• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Fable revisitée

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
1,494
J'aime
3,138
Points
173
Age
81
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
En ligne
#1
Fable revisitée

Cette fable est pour tous, tant pis si elle est mièvre :
Elle est intitulée La Tortue et le lièvre

Un lièvre ayant fortune avait une voiture
Qui dans le catalogue était grosse pointure
Débordant de chevaux, de luxe et d’accessoires,
Un véhicule enfin digne de cette histoire.
Dragueur, longues oreilles, il suffisait qu’il passe
Devant quelques jeunettes assises à la terrasse
Pour qu’elles fassent la queue pour monter avec lui
Il en embarquait une et, aussitôt enfuis
Ils allaient écouter le gros moteur rugir
Ou jouer dans les bois sur les sièges de cuir.

Or la tortue, n’avait qu’un robuste tacot
D’usage quotidien pour aller au boulot.
C’était une tortue authentique prolétaire
N’ayant de revenu que son maigre salaire.
Son véhicule ancien fort bien entretenu,
À draguer des copines, n’était pas parvenu.

Mais le lièvre imprudent le pied toujours trop lourd
Se fit prendre en photo et la nuit et le jour
Au point que son permis effeuillé peu à peu
Dut rester au garage avec un point ou deux,
Il n’osait plus sortir de peur d’être flashé.
Une minette un jour voulant être draguée.
Un jour la passion lui fit sortir l’auto
Et ses points de permis descendirent à zéro.

La tortue exultait, ce lièvre paresseux
Ne paradera plus, il était trop heureux
Ne foutant jamais rien et toujours en ballade
Il venait la narguer elle en était malade.
Il est cloué au sol et c’est bien fait pour lui
il lui faut méditer repasser son permis !
Hélas ! Dame tortue avait sous-estimé
Du lièvre le pouvoir vraiment démesuré.
Il prit un bon chauffeur qu’il fit rouler à fond
Ce qui menait ses points à la confiscation,
Il le virait alors le mettant au chômage
Et en prenait un autre à peu près du même âge.

Moralité première

En régime de taxe et de pénalité
C’est le petit qui souffre le riche est exempté.

La tortue vit alors passer devant sa porte
Des bolides guidés d’une solide escorte
Des motards sans scrupule emmenaient un ministre,
Ou un élu quelconque, un gars qui administre,
Ignore la vitesse se rendant contestable
Mais étant par le flash jamais verbalisable
La Cocarde d’élu adhérant au pare-brise
À foncer comme ils veulent bien sur les autorise.

Moralité seconde

Donc en démocratie, les élus sont rangés
Dans un autre panier que ceux qui ont voté.

 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,308
J'aime
12,797
Points
173
Je suis
Une femme
En ligne
#2
Moralité première

En régime de taxe et de pénalité
C’est le petit qui souffre le riche est exempté.

Moralité seconde

Donc en démocratie, les élus sont rangés
Dans un autre panier que ceux qui ont voté.

Fable bien remise au goût au jour !
Sourires...
Bravo
 

Anniversaires du jour

Haut