• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Nouvelle Dans la rubrique "A c'qui parait" : Les soldes

Inscrit
5 Octobre 2018
Messages
2,080
J'aime
3,487
Points
173
Localité
Paris
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1

Et ben où ké va c’matin la Simone avec ses joues roses et sa nouvelle blouse, elle va pas danser tout de même ?!

J’vous taquine ma Simone ! A nos âges, on n’a rien d’aut’e à faire pour se distraire sans que ça nous coûte un sou.
D’où qu’elle vient cette petite cotonnade que c’est mignon comme tout ?

Ca vous fait l’teint frais que vous seriez presque jolie... Si si -ne dites pas non- pour une fois ça vous va bien… J’vous le dis comme je le pense, c’est pas si souvent qu’vous donnez l’occasion de vous faire un compliment… Vous me connaissez ché pas mentir !
Tenez pour le chemisier de Bernadette, j’ai rien dit et pourtant elle était fière comme un paon à se pavaner sans gilet, vous vous rendez compte sans gilet. Pauv’e Bernadette, il était tout transparent qu’elle s’en rendait même pas compte…

Elle est forte la vendeuse pour y avoir mis su’ l’dos le voilage de Mata Hari qu’on lui voyait la combi et les bretelles de soutien-gorge, c’était pas beau à voir cette surenchère…

C’est que j’ai quand même été obligée de dire à Gilbert d’aller faire son loto pendant qu’on discutait, il avait pas assez de ses deux yeux, une abeille y tenait pu en place,…

J’ui ai répété deux fois, hypnotisé qu’il était mon Gilbert... Comme quoi les bonhommes c’est bien tous les mêmes, on croit qui sont fossilisés et suffit d’un p’tit séisme pour que ça les remue…

Ché pas ce qu’il lui a pris à Bernadette, elle qu’est si pudique d’habitude… C’est la première fois que j’la vois aussi dénudée habillée, même la nuit elle est en pilou pilou jusqu'au cou, je le sais on a le même fournisseur.

Vous voulez que j’vous dise Simone, elle s’est fait embobiner par la vendeuse du nouveau magasin, c’est qui savent y faire pour vous transformer en guignol, c’est leur métier.

Elle m’a dit qu’elle l’avait acheté en solde son chemisier, de toute façon ça valait pas plus ! Même au rabais c’est toujours trop cher quand c’est pas beau, pas vrai !

J’aurais dû y dire à Bernadette que son chemisier on y voyait comme dans une boule de cristal, mais vous me connaissez j’ai pas voulu y faire de peine, elle avait l’air si contente… des fois le bonheur c’est juste un bout de fil !

J’entendais à la télé avec Gilbert l’aut ‘e jour que c’était des invendus des années précédentes qui nous ressortaient… des fausses soldes pour des vrais pigeons.
C'est simple, moi les soldes je les fais pu, c’est pratique quand on a besoin de rien.
Il est là le vrai rabais !

Et pis entre nous ne me dites pas qu'on a besoin de tout c'qu'on achète en linge.

Si j’vous disais que ma p'tite fille, elle a encore les étiquettes sur les vêtements de l’année dernière, qu'elle sait même pas ce qu'elle a dans son armoire …

Sans compter que c’est pas donné tout ça. Plus elle s’habille plus elle se plaint d'être à découvert… C’est quand même pas normal …

Bon c’est pas l’tout, faut que j’aille faire mon marché. Manger on en a besoin tous les jours et on sait où ça passe !

Je vous embrasse pas Simone, j’ai du rouge !

Z.:)
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,279
J'aime
12,788
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3
Coucou ma Zaza,(y)(y)(y)

Enfin des nouvelles de la bande aux blouses en solde ! T'as encore bien mâché tes mots avec la Simone !
En voiture Simone, c'est l'renouveau, en plus qu'elle bourgeonne du pif...
Pour que t'y dise qu'elle est presque jolie pour une fois, c'est-y pas un beau compliment d'objet direct ???
T'as pris sur toi en te marrant en loucedé !
Faut dire que le jaune çà fleurit de partout et c'est pas encore le printemps ! La blouse jaune çà nous change de ces gilets tous pareils !
C'est la couleur des cocus et je te dis qu'y en a plus d'un avec sa fausse chacune à prendre l'alibi du carrefour à garder pour s'envoyer en l'air derrière les fagots ! Pour d'autres, çà les change de la trombine à Bobonne.

