• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Poème d'amour Pansement

Abrize

Poète amateur
Inscrit
20 Avril 2019
Messages
11
J'aime
27
Points
63
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Agrippé à ses persiennes, caressant le moindre de ses désirs, accroché à ses merveilles, je ne voyait plus qu'elle, si l'instant m'a fait maître le temps d'une oraison, le futur me fera loup, oubliant jusqu'à son prénom.
Vénérable, abordables, presque inratable, un autre posera sur ces lèvres ce sourire qui m'a si souvent fait paître, si le temps se devait de n'être qu'un souvenir, si le vent pouvait caresser et effleurer ses yeux miroirs, tel un enfant ne faisant que rire, une cascade ruisselante d'espoir.
Le bonheur restera encore au pas de la porte, le bonheur s'en ira encore ramenant toute sa cohorte, ses bonbonnes de niaiseries et ses jarres de mots doux, ses avalanches de rires et ses instants où rien devient tout.
Vient cueillir à mes lèvres les roses en y arrachant leurs épines, viens cueillir en mon cœur mes proses enroulés d'aubépine.
 
Inscrit
3 Novembre 2020
Messages
1,855
J'aime
2,891
Points
173
Localité
Auriol
Je suis
Un homme
En ligne
#2
Agrippé à ses persiennes, caressant le moindre de ses désirs, accroché à ses merveilles, je ne voyait plus qu'elle, si l'instant m'a fait maître le temps d'une oraison, le futur me fera loup, oubliant jusqu'à son prénom.
Vénérable, abordables, presque inratable, un autre posera sur ces lèvres ce sourire qui m'a si souvent fait paître, si le temps se devait de n'être qu'un souvenir, si le vent pouvait caresser et effleurer ses yeux miroirs, tel un enfant ne faisant que rire, une cascade ruisselante d'espoir.
Le bonheur restera encore au pas de la porte, le bonheur s'en ira encore ramenant toute sa cohorte, ses bonbonnes de niaiseries et ses jarres de mots doux, ses avalanches de rires et ses instants où rien devient tout.
Vient cueillir à mes lèvres les roses en y arrachant leurs épines, viens cueillir en mon cœur mes proses enroulés d'aubépine.
Bravo! J'ai aimé ma lecture...JC Dominé
 
Haut