• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
  • Merci de ne pas publier plus de 5 poèmes par jour.

Poème Croissant de brume

Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,898
J'aime
3,224
Points
123
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
En Pierrot d'infortune
Il s'était argenté
D'un seul morceau de lune
Et l'avait accroché
Au sommet de son ciel

Dans ses journées de brume il y trouvait refuge
Une partielle trêve à l'abri de ses peurs

Il chantonnait ses rêves
Lui qu'on disait distrait
Il n'était qu'une absence
Leurre ou symbole abstrait
D'une ronde insouciance

Il en pris la pâleur en acquit la distance
De ce monde en retrait il devint le transfuge

Il y fit sa prison
Recherchant la lumière
Papillon loin des siens
Se brûlant aux tisons
Des songes en poussière

Une nuit de nuage et sans age ou repère
Entouré de livide il se vit et le vide

Comprit qu'il n'était rien
Privé de la chaleur
Éclairant le chemin
D'une main que l'on tend
Aux battements du cœur

Il saisit une plume arrosée de ses pleurs
Inscrivit de sa main son histoire et sa lune

Et son amour croissant
Au long du parchemin
Et le lança au loin
Au loin
Pour dissiper la brume

novembre 2013
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
3,487
J'aime
5,682
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
"Il saisit une plume arrosée de ses pleurs
Inscrivit de sa main son histoire et sa lune

Et son amour croissant
Au long du parchemin
Et le lança au loin
Au loin
Pour dissiper la brume"


J'ai aimé ma lecture, tout simplement.
Merci Pierre
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
1,917
J'aime
3,349
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
Bonjour Pierre, il est bien naturel de prendre du recul sur le monde "des hommes qui marchent au pas" on a tous ou prou une fois ou souvent dans sa vie eu envie de s'isoler, le vrai poète est un solitaire (c'est ma version) il y en a d'autres, j'ai particulièrement aimé te lire, la chute est délicieuse.

Amitiés
Moïse
 
Inscrit
6 Septembre 2018
Messages
2,454
J'aime
3,506
Points
123
Localité
Le Plessis Robinson-Paris
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
En Pierrot d'infortune
Il s'était argenté
D'un seul morceau de lune
Et l'avait accroché
Au sommet de son ciel

Dans ses journées de brume il y trouvait refuge
Une partielle trêve à l'abri de ses peurs

Il chantonnait ses rêves
Lui qu'on disait distrait
Il n'était qu'une absence
Leurre ou symbole abstrait
D'une ronde insouciance

Il en pris la pâleur en acquit la distance
De ce monde en retrait il devint le transfuge

Il y fit sa prison
Recherchant la lumière
Papillon loin des siens
Se brûlant aux tisons
Des songes en poussière

Une nuit de nuage et sans age ou repère
Entouré de livide il se vit et le vide

Comprit qu'il n'était rien
Privé de la chaleur
Éclairant le chemin
D'une main que l'on tend
Aux battements du cœur

Il saisit une plume arrosée de ses pleurs
Inscrivit de sa main son histoire et sa lune

Et son amour croissant
Au long du parchemin
Et le lança au loin
Au loin
Pour dissiper la brume

novembre 2013

mon-ami-pierrot-.jpg

On se laisse bercer par la douceur de tes mots!
Merci Pierre de ce magnifique partage, un bonheur à lire
Belle journée, amitiés
Isabelle

1f426.png


Ce passage est émouvant:

" Il saisit une plume arrosée de ses pleurs
Inscrivit de sa main son histoire et sa lune "

 
Inscrit
5 Août 2018
Messages
513
J'aime
471
Points
68
Age
57
Je suis
Un homme
Hors ligne
#10
En Pierrot d'infortune
Il s'était argenté
D'un seul morceau de lune
Et l'avait accroché
Au sommet de son ciel

Dans ses journées de brume il y trouvait refuge
Une partielle trêve à l'abri de ses peurs

Il chantonnait ses rêves
Lui qu'on disait distrait
Il n'était qu'une absence
Leurre ou symbole abstrait
D'une ronde insouciance

Il en pris la pâleur en acquit la distance
De ce monde en retrait il devint le transfuge

Il y fit sa prison
Recherchant la lumière
Papillon loin des siens
Se brûlant aux tisons
Des songes en poussière

Une nuit de nuage et sans age ou repère
Entouré de livide il se vit et le vide

Comprit qu'il n'était rien
Privé de la chaleur
Éclairant le chemin
D'une main que l'on tend
Aux battements du cœur

Il saisit une plume arrosée de ses pleurs
Inscrivit de sa main son histoire et sa lune

Et son amour croissant
Au long du parchemin
Et le lança au loin
Au loin
Pour dissiper la brume

novembre 2013
J'ai dégusté chaque mots bravo
 

Corsaire

Grand poète
Inscrit
20 Septembre 2018
Messages
352
J'aime
457
Points
68
Je suis
Un homme
Hors ligne
#11
La magie du monde intérieur est un refuge à celui qui souffre dans la réalité. Et ce Pierrot d'infortune fait bien notre fortune. C'est un très beau texte, un petit conte qui fait son effet !
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,898
J'aime
3,224
Points
123
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#14
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,898
J'aime
3,224
Points
123
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#19
La magie du monde intérieur est un refuge à celui qui souffre dans la réalité. Et ce Pierrot d'infortune fait bien notre fortune. C'est un très beau texte, un petit conte qui fait son effet !
Un refuge et aussi une prison dorée (sourire)
Merci Corsaire
Belle soirée
Pierre
 
Haut