• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème CIMETIÈRE LIQUIDE...

Inscrit
5 Août 2018
Messages
629
J'aime
656
Points
153
Age
59
Localité
Montréal,Québec
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
CIMETIÈRE LIQUIDE...
La nuit , bien endormi, je suis en plein rêve ou cauchemar
cimetiere.jpg

J'avance tout doucement dans ce cimetière morbide
Je pousse cette clôture en fer forgé sale et humide
Elle est très lourde et grince légèrement juste pour frissonner
Je marche sur le sol gelé et qui craque sous mes pas
La brume a commencé à couvrir toutes les pierres tombales
J'aime cet endroit, c'est tellement mystérieux et silencieux
Moi, le mort en sursis, il y a des années que je la cherche
Mais rien, elle ne vient toujours pas, alors je descends l'allée centrale
Puis je remonte vers la droite ,légèrement le vent se lève, il fait un peu plus
Frisquet, j'ai la chair de poule, je continue et au détour du chemin
Je vois un petit garçon ,ce petit garçon c'est moi à 8 ans, comme si
J'avais dû mourir à cet âge-là , il se tient devant moi, dans sa main
Une rose noire aux épines ensanglantées, il me fixe dans les yeux et me sourit
Je n'arrive pas à lui rendre son sourire, il me tend la main et me donne
Cette rose noire, le petit doit être là depuis longtemps; sa petite main est glacée
Mais il ne tremble pas, il n'a pas froid et il me dit:" Bienvenue dans le cimetière liquide"
et me dit: " Ici des torrents de larmes ont coulé, des flots de tristesse et des vagues de souffrance ont déferlé ici."
Le petit prend ma main et m'amène dans une allée, il s'arrête devant un trou vide
Et me dit: "Ce trou, c'est le tien", je lui réponds: " Pourtant je suis pas encore mort"
Il me répond:" Ho que oui, je suis mort, mais que je le savais pas encore"
Puis dans un nuage de brume, il s'évapore tout en riant morbidement
Je reste là, planté et je fixe ce putain de trou noir béant qui n'attend que moi
Alors à pieds joints, je saute dedans et je m'allonge sur ce sol glacé et humide
C'est très dur et froid ,ça pue la mort et le sang séché
Je ferme mes yeux et les larmes inondent mon visage
Et pour la première fois, je me sens en vie...je me sens tellement bien!
Je tente d'ouvrir les yeux, mais en vain, ils restent clos, elle se tenait là devant moi
Immobile et pleine d'élégance, ses bras tendus vers moi, du fond du trou je ne
Pouvais voir son visage, elle avait la tête baissée, ses longs cheveux caressaient
Son visage que je ne voyais pas, j'étais attiré vers elle comme un aimant
Mon coeur battait si fort que j'en avait mal à la poitrine, lentement je tendais
Les mains, m'emparant de son visage, pour pouvoir la regarder, ma respiration
S'accéléra rapidement, avec une incroyable délicatesse je l'invitai à me regarder
La Mort se trouvait là devant moi, c'était elle, je la sentais me pénétrer
Jusqu'au plus profond de mon être, son visage s'approcha du mien, je ne bougeai pas
Je la fixai, j'étais pétrifié et à la fois captivé, je respirais de plus en plus fort
Soudain ses yeux firent place à deux creux vides de noir, je la regardai, son visage se
Désarticula, sa mâchoire s'écarta si fort qu'un craquement terrifiant perça mes oreilles
Je ne bougeais toujours pas, elle m'attira encore plus près et me pressa contre elle et
Je passai mon bras autour de sa nuque rigide comme le roc et je me mis à rire d'elle
Un rire ironique qui fit hurler la Mort, je l'attirai à mon tour tout contre moi et d'un
Coup vif, j'embrassai cette saloperie de mâchoire froide et humide qui sent la puanteur
Une odeur maudite du fin fond des abîmes et je lui dit: "Prends-moi salope!"
Il y a longtemps que je t'attends, je n'ai pas peur de toi, je te hais et te maudis!
Tu veux mon âme, je n'en ai plus, petit, ils me l'ont prise
Tu veux mon corps, je te le donne, car ils l'ont blessé et meurtri
Tu as devant toi un être qui n'a aucune raison d'être
Alors prend moi vite, car la mort est souvent plus douce pour
Ceux qui ont été battus, torturés et qui souffrent
La mort est la délivrance des maux humains...
André Perron
10-12-2010
Tous Droits Réservé.
PS un des premier texte
que j'ai écrit sur mes cauchemars
d'enfance
 
Inscrit
18 Août 2018
Messages
1,060
J'aime
1,240
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
terrible et poignant mais ô combien bien pensant
oui la mort est une délivrance des maux humains
merci plume bleu, ta pensée rejoint mon envie

@micalement
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,575
J'aime
5,722
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#7
Joli soir Plume bleu,

Ce poème me correspond si bien que je suis déroutée ;
Je comprends : la mort est une délivrance car nous souffrons trop
Et puis ... qu'est-ce que la vie ? Je me le demande !

Sincèrement

Rose ***
 
Inscrit
13 Août 2018
Messages
1,660
J'aime
1,521
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#8
Toute cette souffrance inutile et ignoble...non désirée...non provoquée
et qui vous fout en l'air toute une vie.
On comprend bien toute cette douleur tristement bien décrite.
Amitiés
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,895
J'aime
3,246
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#9
Un texte fort qui joue avec la mort.
Un jour ou l'autre il nous faut déterrer ces anciennes souffrances, les mettre en lumière pour qu'elles cessent de projeter leur ombre sur nos vies ... plus facile à dire qu'à faire ... mais nous n'avons qu'une vie ... et quand bien même nous en aurions plusieurs ... allégeons nous 😉

Amitiés
Pierre
 
Inscrit
5 Août 2018
Messages
629
J'aime
656
Points
153
Age
59
Localité
Montréal,Québec
Je suis
Un homme
Hors ligne
#12
Poignant et d'une tristesse presque tragique !! Comme si la mort était la seule solution à cette souffrance qu'on s'oblige presque à vivre !!
Une souffrance captive de la vie qui n'en peut plus qui attends la délivrance pour être soulagé !!
J'ai de la peine et suis navrée face à toute cette détresse !!!
comme je vous ressens à travers vos mots et vos maux !!
Que ma compréhension vous soulage !!
amicalement
carlame
Merci CARLAME c'est sympa de votre part,A 8 ans on ma laissé presque pour mort attaché a mon lit et adulte j'ai fait ce sale cauchemar pendant très longtemps,Merci de me lire
 
J'aime: o
Inscrit
5 Août 2018
Messages
629
J'aime
656
Points
153
Age
59
Localité
Montréal,Québec
Je suis
Un homme
Hors ligne
#14
Un texte fort qui joue avec la mort.
Un jour ou l'autre il nous faut déterrer ces anciennes souffrances, les mettre en lumière pour qu'elles cessent de projeter leur ombre sur nos vies ... plus facile à dire qu'à faire ... mais nous n'avons qu'une vie ... et quand bien même nous en aurions plusieurs ... allégeons nous 😉

Amitiés
Pierre
Merci Merle Bleu,Vrai qu'on a juste une vie et je pense qu'on a plusieurs mort,Bonne journée a vous
 
Inscrit
5 Août 2018
Messages
629
J'aime
656
Points
153
Age
59
Localité
Montréal,Québec
Je suis
Un homme
Hors ligne
#15
Joli soir Plume bleu,

Ce poème me correspond si bien que je suis déroutée ;
Je comprends : la mort est une délivrance car nous souffrons trop
Et puis ... qu'est-ce que la vie ? Je me le demande !

Sincèrement

Rose ***
Rose la vie n'est pas elle est ce que nous pensont d'elle,,,Un super merci de me lire et bon lundi a vous
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,575
J'aime
5,722
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#18
Rose la vie n'est pas elle est ce que nous pensont d'elle,,,Un super merci de me lire et bon lundi a vous
Joli soir Plume bleu,

Je reviens te lire et lire un commentaire ... non ... plus exactement une réponse à un commentaire qui m'a plus que touchée . ( d'ailleurs j'ai voté pour )
Nos douleurs de l'enfance nous marquent à jamais . C'est terrible.

Tu me dis que la vie est ce que nous pensons d'elle en te questionnant d'ailleurs
Saura-t-on un jour ce qu'est la vie??

Ne me remercie pas de venir te lire, c'est normal ^^

Sincèrement

Rose ***
 

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut