• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Jadis, j'étais coureur-à-pieds

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
4,912
J'aime
7,743
Points
183
Je suis
Un homme
En ligne
#1
JADIS, J’ÉTAIS COUREUR-A-PIEDS

Jadis je descendais à la ville en marchant,
Cinq kilomètres donc, accompagnant maman,
Et puis je remontais quelques fois en courant,
Quand papa ramenait maman auto-stoppant.

Et puis, on m'invita à courir au collège,
En mode UNSS, levant un sortilège,
En étant victorieux par équipe et heureux,
Les mercredis matins dans des cross bien boueux...

Et puis, je découvris du haut de ma campagne,
De fabuleux parcours de courses en montagne,
Où j'ai représenté l'Ariège avec fierté...

Et puis j'ai échoué là où je vis encore,
Progressant sans pitié et battant mes records,
Jusqu'à ce qu'un travail me fasse décliner...

10 septembre 2019
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
2,900
J'aime
4,972
Points
450
Age
59
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
Je connais bien l'Ariège 😉
Une région verte de toute beauté.
Coureurs nous le sommes tous mais comme le dit là fable : rien ne sert de courir il faut arriver à point. Et tu est bien présent en termes de poésie Tony ☺
 

Sentimentale

Animatrice
Membre du personnel
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
9,098
J'aime
9,333
Points
183
Age
72
Localité
Grenoble
Je suis
Une femme
Hors ligne
#10
Maintenant tu cours toujours, nou offrant ta plume, qui elle, court sur le papier et toi sur l'asphalte
Amicalement
Gaby
 

TELEPAT

Poète confirmé
Inscrit
27 Août 2019
Messages
130
J'aime
204
Points
43
Localité
ajaccio
Je suis
Une femme
Hors ligne
#11
JADIS, J’ÉTAIS COUREUR-A-PIEDS

Jadis je descendais à la ville en marchant,
Cinq kilomètres donc, accompagnant maman,
Et puis je remontais quelques fois en courant,
Quand papa ramenait maman auto-stoppant.

Et puis, on m'invita à courir au collège,
En mode UNSS, levant un sortilège,
En étant victorieux par équipe et heureux,
Les mercredis matins dans des cross bien boueux...

Et puis, je découvris du haut de ma campagne,
De fabuleux parcours de courses en montagne,
Où j'ai représenté l'Ariège avec fierté...

Et puis j'ai échoué là où je vis encore,
Progressant sans pitié et battant mes records,
Jusqu'à ce qu'un travail me fasse décliner...

10 septembre 2019
 

Membres en ligne

Haut