• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Sonnet Du respect de la Vie

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
7,270
J'aime
12,044
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
écho à << La lumière fût... >> de Perceval

Du respect de la Vie

La Vie, la Mort, deux voies subtiles et fébriles,
Se nourrissent tous deux de notre humanité...
L'âme et le corps déchoient de toute vanité,
Quand l'un s'offre à la vie, l'autre s'en va, stérile,

Au-delà de la nuit, rejoindre l'inutile,
Vers des constellations, en toute liberté...
L'humain est un fardeau depuis sa puberté,
Pour Nature qu'il nuit malgré son corps fragile...

A cause d'un cerveau performant et habile,
Prêt à transformer tout, égoïste imbécile,
Pour le seul intérêt d'une poignée d'humains...

Ô si la Vie pouvait nous faire changer d'avis,
Nous menaçant de Mort sans aucun préavis,
Sitôt que du respect, on s'écarte en chemin...

18 janvier 2019
 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
7,270
J'aime
12,044
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
L'Homme est capable de tout ! du meilleur comme du Pire !
Il se reproduit trop vite saccageant sans sourciller la nature et tout ce qui la caractérise.
Amitiés

Marc
Oui, Marco, je suis entièrement d'accord avec toi... d'ailleurs, mon écho emboîte le pas à ton poème déjà bien explicite sur ce sujet !
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
4,887
J'aime
9,615
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
Certains individus (multinationales oligarques et autres cancrelats du même bois) sont ceux qui
tuent le support même de nos pas, ils dénaturent la nature pour l'enrichissement personnel... mais je ne m'étendrai pas sur ce sujet glissant. On peut tout dire dans un sonnet Chess ;)
 
Dernière édition:

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
7,270
J'aime
12,044
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
La fragilité de la vie, comme tu l'écris, devrait nous inciter à la respecter!!
Merci pour ce poème humanitaire et si joliment couché....
Voir la pièce jointe 6542
Merci à toi, Richard, d'être venu me lire et me commenter ;) Ton avis m'importe beaucoup, parce qu'il est à la hauteur de tes qualités de plume... Sincèrement !
 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
7,270
J'aime
12,044
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#7
Certains individus (multinationales oligarques et autres cancrelats du même bois) sont ceux qui
tuent le support même de nos pas, ils dénaturent la nature pour l'enrichissement personnel... mais je ne m'étendrai pas sur ce sujet glissant. On peut tout dire dans un sonnet Chess ;)
Oui, cher Loup, on peut tout dire dans un sonnet, à condition de rester dans le vrai, dans le beau, dans un langage correct et respectueux... Un Loup qui réalise d'aussi beaux sonnets, ne peut être mauvais ;) Amitiés, Chess.
 
I

Intimeane

Invité
Hors ligne
#8
écho à << La lumière fût... >> de Perceval

Du respect de la Vie

La Vie, la Mort, deux voies subtiles et fébriles,
Se nourrissent tous deux de notre humanité...
L'âme et le corps déchoient de toute vanité,
Quand l'un s'offre à la vie, l'autre s'en va, stérile,

Au-delà de la nuit, rejoindre l'inutile,
Vers des constellations, en toute liberté...
L'humain est un fardeau depuis sa puberté,
Pour Nature qu'il nuit malgré son corps fragile...

A cause d'un cerveau performant et habile,
Prêt à transformer tout, égoïste imbécile,
Pour le seul intérêt d'une poignée d'humains...

Ô si la Vie pouvait nous faire changer d'avis,
Nous menaçant de Mort sans aucun préavis,
Sitôt que du respect, on s'écarte en chemin...

18 janvier 2019
écho à << La lumière fût... >> de Perceval

Du respect de la Vie

La Vie, la Mort, deux voies subtiles et fébriles,
Se nourrissent tous deux de notre humanité...
L'âme et le corps déchoient de toute vanité,
Quand l'un s'offre à la vie, l'autre s'en va, stérile,

Au-delà de la nuit, rejoindre l'inutile,
Vers des constellations, en toute liberté...
L'humain est un fardeau depuis sa puberté,
Pour Nature qu'il nuit malgré son corps fragile...

A cause d'un cerveau performant et habile,
Prêt à transformer tout, égoïste imbécile,
Pour le seul intérêt d'une poignée d'humains...

Ô si la Vie pouvait nous faire changer d'avis,
Nous menaçant de Mort sans aucun préavis,
Sitôt que du respect, on s'écarte en chemin...

18 janvier 2019
"L'homme raisonnable s'adapte au monde; l'homme déraisonnable s'obstine à essayer d'adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l'homme déraisonnable. " George Bernard Shaw
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
12,569
J'aime
14,745
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#9
Le deuxième tercet me parle tout particulièrement

Il est vrai
Merci de ce partage en écho à Marco
Gaby
 

Anniversaires du jour

Haut