• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Sonnet L'amour d'une mer(e)...

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
9,868
J'aime
15,464
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
L'amour d'une mer(e)...

J'ai vu des ermites s'éloigner loin de tout,
Pour méditer sur nous dans un élan glamour;
Ils sont partis vite, loin de leur faubourgs,
Tels des gnous en fuite, qui auraient peur du loup...

J'ai connu des radins qui préféraient leurs sous,
Aux charmes féminins et leurs actions en cours,
Dépendaient d'un marché qui leur faisait la cour,
Plus que d'un blond archet qui fait courir partout...

J'ai conjugué l'amour au présent, au passé...
Avec toi, mon Amour, je ne peux m'en passer !
Et depuis notre enfant, j'y suis vraiment accroc...

Dans l'amour, y a la mer(e)... celle qui t'humanise,
Qui t'offre d'être au pair, ses douces friandises,
Dans ses bras rassurants, j'ai dû laisser mes crocs...

27 janvier 2019
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
17,948
J'aime
20,254
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
L'amour d'une mer(e)...

J'ai vu des ermites s'éloigner loin de tout,
Pour méditer sur nous dans un élan glamour;
Ils sont partis vite, loin de leur faubourgs,
Tels des gnous en fuite, qui auraient peur du loup...

J'ai connu des radins qui préféraient leurs sous,
Aux charmes féminins et leurs actions en cours,
Dépendaient d'un marché qui leur faisait la cour,
Plus que d'un blond archet qui fait courir partout...

J'ai conjugué l'amour au présent, au passé...
Avec toi, mon Amour, je ne peux m'en passer !
Et depuis notre enfant, j'y suis vraiment accroc...

Dans l'amour, y a la mer(e)... celle qui t'humanise,
Qui t'offre d'être au pair, ses douces friandises,
Dans ses bras rassurants, j'ai dû laisser mes crocs...

27 janvier 2019
Tony je ne louerai jamais assez ta poésie et l'être de coeur que tu es.
Un grand merci pour tout ce que tu es et tout ce que tu écris
Bises du dimanche
Gaby
 

Larsen

Grand poète
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
547
J'aime
996
Points
98
Localité
Ouest de la France
Je suis
Un homme
Hors ligne
#5
C'est mérité que de célébrer la Fête des Mères tous les jours, et j'avais loué leur rôle dans un écrit.
Tu en remets un juste hommage au centre de l'Amour !
Merci (y)
 

Pat

Grand poète
Inscrit
21 Janvier 2019
Messages
434
J'aime
637
Points
148
Age
58
Localité
Hauts de France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#6
Belle poésie. J'aime Chessmec. Pat.

J'ai conjugué l'amour au présent, au passé...
Avec toi, mon Amour, je ne peux m'en passer !
Et depuis notre enfant, j'y suis vraiment accroc...

Dans l'amour, y a la mer(e)... celle qui t'humanise,
Qui t'offre d'être au pair, ses douces friandises,
Dans ses bras rassurants, j'ai dû laisser mes crocs...
 

ECNI

Grand poète
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
1,181
J'aime
1,854
Points
173
Localité
Narbonne
Je suis
Un homme
Hors ligne
#7
L'amour de la mère et l'amer de l'amour

Quand à la mer , n'est elle pas le berceau de la vie ?
Je trouve qu'entre mère et mer il y a un joli trait d'union qui va bien plus loin que le simple jeu de mot

J'applaudi des 2 mains pour ton poéme ... il est magnifique et questionne de ces questions que l'on aime se poser même si en définitive on en connais les réponses (y):unsure:(y)
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,849
J'aime
13,598
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
Magnifique, tout simplement !

J'aime bien le petit coup de croc et de griffe pour les radins (souvent Maîtres es-crocs) que j'abhorre !