Et la Bernadette avec son chemisier transparent, même pas ragoutant, l'Gilbert s'est quand même rincé l'oeil Suffit qu'un bout de graisse dépasse qu'y commencent à baver et à loucher. Ah l'cochon qui sommeille a vite fait de se réveiller.

Bon c'est pas l'tout ma brave dame, mais j'ai une souris à faire confire ! Pas la souris de l'ordi, ni celle qui niche à la cave, mais une d'agneau que j'décongèle car çà fait un moment qu'elle a envie de passer à la casserole !

Allez ! j'vous bise pas car il y a un début d'épidémie de virus qui veulent nous mett' le grappin d'ssus.
A pluche, les patates attendent !

Belle journée :love::love::love:
 

ECNI

Grand poète
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
1,016
J'aime
1,637
Points
173
Localité
Narbonne
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
la Bernadette s'en prend plein le collimateur

J'adore ce passage

J’entendais à la télé avec Gilbert l’aut ‘e jour que c’était des invendus des années précédentes qui nous ressortaient… des fausses soldes pour des vrais pigeons.
C'est simple, moi les soldes je les fais pu, c’est pratique quand on a besoin de rien.
Il est là le vrai rabais !
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,279
J'aime
12,788
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
[QUOTE="ECNI, post: 68787, member: 24"
la Bernadette s'en prend plein le collimateur

J'adore ce passage

J’entendais à la télé avec Gilbert l’aut ‘e jour que c’était des invendus des années précédentes qui nous ressortaient… des fausses soldes pour des vrais pigeons.
C'est simple, moi les soldes je les fais pu, c’est pratique quand on a besoin de rien.
Il est là le vrai rabais ![/QUOTE]

J'ai adoré ce passage également ! mais on peut tout citer, c'est trop tordant !
Bises en passant et pas au rabais celle-là !
 
Inscrit
5 Octobre 2018
Messages
2,080
J'aime
3,487
Points
173
Localité
Paris
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
Coucou ma Zaza,(y)(y)(y)

Enfin des nouvelles de la bande aux blouses en solde ! T'as encore bien mâché tes mots avec la Simone !
En voiture Simone, c'est l'renouveau, en plus qu'elle bourgeonne du pif...
Pour que t'y dise qu'elle est presque jolie pour une fois, c'est-y pas un beau compliment d'objet direct ???
T'as pris sur toi en te marrant en loucedé !
Faut dire que le jaune çà fleurit de partout et c'est pas encore le printemps ! La blouse jaune çà nous change de ces gilets tous pareils !
C'est la couleur des cocus et je te dis qu'y en a plus d'un avec sa fausse chacune à prendre l'alibi du carrefour à garder pour s'envoyer en l'air derrière les fagots ! Pour d'autres, çà les change de la trombine à Bobonne.

Et la Bernadette avec son chemisier transparent, même pas ragoutant, l'Gilbert s'est quand même rincé l'oeil Suffit qu'un bout de graisse dépasse qu'y commencent à baver et à loucher. Ah l'cochon qui sommeille a vite fait de se réveiller.

Bon c'est pas l'tout ma brave dame, mais j'ai une souris à faire confire ! Pas la souris de l'ordi, ni celle qui niche à la cave, mais une d'agneau que j'décongèle car çà fait un moment qu'elle a envie de passer à la casserole !

Allez ! j'vous bise pas car il y a un début d'épidémie de virus qui veulent nous mett' le grappin d'ssus.
A pluche, les patates attendent !

Belle journée :love::love::love:
Ca m'fait penser en parlant de "fausse chacune" à la mère casse-pied qu'elle m'a mis en porte-à-faux avec son Marcel...

Vous vous rendez compte qu'elle a eu l'culot d'y dire qu'elle était v'nue à la maison goûter ma tarte à la rhubarbe sans oeuf, c'est une recette de ma p'tite fille qu'est vagane ... -faudra qu'j'vous en parle de ça aussi tiens !- Alors y m'tombe dessus avant-hier sans quoi ni qu'est-ce et y m'fait :

- "alors comment c'était ?"
J'y ai dit
- "Comment c'était quoi ?"
y m'dit
- "la tarte",
j'y dis
"la tarte ! Quelle tarte ?! Quelqu'un à r'çu une tarte ?"
Alors y m'dit
"Et ben Odette ! Elle est pas v'nue chez vous goûter vot'e tarte que ça y'a même pris tout l'après-midi, j'ai cru que vous l'avez empoisonnée... Elle est r'venue à temps sinon s'appelait les pompiers... J'rigole, je sais que quand vous êtes ensemble faut une mouillette tellement y'a pénurie d'salive"

Ca va qu'j'étais d'bonne composition sinon y m'aurais entendu, moi leurs histoires ça m'regarde pas, j'demande pas à être aux premières loges... Mais elle va m'entend'e la Odette quand j'suis un alibi j'aimerais bien êt'e au courant.

Bon c'est pas l'tout faut qu'j'y aille...

Au fait, vous m'direz comment vous la faites vot'e souris, moi y'a longtemps que j'l'ai mise à la trappe mais vous v'nez de me mett'e l'eau à la bouche... Faut pas qu'j'en parle à Gilbert ça va devenir une urgence culinaire, c'est qu'c'est un émotif dès qui s'agit de table...

J'vous embrasse j'ai pas mis de rouge

Z. :)

Merci de jouer le jeu Clari, tu m'as fait rire :)
Bises soleil
Z. :)
.
 
Inscrit
5 Octobre 2018
Messages
2,080
J'aime
3,487
Points
173
Localité
Paris
Je suis
Une femme
Hors ligne
#11
la Bernadette s'en prend plein le collimateur

J'adore ce passage

J’entendais à la télé avec Gilbert l’aut ‘e jour que c’était des invendus des années précédentes qui nous ressortaient… des fausses soldes pour des vrais pigeons.
C'est simple, moi les soldes je les fais pu, c’est pratique quand on a besoin de rien.
Il est là le vrai rabais !

C'est vrai que parfois le bon sens ça a du bon :)
Merci pour la visite :)
Z. :)
 

Persephone

Poète confirmé
Inscrit
28 Janvier 2019
Messages
83
J'aime
132
Points
68
Je suis
Une femme
Hors ligne
#12
C'est toujours un plaisir de passer sur votre page.
J'adore le parler populaire, ça conditionne le lecteur et du coup c'est comme si on était spectateur de la scène "pour de vrai" et ça c'est super...
Vous me faite sourire et c'est que du bonheur...:)
Moi j'en retiens ceci :
Bon c’est pas l’tout, faut que j’aille faire mon marché. Manger on en a besoin tous les jours et on sait où ça passe !
Manger est indispensable...
L'habit ne fait pas le moine et ne remplira pas notre auge...
Merci, j'ai passé un agréable moment en vous lisant.
 
I

Intimeane

Invité
Hors ligne
#13

Et ben où ké va c’matin la Simone avec ses joues roses et sa nouvelle blouse, elle va pas danser tout de même ?!

J’vous taquine ma Simone ! A nos âges, on n’a rien d’aut’e à faire pour se distraire sans que ça nous coûte un sou.
D’où qu’elle vient cette petite cotonnade que c’est mignon comme tout ?

Ca vous fait l’teint frais que vous seriez presque jolie... Si si -ne dites pas non- pour une fois ça vous va bien… J’vous le dis comme je le pense, c’est pas si souvent qu’vous donnez l’occasion de vous faire un compliment… Vous me connaissez ché pas mentir !
Tenez pour le chemisier de Bernadette, j’ai rien dit et pourtant elle était fière comme un paon à se pavaner sans gilet, vous vous rendez compte sans gilet. Pauv’e Bernadette, il était tout transparent qu’elle s’en rendait même pas compte…

Elle est forte la vendeuse pour y avoir mis su’ l’dos le voilage de Mata Hari qu’on lui voyait la combi et les bretelles de soutien-gorge, c’était pas beau à voir cette surenchère…

C’est que j’ai quand même été obligée de dire à Gilbert d’aller faire son loto pendant qu’on discutait, il avait pas assez de ses deux yeux, une abeille y tenait pu en place,…

J’ui ai répété deux fois, hypnotisé qu’il était mon Gilbert... Comme quoi les bonhommes c’est bien tous les mêmes, on croit qui sont fossilisés et suffit d’un p’tit séisme pour que ça les remue…

Ché pas ce qu’il lui a pris à Bernadette, elle qu’est si pudique d’habitude… C’est la première fois que j’la vois aussi dénudée habillée, même la nuit elle est en pilou pilou jusqu'au cou, je le sais on a le même fournisseur.

Vous voulez que j’vous dise Simone, elle s’est fait embobiner par la vendeuse du nouveau magasin, c’est qui savent y faire pour vous transformer en guignol, c’est leur métier.

Elle m’a dit qu’elle l’avait acheté en solde son chemisier, de toute façon ça valait pas plus ! Même au rabais c’est toujours trop cher quand c’est pas beau, pas vrai !

J’aurais dû y dire à Bernadette que son chemisier on y voyait comme dans une boule de cristal, mais vous me connaissez j’ai pas voulu y faire de peine, elle avait l’air si contente… des fois le bonheur c’est juste un bout de fil !

J’entendais à la télé avec Gilbert l’aut ‘e jour que c’était des invendus des années précédentes qui nous ressortaient… des fausses soldes pour des vrais pigeons.
C'est simple, moi les soldes je les fais pu, c’est pratique quand on a besoin de rien.
Il est là le vrai rabais !

Et pis entre nous ne me dites pas qu'on a besoin de tout c'qu'on achète en linge.

Si j’vous disais que ma p'tite fille, elle a encore les étiquettes sur les vêtements de l’année dernière, qu'elle sait même pas ce qu'elle a dans son armoire …

Sans compter que c’est pas donné tout ça. Plus elle s’habille plus elle se plaint d'être à découvert… C’est quand même pas normal …

Bon c’est pas l’tout, faut que j’aille faire mon marché. Manger on en a besoin tous les jours et on sait où ça passe !

Je vous embrasse pas Simone, j’ai du rouge !

Z.:)
Vous n'avez pas votre pareille pour mettre de la bonne humeur! Trop tordant! Merci !
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,279
J'aime
12,788
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#15
Ca m'fait penser en parlant de "fausse chacune" à la mère casse-pied qu'elle m'a mis en porte-à-faux avec son Marcel...

Vous vous rendez compte qu'elle a eu l'culot d'y dire qu'elle était v'nue à la maison goûter ma tarte à la rhubarbe sans oeuf, c'est une recette de ma p'tite fille qu'est vagane ... -faudra qu'j'vous en parle de ça aussi tiens !- Alors y m'tombe dessus avant-hier sans quoi ni qu'est-ce et y m'fait :

- "alors comment c'était ?"
J'y ai dit
- "Comment c'était quoi ?"
y m'dit
- "la tarte",
j'y dis
"la tarte ! Quelle tarte ?! Quelqu'un à r'çu une tarte ?"
Alors y m'dit
"Et ben Odette ! Elle est pas v'nue chez vous goûter vot'e tarte que ça y'a même pris tout l'après-midi, j'ai cru que vous l'avez empoisonnée... Elle est r'venue à temps sinon s'appelait les pompiers... J'rigole, je sais que quand vous êtes ensemble faut une mouillette tellement y'a pénurie d'salive"

Ca va qu'j'étais d'bonne composition sinon y m'aurais entendu, moi leurs histoires ça m'regarde pas, j'demande pas à être aux premières loges... Mais elle va m'entend'e la Odette quand j'suis un alibi j'aimerais bien êt'e au courant.

