• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème LA COLERE

Inscrit
7 Octobre 2018
Messages
2,268
J'aime
2,711
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Au fond de tout être vivant,
Sommeille un ténébreux volcan,
D'aucuns diront envoûté par Satan,
Qui éclate en sombre forban.

Libère toute ses colères,
Commence par une épaisse fumée noire,
Traverse la cheminée de la raison,
L'enveloppe de tous ses démons.

Eclate brusquement en colère,
Dans un énorme feu de guerre,
Pousse son flot de lave,
Se répand telle de la bave.

Le long des lèvres frémissantes,
Libère ces paroles indécentes,
Longtemps retenues prisonnières,
Attendaient qu’elles se libèrent.

S'en suivent une série d’indélicatesses,
Punissent l’offense, la maladresse,
Plongent un être dans la détresse,
Subir la soif vengeresse.

Son lot de réactions hâtives,
Conduit deux êtres à la dérive,
Atteignent le fond de la peine,
De ce conflit plein de haine.

Après, Il ne reste plus que les débris,
De deux cœurs meurtris,
L'un pour n'avoir pas écouté sa raison,
L’autre, d’avoir subi l'incompréhension.
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
10,047
J'aime
10,510
Points
183
Age
73
Localité
Grenoble
Je suis
Une femme
En ligne
#2
Au fond de tout être vivant,
Sommeille un ténébreux volcan,
D'aucuns diront envoûté par Satan,
Qui éclate en sombre forban.

Libère toute ses colères,
Commence par une épaisse fumée noire,
Traverse la cheminée de la raison,
L'enveloppe de tous ses démons.

Eclate brusquement en colère,
Dans un énorme feu de guerre,
Pousse son flot de lave,
Se répand telle de la bave.

Le long des lèvres frémissantes,
Libère ces paroles indécentes,
Longtemps retenues prisonnières,
Attendaient qu’elles se libèrent.

S'en suivent une série d’indélicatesses,
Punissent l’offense, la maladresse,
Plongent un être dans la détresse,
Subir la soif vengeresse.

Son lot de réactions hâtives,
Conduit deux êtres à la dérive,
Atteignent le fond de la peine,
De ce conflit plein de haine.

Après, Il ne reste plus que les débris,
De deux cœurs meurtris,
L'un pour n'avoir pas écouté sa raison,
L’autre, d’avoir subi l'incompréhension.
Merci poésie libre de ce super partage que j'ai apprécié
Amicalement
Gaby
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
3,781
J'aime
7,119
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
On dit bien que la colère
Est mauvaise conseillère.
Mais comment contenir
Le flot qui fait frémir ?

Sujet très intéressant, parfaitement analysé.
Dégâts collatéraux, difficiles à réparer...

Il faut toujours se méfier du volcan qui sommeille en chacun de nous.
 
Inscrit
7 Octobre 2018
Messages
2,268
J'aime
2,711
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#5
On dit bien que la colère
Est mauvaise conseillère.
Mais comment contenir
Le flot qui fait frémir ?

Sujet très intéressant, parfaitement analysé.
Dégâts collatéraux, difficiles à réparer...

Il faut toujours se méfier du volcan qui sommeille en chacun de nous.
En effet ,la réparation est difficile mais pas impossible si on fait de l'adage qui dit après l'orage vient le beau temps.
Merci,un plaisir de lire d'aussi beaux commentaires en vers.C'est votre label que je découvre.
 
Inscrit
7 Octobre 2018
Messages
2,268
J'aime
2,711
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
bien exprimée cette colère et si elle doit sortir et bien laissons le naturel
avec de l'expérience on mesurera ses mots pour ne pas le regretter un jour[/QUO
Votre commentaire révèle une grande sagesse et prouve que vous savez ce que peut engendrer une colère incontrôlée et c'est ce qui arrive souvent quand elle n’explose.
Merci Pois de Senteur pour vos mots qui sentent la raison.
 

marinette

Grand poète
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
2,025
J'aime
3,515
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#7
Au fond de tout être vivant,
Sommeille un ténébreux volcan,
D'aucuns diront envoûté par Satan,
Qui éclate en sombre forban.

Libère toute ses colères,
Commence par une épaisse fumée noire,
Traverse la cheminée de la raison,
L'enveloppe de tous ses démons.

Eclate brusquement en colère,
Dans un énorme feu de guerre,
Pousse son flot de lave,
Se répand telle de la bave.

Le long des lèvres frémissantes,
Libère ces paroles indécentes,
Longtemps retenues prisonnières,
Attendaient qu’elles se libèrent.

S'en suivent une série d’indélicatesses,
Punissent l’offense, la maladresse,
Plongent un être dans la détresse,
Subir la soif vengeresse.

Son lot de réactions hâtives,
Conduit deux êtres à la dérive,
Atteignent le fond de la peine,
De ce conflit plein de haine.

Après, Il ne reste plus que les débris,
De deux cœurs meurtris,
L'un pour n'avoir pas écouté sa raison,
L’autre, d’avoir subi l'incompréhension.
 
Inscrit
7 Octobre 2018
Messages
2,268
J'aime
2,711
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#12
@poésielibre
Magnifique poésie, si bien exprimée, mais la colère peut avoir deux faces... pour le bien et pour le mal....
Merci pour ce très beau partage.
Amitié,
Corinne
Merci Corinne
Dans la plus part des cas,c'est sa face du mal qui se manifeste car dans la colère on agit sans contrôle.
Merci de ton ressenti exprimé en ce joli commentaire à l'égard du thème de l'écrit
Très belle journée
Amitié
PL
 

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut