• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Complainte larmoyante d’un bidet surmené.

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
1,480
J'aime
3,119
Points
173
Age
81
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Complainte larmoyante d’un bidet surmené.


Écoutez gentes dames la complainte et les pleurs
D’un bidet qui subit une vie épuisante
Il finit par hasard abrité du malheur
Après avoir vécu des années décevantes.

Il disait moi j’ai fait l’école de Limoges
Madame Kaolin fut ma noble marraine
J’obtins une mention, on me fit des éloges
Et j’eus la croix d’honneur en section porcelaine,

Complétant mon savoir sur les aciers polis
Sur le cuivre chromé et la métallurgie,
J’entrais facilement comme premier apprenti
Au stage terminal de robinetterie,

Puis j’eus un poste fixe au sein d’une maison
Où je ne chômais pas. D’un usage intensif
On usait mes talents de multiple façon
Certains jours je pensais que c’était abusif.

Dans un sens ou dans l’autre, je vis dans ma lucarne,
De bien curieux visages ouverts à mes regards
Des tableaux incroyables où le destin s’acharne
Mais aussi des fraicheurs dignes de doux égards.


Les ronds et les joufflus étaient choses courantes
Et le carré fessu, buissonneux abondant,
Venait en s’irriguant de substances moussantes
Retrouver la fraicheur qu’il possédait avant

Certains ayant encore le don de la jeunesse
Avaient par la vigueur des besoins plus fréquents
D’autres moins admirés présentaient leurs deux fesses
À ma sollicitude un peu plus rarement

Il y avait des modes et je vis des touffus
Se dispenser soudain de toute chevelure
De poils par le rasoir se trouvant dépourvus
Je ne connaissais plus leur nouvelle figure.

Quelques malheurs soudains me teintaient de violet
Et le permanganate était de la partie
Taché chaque matin d’un traitement complet
L’eau de javel rendait ma surface jolie.

D’agressives bestioles furent noyées dans mes eaux
Devinrent Titanic et moururent sans peur
Un peu d’antiseptique jeté à leurs museaux
Et la bonde s’ouvrant supprimait les gêneurs.

Je devins historique et l’immeuble vendu
On céda ma dépouille à un château ancien
D’une femme du monde je dus porter le cul
La comtesse ayant dit : celui là me va bien

Veuillez me l’installer dans ma salle de bain
Je le fréquenterai de façon assidue
Car pour quelques amants et mon mari Germain
Ma tendre intimité aura de la tenue.

Hélas la comtesse absente bien souvent
Laissait à ses trois filles le bidet accessible,
Plus de temps de repos pour leurs jeux indécents
Des belles les amants le voulaient disponible.

Le bidet ne vit pas que des choses rigides
L’eau chaude les lavait remettant en état
Les instruments servant aux caprices avides
L’eau froide s’il le fallait portait au calme plat.

Bref il vit des tableaux de curieuse nature
Féminins, masculins et toujours demandeurs
D’une remise à neuf pour chaque devanture
L’eau aidée du savon assurait le labeur.

Puis fut destitué, mis en chambre de bonne,
Il ne suffisait plus et l’on mit à sa place
Un objet tout nouveau que la mode affectionne :
Portant des étriers, un beau bidet biplace

 

ECNI

Grand poète
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
1,016
J'aime
1,637
Points
173
Localité
Narbonne
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
Les jours aventureux d'un bidet , victime d'une modernité dédaignant l’hygiène des parties nobles de l'individu clindœil
 

loulette

Grand poète
Inscrit
24 Septembre 2018
Messages
1,033
J'aime
1,834
Points
178
Localité
SIX-FOURS LES PLAGES
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
DIEU QUE C'EST BIEN ECRIT. D'UN SUJET PEU ORDINAIRE VOUS FÏTES".MON AMI"UN REGAL De lecture!Phrase après phrase, le sourire s'installe,ce bidet a vécu de bien belles aventures!Que de fessiers, et autres,se sont présentés,au nettoyage de ce valet fort apprécié;Le sourire,lui, a fait ,au long de la lecture, place au rire!Et je me rejouis d'avoir partager ce texte avec ma famille présente;C'est un succès,il faut dire que chez nous,on aime rire de tout:!Alors un grand merci pour ce moment plaisant!
 

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut