• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Larmes d'Éternité

Impoésie

Grand poète
Inscrit
13 Août 2018
Messages
1,660
J'aime
1,523
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Imagen17.jpg


Larmes d'Éternité.

Dis-moi ! Où es tu ?
Où te caches-tu ?
Nos cœurs vibraient en duo
Et mon âme était ton écho.

Quel calvaire ! Quel supplice !
L’immense solitude de ton Fils
Devient mienne. Du haut de mon humanité,
Aussi j’ai crié : Pourquoi m’as tu abandonné ?

Tu m’as baigné dans ton amour,
Tu as fait en moi, office de séjour
Et le coeur, brûlé par ce baiser intense
Repose au cœur de ton silence.

Mon âme arrive à te toucher
Sans comprendre ta proximité.
Elle a besoin de certitudes, de toujours;
La fiancée s’enquiert : M’aimeras-tu toujours ?

Derrière moi, je ne retrouve pas
L’ombre de l’empreinte de tes pas .
Le sable insuffle en mon âme un désert
Si grand, que mon cœur demeure en hiver.

Mon âme n’arrive plus à se rassasier
Et pleure des larmes d’Éternité !
Le cœur, lentement se vide de sa flamme
À chercher l’absence de ta Présence.

Pourtant, une étrange certitude
M’habite en toute quiétude :
Pourquoi nous interpeller nuits et jours,
Si ce n’est que ton Cœur a besoin d’Amour !


Peut-être que mon enfer,
Se consumera au bout du désert
Et qu’alors, je pourrai m’abreuver
A ta fontaine d’éternité.

Dis-moi ! Où es tu ?
Où te caches-tu ?
Mon cœur ne vibre plus en duo
Et mon âme recherche encore ton écho !

Impoésie
Protégé par droits d’Auteur.
 
Inscrit
19 Août 2018
Messages
660
J'aime
354
Points
118
Age
32
Localité
Brest
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
"Peut-être que mon enfer,
Se consumera au bout du désert
Et qu’alors, je pourrai m’abreuver
A ta fontaine d’éternité.
"

J'aime beaucoup cette strophe. J'imagine que c'est un thème universel mais j'adore ce miroir Combustion nécessaire des forces intérieures/ rejaillissement des sources de vie, des sources d'inspiration. Encore une fois très alchimique, de la noirceur vers la lumière, bien joué.
 

Impoésie

Grand poète
Inscrit
13 Août 2018
Messages
1,660
J'aime
1,523
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
"Peut-être que mon enfer,
Se consumera au bout du désert
Et qu’alors, je pourrai m’abreuver
A ta fontaine d’éternité.
"

J'aime beaucoup cette strophe. J'imagine que c'est un thème universel mais j'adore ce miroir Combustion nécessaire des forces intérieures/ rejaillissement des sources de vie, des sources d'inspiration. Encore une fois très alchimique, de la noirceur vers la lumière, bien joué.
La noirceur vers la lumière mais aussi l'inverse et je m'explique.
L'atroce douleur, cette dépression de l'âme qui t'habites quand tu ne ressent
plus cette Présence qui t'a marqué de son encre indélébile. Inutile de continuer,
ma réflexion s'arrête là car qui ne l'a pas vécu ne peut comprendre !


C'est probablement du même ordre ce qu'il tente d'expliquer dans Notre Dame du Silence.
Les mots sont futiles...dans ce sens que tout se vit de l'intérieur...inexplicable en mots connus!
Je te souhaite une merveilleuse journée mon ami. Pour moi c'est la nuit très avancée
3.51 hres. du matin.
P.S. Si tu étais à proximité, nous pourrions élaborer longtemps sur le sujet.
 
Inscrit
19 Août 2018
Messages
660
J'aime
354
Points
118
Age
32
Localité
Brest
Je suis
Un homme
Hors ligne
#5
La noirceur vers la lumière mais aussi l'inverse et je m'explique.
L'atroce douleur, cette dépression de l'âme qui t'habites quand tu ne ressent
plus cette Présence qui t'a marqué de son encre indélébile. Inutile de continuer,
ma réflexion s'arrête là car qui ne l'a pas vécu ne peut comprendre !


C'est probablement du même ordre ce qu'il tente d'expliquer dans Notre Dame du Silence.
Les mots sont futiles...dans ce sens que tout se vit de l'intérieur...inexplicable en mots connus!
Je te souhaite une merveilleuse journée mon ami. Pour moi c'est la nuit très avancée
3.51 hres. du matin.
P.S. Si tu étais à proximité, nous pourrions élaborer longtemps sur le sujet.
En fouillant dans mes archives je vais bien t'en trouver un dans le thème à publier un de ces jours. Mais oui, c'est bien l'un des sentiments les plus difficile à décrire, je confesse patauger pas mal aussi.
Oui va dormir, on reprendras plus tard... Bonne Nuit l'ami, que tes rêves t'inspirent...
 

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
1,160
J'aime
1,417
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
En ligne
#6
magnifique, vibrant dans cette douleur de l'absence déshumanisée, ce questionnement du pourquoi face à l'emblème de la souffrance intérieur, se sentir floué, volé dans sa chair, dans son âme et le dire avec pudeur
merci Impoésie de ce généreux partage
@micalement
 

Impoésie

Grand poète
Inscrit
13 Août 2018
Messages
1,660
J'aime
1,523
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#8
Touchant de sincérité, un appel douloureux à l'Infini
Douloureux à l'Infini oui, tellement douloureuse que le lai nommée dépression de l'Âme et qui
n'est aucunement lié avec le physique. Puis-je ajouter à ton commentaire une autre nuance:
Douloureux de I'Infini, Le Divin te transporte au Pinacle de l'Amour, vers de nouveaux Rivages
de l'Amour inconnus des hommes. Impossible à décrire en mots. Et de là, la douleur intense ,
cette inaccessibilité à le retrouver sur terre.
 