Amour de l'argent, amour de l'amer !
Je préfère ton amour de la mère ♥♥♥

Merci
 

Chat bleu

Grand poète
Inscrit
18 Novembre 2018
Messages
888
J'aime
1,481
Points
148
Je suis
Un homme
Hors ligne
#9
L'amour d'une mer(e)...

J'ai vu des ermites s'éloigner loin de tout,
Pour méditer sur nous dans un élan glamour;
Ils sont partis vite, loin de leur faubourgs,
Tels des gnous en fuite, qui auraient peur du loup...

J'ai connu des radins qui préféraient leurs sous,
Aux charmes féminins et leurs actions en cours,
Dépendaient d'un marché qui leur faisait la cour,
Plus que d'un blond archet qui fait courir partout...

J'ai conjugué l'amour au présent, au passé...
Avec toi, mon Amour, je ne peux m'en passer !
Et depuis notre enfant, j'y suis vraiment accroc...

Dans l'amour, y a la mer(e)... celle qui t'humanise,
Qui t'offre d'être au pair, ses douces friandises,
Dans ses bras rassurants, j'ai dû laisser mes crocs...

27 janvier 2019


J'allais me mettre à table pour me mettre à écrire un poème en écho mais ayant pensé à un autre écrit par un grand poète français dont tu sauras l'auteur, je me suis limité à le déposer ici por ce qu'il de rapport avec l'amour d'un poète , le voici :

''
Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage,
Et la mer est amère, et l'amour est amer,
L'on s'abîme en l'amour aussi bien qu'en la mer,
Car la mer et l'amour ne sont point sans orage.

Celui qui craint les eaux qu'il demeure au rivage,
Celui qui craint les maux qu'on souffre pour aimer,
Qu'il ne se laisse pas à l'amour enflammer,
Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage.

La mère de l'amour eut la mer pour berceau,
Le feu sort de l'amour, sa mère sort de l'eau,
Mais l'eau contre ce feu ne peut fournir des armes.

Si l'eau pouvait éteindre un brasier amoureux,
Ton amour qui me brûle est si fort douloureux,
Que j'eusse éteint son feu de la mer de mes larmes.



Pierre de MARBEUF

 

ECNI

Grand poète
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
1,181
J'aime
1,854
Points
173
Localité
Narbonne
Je suis
Un homme
Hors ligne
#10


J'allais me mettre à table pour me mettre à écrire un poème en écho mais ayant pensé à un autre écrit par un grand poète français dont tu sauras l'auteur, je me suis limité à le déposer ici por ce qu'il de rapport avec l'amour d'un poète , le voici :

''
Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage,
Et la mer est amère, et l'amour est amer,
L'on s'abîme en l'amour aussi bien qu'en la mer,
Car la mer et l'amour ne sont point sans orage.


Celui qui craint les eaux qu'il demeure au rivage,
Celui qui craint les maux qu'on souffre pour aimer,
Qu'il ne se laisse pas à l'amour enflammer,
Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage.


La mère de l'amour eut la mer pour berceau,
Le feu sort de l'amour, sa mère sort de l'eau,
Mais l'eau contre ce feu ne peut fournir des armes.


Si l'eau pouvait éteindre un brasier amoureux,
Ton amour qui me brûle est si fort douloureux,
Que j'eusse éteint son feu de la mer de mes larmes.



Pierre de MARBEUF
amusant j'ai copié Pierre MARBEUF sans le savoir confus56543
 

Chat bleu

Grand poète
Inscrit
18 Novembre 2018
Messages
888
J'aime
1,481
Points
148
Je suis
Un homme
Hors ligne
#11
amusant j'ai copié Pierre MARBEUF sans le savoir confus56543


Considérez cette lecture comme l'un des choix que j'aime partager de temps en teps avec les amis.

Merci d'avoir appréicié ce choix dont l'honneur revient à nôtre her ami Chessmec qui a éveillé en moi, à travers ce poème, ces ibeaux instants de lectures studieuses et bien réfléchies.

Sincères amitiés,

Ahmed B.
 

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.
Haut