Bon c'est pas l'tout faut qu'j'y aille...

Au fait, vous m'direz comment vous la faites vot'e souris, moi y'a longtemps que j'l'ai mise à la trappe mais vous v'nez de me mett'e l'eau à la bouche... Faut pas qu'j'en parle à Gilbert ça va devenir une urgence culinaire, c'est qu'c'est un émotif dès qui s'agit de table...

J'vous embrasse j'ai pas mis de rouge

Z. :)

Merci de jouer le jeu Clari, tu m'as fait rire :)
Bises soleil
Z. :)
.

Moi j'adore tes histoires ! Et j'aime en rajouter...

J'ai bien aimé l'alibi d'la copine qui soit-disant est v'nue goûter la tarte sans te prévenir que tu sers d'alibi pour ses galipettes !
Celle-ci elle est bien bonne ! Moi à la place de la mouillette pour la pénurie de d'salive, j'ai toujours une p'tite flûte (pas celle de Pan) mais de bulles pour les copines :

" J'rigole, je sais que quand vous êtes ensemble faut une mouillette tellement y'a pénurie d'salive"

Pour la recette de la souris, c'est tout simple : je mets du miel de romarin et de la sauce soja. Là j'ai ajouté une peu de 4 épices, de poudre de clous de girofles, des herbes de Provence, de l'ail.
Je fais revenir avec de l'huile d'olive la souris avec le miel et la sauce soja sur toutes les faces, je rajoute de l'eau avec les épices citées et je laisse mijoter en cocotte. une petite heure, bien confit.
On peut manger du couscous avec des raisins secs gonflés dans l'eau et des amandes émondées (blanches) Mais j'avais envie de frites... (pour me la donner, la frite). Bon appétit !


Comme çà tu peux faire la surprise à ton Gilbert... Mais ne fais pas çà un jur de marché, c'est mort ! ou alors d'avance...

Voili, voilou ! A pluche pour d'autres aventures !

Bisous et douce nuit en pilou pilou :love::love::love::):):)
 
Inscrit
5 Octobre 2018
Messages
2,080
J'aime
3,487
Points
173
Localité
Paris
Je suis
Une femme
Hors ligne
#17
Moi j'adore tes histoires ! Et j'aime en rajouter...

J'ai bien aimé l'alibi d'la copine qui soit-disant est v'nue goûter la tarte sans te prévenir que tu sers d'alibi pour ses galipettes !
Celle-ci elle est bien bonne ! Moi à la place de la mouillette pour la pénurie de d'salive, j'ai toujours une p'tite flûte (pas celle de Pan) mais de bulles pour les copines :

" J'rigole, je sais que quand vous êtes ensemble faut une mouillette tellement y'a pénurie d'salive"

Pour la recette de la souris, c'est tout simple : je mets du miel de romarin et de la sauce soja. Là j'ai ajouté une peu de 4 épices, de poudre de clous de girofles, des herbes de Provence, de l'ail.
Je fais revenir avec de l'huile d'olive la souris avec le miel et la sauce soja sur toutes les faces, je rajoute de l'eau avec les épices citées et je laisse mijoter en cocotte. une petite heure, bien confit.
On peut manger du couscous avec des raisins secs gonflés dans l'eau et des amandes émondées (blanches) Mais j'avais envie de frites... (pour me la donner, la frite). Bon appétit !


Comme çà tu peux faire la surprise à ton Gilbert... Mais ne fais pas çà un jur de marché, c'est mort ! ou alors d'avance...

Voili, voilou ! A pluche pour d'autres aventures !

Bisous et douce nuit en pilou pilou :love::love::love::):):)

Certainement pas un jour de marché, le lendemain comme ça je ne loupe pas de journal de bord :)
Bisous pilou pilou 5 étoiles
Z. :)
 

Membres en ligne

Haut