• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème L’école de la terreur !

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
1,497
J'aime
3,156
Points
173
Age
81
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
L’école de la terreur !

Étonnante ou bizarre ! Une tête de mort
Ornait le vieux portail de la salle d’étude
Il fallait pour l’ouvrir pousser avec effort
Et les gonds, de grincer, avaient pris l’habitude.

Puis le parquet couinait sous le plus léger pas
On entendait le vent passer par une fente
On voyait dans un coin un reste de repas
Un morceau dégouttant de chair sanguinolente.

C’était probablement destiné à un chat
Mais comment le savoir le doute était de mise
Un fantôme était-il de ce lieu le pacha ?
Un vautour avait-il, ici lâché sa prise ?

Pour se faire enseigner le tout de la terreur
L’endroit était propice aux pires maléfices
Les sorcières y venaient et récitaient par cœur
Les méfaits des démons dont elles étaient complices.

On venait en ces lieux écrire des nouvelles
Où vampires, loups-garous, autres engeances funestes,
Égorgeaient froidement damoiseaux damoiselles
Et d’horribles lutins en dévoraient les restes.

La nuit, quand les sorcières partaient sur leurs montures,
L’école était déserte. À travers les volets
On voyait, des cercueils, sortir quelques figures
Aux canines aigues et quelques feux follets.

À l’étage du haut la blafarde lueur
Présumait d’un terrible et immanent combat
La fenêtre aux rideaux d’une affreuse couleur
Cachait-elle le sang d’un douloureux trépas ?

La corde d’un pendu et son nœud étrangleur
Ou la lame tranchante affutée sur des pierres
Étaient-elles devenues d’ignobles précurseurs
De sataniques horreurs redoutant les prières.

Des ombres se mouvant derrières une tenture
Auraient fait frissonner le plus brave des hommes
Les souffles se retiennent et le silence dure
Les spectres entrevus sont bêtes ou personnes ?

Soudain dans cette nuit où volent les vampires
Où règne menaçant quelque diable assoupi
Le silence vaincu follement se déchire
L’enfant n’en pouvant plus hurle :"maman pipi !"

 

Plumaillon

Poète confirmé
Inscrit
16 Novembre 2018
Messages
50
J'aime
75
Points
18
Age
55
Localité
Là-bas
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
:eek: Une écriture fantastique, pour un final plein d'humour... :D
Un cauchemar, mais une agréable visite sur vos mots.

Bien amicalement

Plumaillon
 

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.

Anniversaires du jour

Haut