• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Comateux

Inscrit
19 Août 2018
Messages
410
J'aime
225
Points
93
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Je déteste me sentir comme ça, Je suis tellement fatigué d'essayer de lutter contre cela. Je dors et tout ce dont je rêve me réveille, dis moi que tu vas écouter .
tu es tactile c'est ce qui me manque, et plus je me cache, je me rends compte que je te perds lentement. Je ne me réveillerai jamais sans une overdose de toi. Je ne veux pas vivre, je ne veux pas respirer. les je te sens à côté de moi. tu prends la douleur je me sens réveiller à toi jamais senti si réel. Je ne veux pas dormir. je ne veux pas rêver. parce que mes rêves ne me réconfortent pas. cette manière que tu as de me faire sentir. se réveiller à vous jamais senti si réel. je déteste vivre sans toi, mort mal de douter de toi. mes démons étaient en attente, me tenter Oh comment je t'adore. Oh comment j'ai soif pour toi. oh comment j'ai besoin de toi. Je ne me réveillerai jamais sans une overdose de toi. Je ne veux pas vivre, je ne veux pas respirer, je te sens à côté de moi.
vous prenez la douleur que je ressens, je ne me suis jamais senti aussi réel. Je ne veux pas dormir , je ne veux pas rêver. parce que mes rêves ne me réconfortent pas. cette manière que tu as de me faire sentir. se réveiller à vous jamais senti si réel . respirer la vie se réveiller mes yeux s'ouvrent. je ne me réveillerai jamais sans overdose de vous. je ne veux pas vivre je ne veux pas respirer. je te sens à côté de moi, tu prends la douleur Je me sens réveillé jamais senti si réel. je ne veux pas dormir je ne veux pas rêver. parce que mes rêves ne me réconfortent pas. cette manière que tu as de me faire sentir réel . te réveillant à toi jamais senti si réel. oh comment je t'adore se réveiller à vous jamais senti si réel. oh comme j'ai soif de toi se réveiller à toi jamais senti si réel.

Fin
 

Anniversaires du jour

Haut