• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème N'oublions jamais

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
1,607
J'aime
3,456
Points
173
Age
81
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
L’incommensurable gratitude

Je dois à mes aïeux de vivre en liberté.
Défendant leur patrie en négligeant la peur,
Combattant dans le sang, dans la boue et l’horreur
Tant perdirent la vie ou leur validité.

La guerre est, des humains, la pire absurdité
Mais nul ne peut subir l’effroyable terreur
Sans opposer la force et garder son honneur
Pour sauver l’avenir de sa postérité.

Leur souvenir, en nous, est à jamais ancré,
Mais le temps, des poilus, n’effacent la valeur
L’infinie gratitude nous reste dans le cœur
Célébrer le passé est un devoir sacré.







Les Fleurs de l'âge fanées


La guerre survenant, petits et combattants,
Subissent un destin changeant leur existence
Leur jeunesse altérée est mise en pénitence,
Vieillis précocement, ils ne sont plus enfants.

Le jouet militaire est un belligérant
Apprenant à haïr l'ennemi de la France,
Pour les papas au front priant la providence,
La patrie les éduque en les embrigadant.

Vaincre, coûte que coûte, est la seule espérance.
De l’homme le conflit vient enrôler l'enfance
La propagande en fait d'immatures soldats.

S'ils ont acquis la force ainsi que la vaillance
D’attendre le moment où cessent les combats,
L'âge tendre jamais n’oubliera la souffrance.


Les Victorieuses invisibles


Quand le mari, le père, au front était soldat,
Que la vie quotidienne était dépourvue d'hommes,
La femme, il le fallait, devenait autonome
Prenant, à sa façon, une part du combat.

Répondant au besoin intense, immédiat
Des tâches des manquants elle endossait la somme.
On la vit en tout poste où Ie destin la nomme,
Il fallait remplacer ceux qui étaient là-bas.

À t'hôpital, facteur, au travail agricole,
Chauffeur, munitionnette, au mâle monopole,
Elle accomplit sans faille un épuisant devoir

Et marraine de guerre ou pilier des familles,
Elle maintint pour tous la flamme de l'espoir.
Le pays n'oublie pas la gloire de ses filles.









 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
7,568
J'aime
12,606
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
Joli triptyque de poèmes pour hommage aux victimes de la grande guerre... ! je suis jaloux de votre talent !
 

Concours sur le thème du printemps

concours printemps

Membres en ligne

Haut