• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème La Logique féminine

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
1,478
J'aime
3,117
Points
173
Age
81
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
La Logique féminine


Comme elle aimait la bagatelle
Véronique avait un amant
Qui au bord du lit sottement
Laissa un beau jour ses bretelles

Alors l’autre amant de la belle
Lui dit son mécontentement
Mais sa ceinture incidemment
Fut oubliée en la ruelle.

Zut de zut se dit Véronique
Je hais le galant amnésique
Il m’en faut un sans pantalon

En survêtement élastique
Elle chercha un étalon
Sachant habiller sa boutique !

Comme elle aimait la bagatelle
Gwendoline avait un amant
Qui utilisait prudemment
Une capuche fonctionnelle

Un peu radin de l’escarcelle
Il lavait séchait simplement
L’accessoire après ses élans
Par ladrerie traditionnelle

Car de l’Écosse économique
Il respectait la symbolique
Mais perça le caparaçon

Pour réparer cet élastique
Une rustine sans façon
Sauva l’objet prophylactique.


Comme elle aimait la bagatelle
Marguerite avait un amant
Qui en montagne éperdument
Skiait sur neiges éternelles

Une traitrise accidentelle
Lui abima incidemment
Les os et quelques ligaments
On le plâtra à la truelle

Pour une raison érotique
Dans le carcan thérapeutique
Elle fit faire avec raison

Un orifice très pratique
Le plâtrier en prit leçon
Et marguerite fut hippique !


Comme elle aimait la bagatelle
Ernestine avait un amant
Elle le voyait fréquemment
Gourmande autant que sensuelle.

De la diversité charnelle
La belle usait abondamment
Mais l’amant incommodément
Prenait des ans dans sa gamelle.

Évitant l’issue anémique
Prenant modèles botaniques
On fit à son intention

De beaux tuteurs anatomiques
Maintenant une position
Sans pliures antipathiques.

 
Inscrit
10 Décembre 2018
Messages
910
J'aime
1,433
Points
123
Localité
Haute-Loire
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
La Logique féminine


Comme elle aimait la bagatelle
Véronique avait un amant
Qui au bord du lit sottement
Laissa un beau jour ses bretelles


Alors l’autre amant de la belle
Lui dit son mécontentement
Mais sa ceinture incidemment
Fut oubliée en la ruelle.


Zut de zut se dit Véronique
Je hais le galant amnésique
Il m’en faut un sans pantalon


En survêtement élastique
Elle chercha un étalon
Sachant habiller sa boutique !


Comme elle aimait la bagatelle
Gwendoline avait un amant
Qui utilisait prudemment
Une capuche fonctionnelle


Un peu radin de l’escarcelle
Il lavait séchait simplement
L’accessoire après ses élans
Par ladrerie traditionnelle


Car de l’Écosse économique
Il respectait la symbolique
Mais perça le caparaçon


Pour réparer cet élastique
Une rustine sans façon
Sauva l’objet prophylactique.



Comme elle aimait la bagatelle
Marguerite avait un amant
Qui en montagne éperdument
Skiait sur neiges éternelles


Une traitrise accidentelle
Lui abima incidemment
Les os et quelques ligaments
On le plâtra à la truelle


Pour une raison érotique
Dans le carcan thérapeutique
Elle fit faire avec raison


Un orifice très pratique
Le plâtrier en prit leçon
Et marguerite fut hippique !



Comme elle aimait la bagatelle
Ernestine avait un amant
Elle le voyait fréquemment
Gourmande autant que sensuelle.


De la diversité charnelle
La belle usait abondamment
Mais l’amant incommodément
Prenait des ans dans sa gamelle.


Évitant l’issue anémique
Prenant modèles botaniques
On fit à son intention


De beaux tuteurs anatomiques
Maintenant une position
Sans pliures antipathiques.

je suis pliée de rire...
 

Membres en ligne

Haut