste avant qu’il ne s’effondre à terre ?


Les rudes soldats sans état d’âme
ont percé les flancs, et saigné les bêtes.
Tu es mort au champ d’honneur de Wagram,
toi qui rêvais de fleurs et d’alouettes.


Elles ne te parleront plus à l’oreille,
laissant la place aux noirs corbeaux d’Odin,
précédés de loups que la faim éveille.
Bientôt de tes os, ne restera rien.




Moïse Wolff
© le 31/10/2015
texte protégé

 
Dernière édition:
I

Intimeane

Invité
Hors ligne
#3
Voir la pièce jointe 6716




Le mors blesse l’infortuné cheval,
harnaché du museau jusqu’aux entrailles,
tractant un noir fardeau tant bien que mal:
un lourd canon et tout son attirail.


T’a t’on laissé le choix bel animal ?
Hier encore tu trottais aux champs,
quand des soldats sont venus en aval,
avec leurs beaux uniformes clinquants.

Tu avais belle écurie et bon foin,
tu vivais en paix loin des mitrailles.
Les conflits, hélas, n’auront pas ce soin.
Tu obéis et crains les représailles.

Cette grande armée aux tambours battants
est repartie comme elle était venue,
dans un bruit de cliquetis, en hurlant
des ordres de cadence aux mots crus.

Te voilà attelé pauvre cheval,
au milieu de tous ces bruits de guerre.
As tu vu le général Lassalle
juste avant qu’il ne s’effondre à terre ?

Les rudes soldats sans état d’âme
ont percé les flancs, et saigné les bêtes.
Tu es mort au champ d’honneur de Wagram,
toi qui rêvais de fleurs et d’alouettes.

Elles ne te parleront plus à l’oreille,
laissant la place aux noirs corbeaux d’Odin,
précédés de loups que la faim éveille.
Bientôt de tes os, ne restera rien.



Moïse Wolff
© le 31/10/2015
texte protégé

Réellement magnifique et tout à la fois tragique ! Un terrible destin pour servir, contraint, l'ambition humaine...
Merci Moïse pour ce partage émouvant !
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,876
J'aime
9,592
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
Magnifique hommage posthume au cheval de bataille.
Il n'a rien demandé, il est mort sous la mitraille !
Il est tombé en héros
J'en ai le coeur en lambeaux


Je suis très touchée !
Merci Moïse

Belle journée
Merci Marie-Claire de ta présence et de ce commentaire!
Ces braves chevaux ont été de toutes les guerres ou prou...
Jusque dans le fond des mines de charbon dans lesquelles
elles finissaient leur vie sans jamais revoir la clarté du soleil.
Certains hommes sont de véritables o/rdures sans compassion.

Amicales pensées
Moïse
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,876
J'aime
9,592
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#7
Réellement magnifique et tout à la fois tragique ! Un terrible destin pour servir, contraint, l'ambition humaine...
Merci Moïse pour ce partage émouvant !
Merci infiniment pour votre réaction chère Véronique !
C'est à la fois terrible et tragique en effet (pour peu qu'on
aime les animaux qui ne demandent qu'à être tranquilles

Amicale pensée du jour
Moïse
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,876
J'aime
9,592
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#8
Très bel écrit bien que triste. Évoquer la guerre n'est jamais une partie de plaisir.
Merci Moïse de ce magnifique partage
Amicalement
Gaby
Merci chère Gaby pour ce commentaire, merci d'avoir apprécié mon écriture
et moins le triste sort de ce bel animal, les mobilisations générales de l'époque
étaient une véritable fumisterie, les politiques envoyaient les hommes jeunes
se faire tuer pour des idées "n'ayant peut être plus cours le lendemain" (Georges Brassens)
et ces pauvres chevaux suivaient sans se douter de ce qui les attendaient je suppose (quoi que)

Amcalement
Moïse
 

Storgé

Grand poète
Inscrit
23 Novembre 2018
Messages
2,244
J'aime
4,254
Points
183
Age
60
Localité
Perpignan
Je suis
Un homme
Hors ligne
#11
L'air du paradis est celui qui souffle dans sa chevelure
Comme une queue de cheval, à la crinière cendrée
par les brûlures de l'inhumanité.....
autocollant-tete-de-cheval.jpg
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,337
J'aime
5,643
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#12
Voir la pièce jointe 6716




Le mors blesse l’infortuné cheval,
harnaché du museau jusqu’aux entrailles,
tractant un noir fardeau tant bien que mal:
un lourd canon et tout son attirail.


T’a t’on laissé le choix bel animal ?
Hier encore tu trottais aux champs,
quand des soldats sont venus en aval,
avec leurs beaux uniformes clinquants.


Tu avais belle écurie et bon foin,
tu vivais en paix loin des mitrailles.
Les conflits, hélas, n’auront pas ce soin.
Tu obéis et crains les représailles.


Cette grande armée aux tambours battants
est repartie comme elle était venue,
dans un bruit de cliquetis, en hurlant
des ordres de cadence aux mots crus.


Te voilà attelé pauvre cheval,
au milieu de tous ces bruits de guerre.
As tu vu le général Lassalle
juste avant qu’il ne s’effondre à terre ?


Les rudes soldats sans état d’âme
ont percé les flancs, et saigné les bêtes.
Tu es mort au champ d’honneur de Wagram,
toi qui rêvais de fleurs et d’alouettes.


Elles ne te parleront plus à l’oreille,
laissant la place aux noirs corbeaux d’Odin,
précédés de loups que la faim éveille.
Bientôt de tes os, ne restera rien.




Moïse Wolff
© le 31/10/2015
texte protégé

Merci cher Moïse pour ce très beau discours et poème à propos de ces chevaux menés à la bataille.
On les sait très craintifs .
Je pense mais ce n'est qu'une supposition de ma part, que génétiquement les chevaux se sont transmis la peur ! Combien de chevaux ont reçu de blessures ? L'humain fait tant de fautes n'est-ce pas ?

Bien à toi

Rose ***
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,876
J'aime
9,592
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#14
je suis plus cheval à vapeur
c'est une histoire de vitesse
mon grand père avait son cheval de trait
en 42 les allemands sont venus le réquisitionnez
j'ai gardé une petite cicatrice
je n'étais pas né...
Mais plus tard il y avait poupée une juments bai et de trait
j'ai fauché labouré retourné le foin sur le strapontin avec elle devant
bon elle n'a pas fini à la boucherie ni à la guerre
je me rappelle des balades sur la luge à bois
bref belle poésie
merci pour eux en mémoires

merci pour la fermeture des boucheries chevalines
si je ne suis pas végétarien je suis antimilitariste...
la guerre est une boucherie
qui est entretenu pas des queues de pie
qui ne toucheront jamais le sang
Comme je le disais sur un autre texte dédié aux guerres cet après midi je ne sais plus par qui !
La guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens (Carl Von Clausewitz)
Les politiques marionnettistes ont fait tuer des millions d'hommes et d'animaux sur les
champs de bataille partout dans le monde, pour le fric et le pouvoir comme souvent.
Merci pour ton commentaire qui ouvre une porte sur le passé (le tien et aussi celui de tous ou prou)
L'émotion qui en découle est palpable et prenante à souhait...
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,876
J'aime
9,592
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#15
L'air du paradis est celui qui souffle dans sa chevelure
Comme une queue de cheval, à la crinière cendrée
par les brûlures de l'inhumanité.....
Voir la pièce jointe 6750
C'est très juste cher ami des Pyrénées Orientales, le vent dans les crinières des chevaux est un souffle divin.
Merci de ton très joli commentaire qui me va droit au cœur.
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,876
J'aime
9,592
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#16
Merci cher Moïse pour ce très beau discours et poème à propos de ces chevaux menés à la bataille.
On les sait très craintifs .
Je pense mais ce n'est qu'une supposition de ma part, que génétiquement les chevaux se sont transmis la peur ! Combien de chevaux ont reçu de blessures ? L'humain fait tant de fautes n'est-ce pas ?

Bien à toi

Rose ***
Bonsoir chère Rose sensible à l'aura des animaux plus "humains" que certains hommes.
Les chevaux comme beaucoup d'animaux sentent les forces qui émanent des êtres, ils savent
ce qui va arriver, mais ils n'ont guère le choix que de suivre les directives des hommes. Hélas !
L'humain fait tant de fautes, oui, je sais bien, ce pouvoir de décision (quand on l'a) peut être
terrible de conséquences.

Amicale pensée du soir
Moïse
 
J'aime: o

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,337
J'aime
5,643
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#17
Bonsoir chère Rose sensible à l'aura des animaux plus "humains" que certains hommes.
Les chevaux comme beaucoup d'animaux sentent les forces qui émanent des êtres, ils savent
ce qui va arriver, mais ils n'ont guère le choix que de suivre les directives des hommes. Hélas !
L'humain fait tant de fautes, oui, je sais bien, ce pouvoir de décision (quand on l'a) peut être
terrible de conséquences.

Amicale pensée du soir
Moïse
Cher Moïse
Merci pour ta réponse si bien travaillée et si charitable .
Mais je reviens te demander si tu penses comme moi que cette peur ( un cheval semble avoir toujours peur) est passée dans les gênes.
Sincèrement je le pense. Combien sont morts à coup de boulets ? ( une boucherie , une horreur à mes yeux )

Bien à toi

Rose ***
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,876
J'aime
9,592
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#18
Cher Moïse
Merci pour ta réponse si bien travaillée et si charitable .
Mais je reviens te demander si tu penses comme moi que cette peur ( un cheval semble avoir toujours peur) est passée dans les gênes.
Sincèrement je le pense. Combien sont morts à coup de boulets ? ( une boucherie , une horreur à mes yeux )

Bien à toi

Rose ***
Pour répondre tardivement à ta question (intéressante) je crois que le cheval suit le mouvement et fait confiance à celui qui est sur son dos (pas toujours) mais quand les deux font corps ils ne font plus qu'un. Toujours est-il que ces pauvres créatures n'ont hélas guère le choix.

Belle soirée à toi Rose
 

Membres en ligne

Haut