• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Pantoums de débutant

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
1,506
J'aime
3,174
Points
173
Age
81
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Pantoums de débutant


Un pantoum étonnant provoqua ma surprise

Il montrait un talent qui me laissa jaloux
"On apprend à hurler dit l’autre avec les loups"
Dès lors pamtoumiser devint mon entreprise.

Sur un schéma complexe fatiguant le neurone
Quitte à me faite trainer dans la boue de l’erreur
Je pantouminerai avec un peu d’ardeur
Sans chercher du Nobel la superbe couronne.

Voila donc deux écrits qui brouillonnent la chose
L’un a pris pour charpente celle d’un parangon
L’autre est économique et sans être Harpagon

Il prit à Baudelaire une plus simple dose.


1 Pantouminou à la façon Leconte de Lisle



De vous séduire ai-je la force
En aurais-je l’art et les mots
Au moment ou le feu s’amorce
Faut-il aller pianissimo

En aurais-je l’art et les mots
Ai-je cette aisance de plume
Faut-il aller pianissimo
Dois-je respecter la coutume

Ai-je cette aisance de plume
Faisant de vos yeux le bonheur
Dois-je respecter la coutume
Vous comparer à une fleur

Faisant de vos yeux le bonheur
Par une poésie divine
Vous comparer à une fleur
Est-ce un désir que je devine

Par une poésie divine
Mon feu devient-il apparent
Est-ce un désir que je devine
En votre cœur si transparent

Mon feu devient-il apparent
Quand mon regard en vous se plonge
En votre cœur si transparent
Est ce le début d’un beau songe

Quand mon regard en vous se plonge
J’en ai le cœur illuminé
Est ce le début d’un beau songe
Me suis-je en vous enraciné

J’en ai le cœur illuminé
Et vous perçâtes mon écorce
Me suis-je en vous enraciné
De vous séduire ai-je la force

2 Pantouminou à la façon de Baudelaire

Souvenez-vous du temps où l’amoureux vertige
Nous prenait tous les deux quand arrivait le soir
De votre enchantement j’avais secret espoir
Un amour partagé est céleste prodige.

Nous prenait tous les deux quand arrivait le soir
Le désir dont jamais un amant ne s’afflige
Un amour partagé est céleste prodige
Quand se frôlent les peaux tendrement dans le noir

Le désir dont jamais un amant ne s’afflige
Exhorte les attentes à ne jamais déchoir
À rendre sensuelle la plus belle écritoire
Qui d’amour partagé dit le divin prodige

Exhorte les attentes à ne jamais déchoir

Des sensuels sommets le plus petit vestige
Qui d’amour partagé dit le divin prodige
Abritant deux bonheur en un même nichoir.


S’il faut me corriger
Dites le moi sans peur
Je serai l’obligé
D’utiles correcteurs
Je ne dédaigne pas
Le critique qui dit
Que mon art poétique
Ne vaut pas un radis.
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
12,656
J'aime
14,898
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
En ligne
#3
Je n'y connais rien mais j'vraiment apprécié vos écrits
Bravo et merci pour ces partages
Amicalement et bon dimanche
Gaby
 

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut