• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Poème Ma sœur d'âme, d'esprit et de cœur

Theysgeur-S

Poète confirmé
Inscrit
5 Juillet 2020
Messages
114
J'aime
137
Points
93
Localité
Criquebeuf-sur-Seine
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Plus qu'une amie, tu es comme ma soeur
Pleine de douceur au sourire sans cesse radieux
Tu as le regard qui brille et qui fait pétiller mes yeux
Plus qu'un repère, sans avoir l'air, tu es ma douceur.

Plus qu'une amie, tu es comme ma sœur
On a grandi dans la même ville à 11 ans
D'écart, on a comme les mêmes repères et les mêmes coeurs
Nous avons tellement de points communs sans les mêmes parents.

Elle joue du violon et moi j'aime écouter les cordes
J'aimerais l'entendre au moins une fois comme son tendre vibrato
Dans ses cordes vocales qui superbement s'accordent
Dans notre humour entre Legato et Staccato.

Plus qu'une amie, elle est comme ma sœur
On se soutient et on cherche à se réconforter
Tu es un repère pleine d'intelligence et de douceur
On est naît dans le même paysage piano-forte.

Comme je lui partage la plupart de mes écrits
Elle lira sans doute cette douce déclaration
Je vois sans cesse son regard et son sourire plein d'attentions
Envers nous tous que mon cœur d'elle s'est épris.

On s'est connus suite à un mauvais facteur cérébral
Et elle m'aide à remonter la pente fédératrice sidérale.
On ne choisit pas sa famille mais plutôt ses amis
Et j'en fais ma sœur de cœur, d'âme et d'esprit.

Rien qu'à t'écouter parler, rire et te voir sourire
Tu me transportes sans le vouloir vraiment
Vers un autre monde mélodiquement
Improvisé que j'aime auprès de toi redécouvrir.

Oui, je puis dire sans aller au-delà que tu es
Comme une sœur de bon âme et d'esprit
Commune en mon cœur sans mépris
Que je ne cesse avec contrôle évertuer.

Tu es ouverte à tout type de discussion
Que je voudrais que tu fasses connaître
Avec un autre que moi qui te fera naître
Enfin une sublime et sincère d'amour déclaration.

Nous prions ensemble pour le même Seigneur
Jésus qui est notre chemin vers la vérité
Puisse-t-il enfin te faire battre ton cœur
Vers un amant méritant qu'amplement tu meriterais.

J'aimerais tellement une fois te prendre dans mes bras
Et te faire envoler comme ma plume légère
Que tu as tu su réincarner de tout ton toi
Pour te faire vivre tout ce que tu fais ressentir comme une pure air.

Plus qu'une amie, tu es comme ma soeur
Pleine de douceur au sourire sans cesse radieux
Tu as le regard qui brille et qui fait pétiller mes yeux
Plus qu'un repère, sans avoir l'air, tu es ma douceur.

Ce poème est inspiré de la chanson de Grand Corps Malade avec Véronique Sanson
 
Haut