• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Suite des formes poètiques [8/8 + 2]

Peniculo

Grand poète
Inscrit
19 Octobre 2018
Messages
1,651
J'aime
3,588
Points
173
Age
81
Localité
Orléans
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Suite des formes poètiques [8/8 + 2]
Sextine

La sextine est une forme poétique, composée de six sizains, dont les mots en fin de vers restent les mêmes, mais répartis selon un ordre différent.
La première sextine est l'œuvre du troubadour Arnaut Daniel au XIIe siècle.
Forme particulière du canso, elle fut notamment utilisée par Dante et Pétrarque, qui fixèrent son nom.
Exemple :
Vagues en dérive (sextine)

Douloureuse elle fuit dans une nuit sans rêve
un nœud étroit musèle ses entrailles muettes
sa gorge tient serrés les sanglots en dérive
il aura donc suffi d’un printemps ténébreux
pour que se taise enfin le glas du désamour
dans ses entrailles sourdes à la pleine lumière

il en aura fallu des journées sans lumière
pour que son chant de pleurs se résigne à la trêve
pour que cesse soudain le glas du désamour
elle git alanguie dans ses rages muettes
enfermée dans le deuil d’un printemps orageux
qui la garde attachée sanglotante à la rive

elle se tient à l’orée de sa conque en dérive
attentive aux rigueurs de la pleine lumière
que finisse à jamais ce séjour caverneux
qui la vit s’abîmer dans un sommeil sans rêve
se perdre et se noyer en des rages muettes
en proie aux affres noirs du sanglant désamour

prisonnière alanguie en proie au désamour
elle se livre en aveugle à sa rage en dérive
et brame à la volée sa souffrance muette
pour que surgisse enfin dans la pleine lumière
la trame interrompue du tissé de ses rêves
et que s’exilent au loin les printemps orageux

que finisse aussitôt ce séjour ténébreux
que s’éloignent avec lui les rires de l’amour
que se tisse à nouveau un sommeil plein de rêves
et qu’ensemble tous deux coulant de rive en rive
ils puissent retrouver leurs jeux vers la lumière
évoluer sans fin loin des larmes muettes

s’envoler à jamais loin des rages muettes
et quitter pour toujours ce séjour caverneux
afin de renouer leurs jeux dans la lumière
et finir de languir dans un pieux désamour
libéré du désir de la rage en dérive
se couler à nouveau dans les vagues du rêve

loin des larmes muettes et regards orageux
s’adonner aux jeux d’eaux de lumière et d’amour
dans les rêves nouveaux de vagues en dérive

Angèle Paoli
Serventois

Le sirvente ou sirventès, ou serventois en langue d'oïl, est un poème à caractère satirique, politique ou moral que chantaient, en langue d'oc, les troubadours des xiie et xiiie siècles.
Ces satires, qui étaient ordinairement divisées en couplets et destinées à être chantées comme les autres poèmes, s’attaquent aux princes, à la noblesse, au clergé, au Saint-Siège lui-même, en général aux personnes, aux événements, aux mœurs.
Ces compositions, dans lesquelles il y a plus de violence que d’énergie, enseignent les idées et les coutumes de l’époque qui les a produites, quoiqu’il faille prendre garde aux exagérations que des ressentiments personnels ont pu y introduire.
Les sirventes n’étaient pourtant pas toujours satiriques ; ils comportaient tous les sujets qui n’appartenaient pas aux chansons d’amour.
Les trouvères empruntèrent ce genre de composition aux troubadours et lui donnèrent le nom de « serventois » en langue d'oïl.
Exemple de Peire Cardenal (Pierre Cardinal) troubadour [1180 - 1278,]
Tostemps vir cuidar en sabér
E camgi so cug per so sai,
E lais mentir per dire vér,

Toujours je remplace croyance par savoir
Et je change “je le crois” pour “je le sais”,
Et je renonce à mentir pour dire la vérité,
[…]
Tartarassa ni vòutór
No sent tan leu carn pudén
Quom clerc e prezicadór
Senton ont es lo manén.

[…]
Ni la buse ni le vautour
Ne sentent aussi vite la chair puante
Que les clercs et les prêcheurs
Ne sentent où est le riche.
[…]
 

Concours sur le thème du printemps

concours printemps

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.
Haut