• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Poème On peut vraiment rimer sur du "n’importe quoi"

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
2,857
J'aime
5,449
Points
173
Age
84
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
On peut vraiment rimer sur du "n’importe quoi"


Le dé lancé trop fort en sortant de la piste
En roulant sur le sol s’évada du café
Et le cube, soudain, en objet égoïste
Se trouva dans la rue dont la déclivité
L’incita à descendre en multiples rebonds
Et en accélérant l’initiale vitesse
La route du village menant au fameux pont.
Voila où peut mener la sotte maladresse !

Un enfant regardant le sautillant joujou
Essaie de l’attraper en traversant la rue
Un autocar surpris évite en braquant tout
D’écraser le gamin soudainement en vue.
Le petit est sauvé mais le car, freins cassés,
Dévale vers le pont la côte dangereuse
Il heurte la rambarde et alors dépassé
Il commence une chute quasi vertigineuse.

Il tombe dans le canal qui passe sous le pont
Hélas une péniche s’y trouvait naviguant
Transportant des solvants chargés en maints bidons
Et l’on vit s’embraser le tout en un instant.
On ne sait trop pourquoi la péniche explosa
Et le souffle fut tel qu’un avion qui passait
Ne put garder son cap et aussitôt tomba
Sur la maison où Jean à Marguerite plaisait

Ils se retrouvèrent donc au lit en équilibre
Sur les fils d’une ligne à haute tension
Voila qu’électrisé Jean dont le pouvoir vibre
Emmène Marguerite à la délectation !
Elle dit s’il te faut de telles circonstances
Pour que de ta tendresse émerge le plaisir
Je changerai d’amant car une telle chance
Ne vient pas tous les jours répondre à mon désir.

Conclusion 1

On prit un arrêté net et municipal
En raison des récents et régionaux soucis
Les dés sont exilés leur usage est fatal
Quatre cent vingt et un, ici est interdit.

Conclusion 2

Jean quitta Marguerite exigeant du voltage,
D’une dame à la terre il trouva le bonheur
Marguerite recherchant un plus fort ampérage

Avec Paul d’EDF s’accorda corps et cœur.
 
Haut