• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Poème Délabrement des mots, perversion de la langue

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
2,853
J'aime
5,446
Points
173
Age
84
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Délabrement des mots, perversion de la langue


On parle l’abrégé, le verlan, l’éssèmesse
L’oreille ne reçoit plus de subtile caresse
Le mot de tous ses sens s’appauvrit et se vide
Entaché de sabir américanoïde.


La langue de bois, même, est devenue forêt,
Discours et palabres restent sans intérêt
La précision se perd on l’approximative
Du parler des anciens la qualité s’esquive.


Si vous êtes lettrés on ne vous comprend pas
Soyez clair et précis on vous prend pour un fat.
Et la lucarne aussi par ses animateurs
Ne nous dispense pas d’effroyables erreurs ;


On voit même des jeux qui dans leur insolence
Posent des questions d’une telle évidence
Qu’il faut départager les ignares appelants
En les tirant au sort un huissier témoignant.


Bref, mon Français chéri, ma langue, mon pays,
Il faudrait bien cesser de te mettre en souci.
Il reste des refuges où le mot est heureux
Mais hélas devenant de moins en moins nombreux.


Je le dis sans détour ; écrivains que vous êtes
Vous lire est un plaisir, un bonheur, une fête.

 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
9,908
J'aime
15,506
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
<< Je le dis sans détour ; écrivains que vous êtes
Vous lire est un plaisir, un bonheur, une fête. >> (Peniculo)

Idem pour moi de te lire, ami poète Peniculo ! J'♥ ce que tu composes ! Ta plume est l'une des meilleures que je connaisse... Un talent que j'ai la chance de suivre régulièrement... merci d'être là et de tes partages !!!
Amitiés, Chess *** admiratif ***
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,849
J'aime
13,598
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
Comme vous, admirant la langue de Molière,
Je m'insurge contre sa ruine meurtrière
Dans ce monde où priment promptitude et vitesse
"On parle l’abrégé, le verlan, l’éssèmesse" *

On ne prend plus guère le temps d'apprécier
De la langue délectable complexité..

Merci pour la conclusion

"Je le dis sans détour ; écrivains que vous êtes
Vous lire est un plaisir, un bonheur, une fête."


Je vous retourne avec ferveur ce compliment,
Car vous suivre est Bonheur quotidiennement

*J'adore !!!

Merci !(y)(y)(y)(y)
 
Haut