• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Merci Madame…

D.Isabelle

Maître poète
Inscrit
6 Septembre 2018
Messages
5,935
J'aime
10,147
Points
183
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
la patience d'une institutrice.jpg 2.jpg

Cette histoire a réellement était vécu par une institutrice. En lisant l’histoire j’ai forcément souri mais je tenais à remercier toutes les institutrices et instituteurs de la patience qu’ils ont eu avec nous, nos enfants et petits enfants.


Un des enfants lui demande de l'aide pour mettre ses bottes pour aller en récréation et, en effet, elles sont vraiment difficiles à enfiler. Après avoir poussé, tiré, repoussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le le p'tit garçon dit : « Elles sont à l'envers, madame »

La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s'aperçoit qu'en effet il y a eu inversion des pieds...Bref, nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme jusqu'à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds
Et là, le p’tit garçon lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants : "Ce n'est pas mes bottes !".

A ce moment, elle fait un gros effort pour garder son calme, fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres, et lui demande pourquoi tu ne l'as pas dit avant ...Comme le gamin voit bien qu'il a contrarié sa maîtresse, il ne répond pas.

Elle dit alors :"Bon, allez, on les enlève" et elle se met à nouveau au boulot. Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit : « C'est pas mes bottes, se sont celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre »

Une nouvelle fois, elle garde son calme et entreprend de lui remettre ses bottes. L'opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière d'avoir réussi. Pour aller jusqu'au bout, elle le met debout, lui fait enfiler son manteau, lui met son cache-nez et lui demande : « Où sont tes gants? »

Et le gamin répond le plus simplement du monde : « Pour ne pas les perdre, je les ai mis dans mes bottes »

D.Isabelle
d1430f38702d6a19d328b140e7997f2b.jpg

Beau w-end à toutes et à tous...
 
Inscrit
3 Décembre 2021
Messages
248
J'aime
381
Points
118
Localité
Paris
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3

Cette histoire a réellement était vécu par une institutrice. En lisant l’histoire j’ai forcément souri mais je tenais à remercier toutes les institutrices et instituteurs de la patience qu’ils ont eu avec nous, nos enfants et petits enfants.


Un des enfants lui demande de l'aide pour mettre ses bottes pour aller en récréation et, en effet, elles sont vraiment difficiles à enfiler. Après avoir poussé, tiré, repoussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le le p'tit garçon dit : « Elles sont à l'envers, madame »

La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s'aperçoit qu'en effet il y a eu inversion des pieds...Bref, nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme jusqu'à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds
Et là, le p’tit garçon lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants : "Ce n'est pas mes bottes !".


A ce moment, elle fait un gros effort pour garder son calme, fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres, et lui demande pourquoi tu ne l'as pas dit avant ...Comme le gamin voit bien qu'il a contrarié sa maîtresse, il ne répond pas.

Elle dit alors :"Bon, allez, on les enlève" et elle se met à nouveau au boulot. Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit : « C'est pas mes bottes, se sont celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre »

Une nouvelle fois, elle garde son calme et entreprend de lui remettre ses bottes. L'opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière d'avoir réussi. Pour aller jusqu'au bout, elle le met debout, lui fait enfiler son manteau, lui met son cache-nez et lui demande : « Où sont tes gants? »

Et le gamin répond le plus simplement du monde : « Pour ne pas les perdre, je les ai mis dans mes bottes »

D.Isabelle Voir la pièce jointe 26184
Beau w-end à toutes et à tous...
(y)(y)(y) J'ADORE cette histoire !!! Avant de devenir enseignante spécialisée, j'ai enseigné quelques années en primaire, et une année en petite section de maternelle avec 32 petits (!). J'ai vécu ces moments d'enfilage de chaussures, manteaux, bonnets, écharpes et gants (parce que les moufles, c'était du bonheur, comparées aux gants avec dix petits doigts), et cette histoire m'a fait sourire... C'était tellement ça !!! Les chaussures aux mauvais pieds, celles qui avaient changé de propriétaire etc.. Et en plus, là, ce petit bonhomme est craquant dans ses explications :)...
Amitiés,
Lucie
 
Inscrit
3 Novembre 2020
Messages
1,181
J'aime
2,212
Points
173
Localité
Auriol
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
D'une logique implacable !!!!
Amitiés, Jean-Yves

Cette histoire a réellement était vécu par une institutrice. En lisant l’histoire j’ai forcément souri mais je tenais à remercier toutes les institutrices et instituteurs de la patience qu’ils ont eu avec nous, nos enfants et petits enfants.


Un des enfants lui demande de l'aide pour mettre ses bottes pour aller en récréation et, en effet, elles sont vraiment difficiles à enfiler. Après avoir poussé, tiré, repoussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le le p'tit garçon dit : « Elles sont à l'envers, madame »

La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s'aperçoit qu'en effet il y a eu inversion des pieds...Bref, nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme jusqu'à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds
Et là, le p’tit garçon lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants : "Ce n'est pas mes bottes !".


A ce moment, elle fait un gros effort pour garder son calme, fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres, et lui demande pourquoi tu ne l'as pas dit avant ...Comme le gamin voit bien qu'il a contrarié sa maîtresse, il ne répond pas.

Elle dit alors :"Bon, allez, on les enlève" et elle se met à nouveau au boulot. Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit : « C'est pas mes bottes, se sont celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre »

Une nouvelle fois, elle garde son calme et entreprend de lui remettre ses bottes. L'opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière d'avoir réussi. Pour aller jusqu'au bout, elle le met debout, lui fait enfiler son manteau, lui met son cache-nez et lui demande : « Où sont tes gants? »

Et le gamin répond le plus simplement du monde : « Pour ne pas les perdre, je les ai mis dans mes bottes »

D.Isabelle Voir la pièce jointe 26184
Beau w-end à toutes et à tous...
Trés amusante cette histoire, j'ai beaucoup apprécié la patience de la maîtresse "d'autrefois" ...merci Isabelle Bises JC
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
7,748
J'aime
14,563
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#5
Ce texte m'a renvoyé dans le passé, avec une situation similaire aux bottes échangées entre petits camarades. Alors que nous étions en classe des neiges pour un mois, avec notre maitresse et deux de nos professeurs d'éducation physique, j'avais skié avec une chaussure droite qui n'était pas la mienne durant une bonne semaine, un des deux prof d'éducation physique (souvent grincheux) à la main leste) n'en revenait pas, en fait il était si sévère que j'avais préféré me taire dans l'espoir de retrouver la bonne chaussure sur les quarante élèves sans rien dire à personne. Hélas il n'en fut rien sans que ce dernier ne le sache. Merci Isabelle
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
17,431
J'aime
19,797
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#7
Ce texte m'a renvoyé dans le passé, avec une situation similaire aux bottes échangées entre petits camarades. Alors que nous étions en classe des neiges pour un mois, avec notre maitresse et deux de nos professeurs d'éducation physique, j'avais skié avec une chaussure droite qui n'était pas la mienne durant une bonne semaine, un des deux prof d'éducation physique (souvent grincheux) à la main leste) n'en revenait pas, en fait il était si sévère que j'avais préféré me taire dans l'espoir de retrouver la bonne chaussure sur les quarante élèves sans rien dire à personne. Hélas il n'en fut rien sans que ce dernier ne le sache. Merci Isabelle
Des Ouvenirs qui ne s'oublient pas
Bravo Isabelle tu nous as embarqués dans ton histoire
Amicalement
Gaby
 

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.
Haut