• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Je me souviens

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
5,228
J'aime
10,365
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Je me souviens de ce village
où des têtes blondes jouaient,
comme une toile d’un autre âge
où des gens beaux et forts vivaient.


Lorsqu’ils étaient tous dans les champs,
le dos courbé et les mains pleines,
quelques regards attendrissants
dénonçaient quelques fredaines.


Ils avaient beau être à l’ouvrage,
le désir ne faiblissait pas.
L’odeur du foin dans les alpages,
l’envie d’aimer prenait le pas.


On entendait battre au village
l’enclume du vieux forgeron,
alors qu’il forgeait l’outillage
toujours vêtu de son plastron.


On entendait sonner la cloche
qui rythmait le temps qui passe.
On entendait jouer les mioches,
vitres brisées sous la caillasse.


C’est souvent le garde champêtre
qui s’occupait des garnements.
Le dernier mot était au prêtre
ses oraisons étaient serments.


Je me souviens de ce village
où l’air sentait le feu de bois,
un lieu charmant d’un autre âge,
où l’on parlait luxembourgeois.


M-Wolff
le 13 octobre 2015
© texte protégé
 
Dernière édition:

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,336
J'aime
5,644
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
Joli soir cher Moïse

Ce poème si sensible évoque un passé qui est toujours vivant dans tes penséesK.
Cette nostalgie : oh ! Comme je la comprends !
Nous avions l'odeur du pain chaud, l'odeur du foin , l'odeur du "feu de bois " et puis aussi cle bruit de l'enclume de ce forgeron qui dans mon village semblait bien mystérieux.
Les mômes faisaient des sottises , c'est vrai. Mais ce n'était pas grave , ils étaient gentils et peu violents !
Merci pour ce poème !

Sincèrement

Rose ***
 
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
1,952
J'aime
3,526
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
Voir la pièce jointe 3358



Je me souviens de ce village
où des têtes blondes jouaient,
comme une toile d’un autre âge
où des gens beaux et forts vivaient.

Lorsqu’ils étaient tous dans les champs,
le dos courbé et les mains pleines,
quelques regards attendrissants
dénonçaient quelques fredaines.

Ils avaient beau être à l’ouvrage,
le désir ne faiblissait pas.
L’odeur du foin dans les alpages,
l’envie d’aimer prenait le pas.

On entendait battre au village
l’enclume du vieux forgeron,
alors qu’il forgeait l’outillage
toujours vêtu de son plastron.

On entendait sonner la cloche
qui rythmait le temps qui passe.
On entendait jouer les mioches,
vitres brisées sous la caillasse.

C’est souvent le garde champêtre
qui s’occupait des garnements.
Le dernier mot était au prêtre
ses oraisons étaient serments.

Je me souviens de ce village
où l’air sentait le feu de bois,
un lieu charmant d’un autre âge,
où l’on parlait luxembourgeois.

M-Wolff
le 13 octobre 2015
© texte protégé
De beaux souvenirs d'antan !

Les enfants s'amusaient de tout et de rien, pas beaucoup de besoin...

Merci...


Bonne soirée
 
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
15,578
J'aime
22,070
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#6
Belle description d'autrefois, je n'ai pas connu ça car j'ai toujours vécu en ville. Une lecture très agréable et quelle douceur, MERCI pour le partage :);)


Belle soirée
Personne :sneaky:
 

simlecteur

Maître poète
Inscrit
14 Août 2018
Messages
4,772
J'aime
6,554
Points
248
Je suis
Un homme
Hors ligne
#9
Voir la pièce jointe 3358



Je me souviens de ce village
où des têtes blondes jouaient,
comme une toile d’un autre âge
où des gens beaux et forts vivaient.

Lorsqu’ils étaient tous dans les champs,
le dos courbé et les mains pleines,
quelques regards attendrissants
dénonçaient quelques fredaines.

Ils avaient beau être à l’ouvrage,
le désir ne faiblissait pas.
L’odeur du foin dans les alpages,
l’envie d’aimer prenait le pas.

On entendait battre au village
l’enclume du vieux forgeron,
alors qu’il forgeait l’outillage
toujours vêtu de son plastron.

On entendait sonner la cloche
qui rythmait le temps qui passe.
On entendait jouer les mioches,
vitres brisées sous la caillasse.

C’est souvent le garde champêtre
qui s’occupait des garnements.
Le dernier mot était au prêtre
ses oraisons étaient serments.

Je me souviens de ce village
où l’air sentait le feu de bois,
un lieu charmant d’un autre âge,
où l’on parlait luxembourgeois.

M-Wolff
le 13 octobre 2015
© texte protégé
Il est si bien peint ce beau village, on y est presque. Bravo.
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,746
J'aime
13,600
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#10
Belle remontée dans le passé,
à partir d'une vieille carte postale.
On peut dire que tu as été inspiré
Tes idées ne sont pas banales...

Le travail des champs, les vieux métiers, l'odeur des foins, les chenapans sous la houlette du garde champêtre ou sermonnés par le curé. Jusqu'à la souvenance du parler luxembourgeois.
C'est une riche fresque d'un temps lointain qui peint les us d'antan et remonte à tes racines.

Bravo, c'est magnifique(y)(y)(y)
 

Corsaire

Grand poète
Inscrit
20 Septembre 2018
Messages
313
J'aime
415
Points
118
Je suis
Un homme
Hors ligne
#11
J'ai apprécié ma lecture ! Il y a dans ce poème un peu de nostalgie. Mais il dit aussi une autre vision du monde. Il parle de la valeur de l'effort, de la vie, du partage de la vie sociale. Ce monde faisait sens, il avait un rythme journalier, saisonnier aussi.
 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
7,568
J'aime
12,606
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#12
Joli voyage dans le temps... qui m'a rappelé mon village... en Ariège... Merci pour ce délicieux partage !
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
5,228
J'aime
10,365
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#13
De si beaux souvenirs d'un temps qui fut beau,clément où les gens savaient vivre et cohabiter avec leurs prochains.
Belle image d'un village serein.Merci du partage
PL
Bonsoir poésielibre,

C'est l'ambiance que j'ai voulu donner basée sur un lointain vécu alors que je n'étais qu'un garnement en culotte courte (l'été) sourire... Merci infiniment de ta venue commentée...

Amicalement
Moïse
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
5,228
J'aime
10,365
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#15
Joli soir cher Moïse

Ce poème si sensible évoque un passé qui est toujours vivant dans tes penséesK.
Cette nostalgie : oh ! Comme je la comprends !
Nous avions l'odeur du pain chaud, l'odeur du foin , l'odeur du "feu de bois " et puis aussi cle bruit de l'enclume de ce forgeron qui dans mon village semblait bien mystérieux.
Les mômes faisaient des sottises , c'est vrai. Mais ce n'était pas grave , ils étaient gentils et peu violents !
Merci pour ce poème !

Sincèrement

Rose ***
Les images restent et avec elles tout un décor, l'ensemble devient un film qui défile au gré du moment présent, c'est vrai que les souvenirs sont d'un lointain passé, je n'étais qu'un petit gars, aujourd'hui j'ai du poil sous le menton (sourire aux commissures de mes babines charmantes)
Merci de ton passage Rose et de ton regard si pertinent.

Moïse
 
J'aime: o

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,336
J'aime
5,644
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#16
Les images restent et avec elles tout un décor, l'ensemble devient un film qui défile au gré du moment présent, c'est vrai que les souvenirs sont d'un lointain passé, je n'étais qu'un petit gars, aujourd'hui j'ai du poil sous le menton (sourire aux commissures de mes babines charmantes)
Merci de ton passage Rose et de ton regard si pertinent.

Moïse
Nous n'oublions rien, cher Moïse . Il est des souvenirs qu'on chérit précieusement et il est vrai que nous aimons nous replonger dans cet arrière si rassurant . Le monde actuel est si remuant. Protégeons nous, Moïse !

Bien à toi

Rose ***
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
5,228
J'aime
10,365
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#17
Un grand merci à toutes et tous
De beaux souvenirs d'antan !

Les enfants s'amusaient de tout et de rien, pas beaucoup de besoin...

Merci...


Bonne soirée
Bonsoir Marinette, c'est si vrai, les enfants sont heureux quand ils sont entres eux, mais ce sont de vrais chenapans (sourire) je l'ai été Ô combien.

Moïse
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
5,228
J'aime
10,365
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#18
Il est si bien peint ce beau village, on y est presque. Bravo.
Merci simlecteur et pardon pour le retard, j'ai tellement à faire que je me perd, heureusement que Paula a remonté ce texte je l'avais oublié (pourtant je me souviens c'est le titre) large sourire
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
5,228
J'aime
10,365
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#20
un poème une histoire jolie touchante ,,,c'est du talent de raconter et les lecteurs imaginent peu à peu le sens du texte et on est á la fin ravis,,,merci encore
Belle remontée dans le passé,
à partir d'une vieille carte postale.
On peut dire que tu as été inspiré
Tes idées ne sont pas banales...

Le travail des champs, les vieux métiers, l'odeur des foins, les chenapans sous la houlette du garde champêtre ou sermonnés par le curé. Jusqu'à la souvenance du parler luxembourgeois.
C'est une riche fresque d'un temps lointain qui peint les us d'antan et remonte à tes racines.

Bravo, c'est magnifique(y)(y)(y)
J'ai apprécié ma lecture ! Il y a dans ce poème un peu de nostalgie. Mais il dit aussi une autre vision du monde. Il parle de la valeur de l'effort, de la vie, du partage de la vie sociale. Ce monde faisait sens, il avait un rythme journalier, saisonnier aussi.
Joli voyage dans le temps... qui m'a rappelé mon village... en Ariège... Merci pour ce délicieux partage !
Nous n'oublions rien, cher Moïse . Il est des souvenirs qu'on chérit précieusement et il est vrai que nous aimons nous replonger dans cet arrière si rassurant . Le monde actuel est si remuant. Protégeons nous, Moïse !

Bien à toi

Rose ***
l'illustration ne doit pas dater d'hier??

Une superbe évocation bien précise et émaillée de faits...où l'on sent poindre la nostalgie!!!
de supers vers!

amitiés

RP
On se rappelle tous de quelque chose qui nous a fait plaisir et nous a marqué á vie
bonjour Moise contente de t apercevoir

amitié
une belle nostalgie... j'aime...
Un grand merci à tous 'avec un peu de retard certes, mais je vous remercie de tout cœur, je suis comblé.

Je vous transmets à tous mes bons sentiments

Moïse
 

Concours sur le thème du printemps

concours printemps

Membres en ligne

Haut