Impoésie

Grand poète
Inscrit
13 Août 2018
Messages
1,660
J'aime
1,523
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#9
Des mots très solide a lire des poèmes comme ça me fait sentir petit,Un grand bravo
Merci, si cela peut te consoler, moi aussi je me sens très petit, tout petit devant cet
univers inconnu des hommes qu'on essaie de tout explique par la science.
J'y crois bien sur à la science et elle est bénéficiaire à l'homme mais lorsqu'elle
essaie de prouver le début de l'univers, on revient toujours à la case départ:
L'ultime Mystère de l'Infini. Je suis l'Alpha et l'Oméga.
Amicalement.
 

Impoésie

Grand poète
Inscrit
13 Août 2018
Messages
1,660
J'aime
1,523
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#10
magnifique, vibrant dans cette douleur de l'absence déshumanisée, ce questionnement du pourquoi face à l'emblème de la souffrance intérieur, se sentir floué, volé dans sa chair, dans son âme et le dire avec pudeur
merci Impoésie de ce généreux partage
@micalement
Bonjour Gabrielle,
Je dois t'avouer franchement que je ne n'attendais pas vraiment de commentaires à ce texte
devenu délicat de nos jours et qui sort des sentiers battus. N'eut été de Quentin, je n'aurais
jamais publié ce texte. Sans vouloir t'offenser, je dirais l'absence de l'Infini, du Divin.
Je dirais aussi la souffrance de l'âme, brûlure intolérable face à l'absence de ce Quelqu'un
qui veille sur nous de façon aussi bienveillante et avec autant de tendresse qu'une maman.
Après un tel attouchement aussi délicat on ne peut être que tendresse, amour et délicatesse
envers nos semblables.
Amitié à toi Gabrielle.
 

REVEPOURPRE

Maître poète
Inscrit
19 Juillet 2018
Messages
5,933
J'aime
5,012
Points
173
Localité
BREST
Je suis
Un homme
Hors ligne
#11
ben si t'as bien fait de le publier

il est fait de délicatesse et de grande pudeur!!

bravo


amitiés


RP
 
Inscrit
19 Août 2018
Messages
410
J'aime
225
Points
93
Je suis
Un homme
Hors ligne
#14
le plus beau mots d'amour c'est bien l'Éternité j'adore ce mots . merci pour ce moment magnifique de poésie :sneaky:
 

Impoésie

Grand poète
Inscrit
13 Août 2018
Messages
1,660
J'aime
1,523
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#15
Merci Dark Angel, heureux d'avoir peut-être contribué à déposer un petit rayon de soleil
sur ta journée.
 

Gabrielle

Grand poète
Inscrit
18 Août 2018
Messages
1,160
J'aime
1,417
Points
173
Localité
Bretagne 22
Je suis
Une femme
En ligne
#17
Bonjour Gabrielle,
Je dois t'avouer franchement que je ne n'attendais pas vraiment de commentaires à ce texte
devenu délicat de nos jours et qui sort des sentiers battus. N'eut été de Quentin, je n'aurais
jamais publié ce texte. Sans vouloir t'offenser, je dirais l'absence de l'Infini, du Divin.
Je dirais aussi la souffrance de l'âme, brûlure intolérable face à l'absence de ce Quelqu'un
qui veille sur nous de façon aussi bienveillante et avec autant de tendresse qu'une maman.
Après un tel attouchement aussi délicat on ne peut être que tendresse, amour et délicatesse
envers nos semblables.
Amitié à toi Gabrielle.
ta pudeur t’honore, mais ici en lisant tout les poèmes en général et même entre les ligne tu découvres les souffrances cachées des personnes qui écrivent de magnifiques poésies, il y en a des légers, des qui parlent d'amour ou d'amitié, de nature etc ... mais les plus beaux, ceux qui nous touchent vraiment ce sont ceux nés de la souffrance vécue, ils nous atteignent plein cœur comme un écho à notre propre souffrance et tu fais tien les mots que tu lis parce qu'ils répondent à ta sensibilité, à ton moi intérieur même si tu veux te cacher, ils te font réagir alors merci du partage
@micalement
 
Inscrit
7 Septembre 2018
Messages
254
J'aime
294
Points
118
Je suis
Une femme
Hors ligne
#19
En vos vers, j'ai perçu des larmes accrochées aux yeux de l'âme... Des larmes burinées du sceau d'une grande douleur, tristesse et souffrance intérieure. Lorsque l'absence ne réponds plus Présence, est immense la
douleur intérieure ressentie au cœur de l'âme.

Lecture très touchante et émouvante, merci du partage !


Amicalement

BeauSoleil
 
Dernière édition:

REVEPOURPRE

Maître poète
Inscrit
19 Juillet 2018
Messages
5,933
J'aime
5,012
Points
173
Localité
BREST
Je suis
Un homme
Hors ligne
#20
EN RELECTURE

y a encore de la place pour les coms!!!!

la maison d'Impoésie est grande!!!!lol


amiitiés


RP
 

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut