• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème SUR CE LIT (peut heurter la sensibilté)

Inscrit
7 Octobre 2018
Messages
2,214
J'aime
2,687
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
En écho au poème de Sentimentale: Dans ce lit

Sur ce lit, me glisser près de toi,
Dans ces doux draps de soie,
Ma tendre, ma douce, ma lapine,
Effeuiller ta fleur, ton étoile, ta lune.

Te souffler des baisers
Sur tes lèvres si sucrées,
Eveiller tous nos émois
Envahis d'Amour Roi.

Frissonnants d'ivresse,
Nos bouches se pressent,
Sous ta nuisette de satin,
Ma main cherche tes seins,

Qui se tendent et se dressent
A bout de patience,
Mes mains, d’un coup,
Ouvrent ton corsage doux.

M'offrent tes formes rondes
Tour à tour ma bouche gourmande
S'empare de tes formes divines,
Suçant leurs pointes mutines.

En savourant ces délicieux bonbons
Ta main doucement
Guide mon phallus vers ton clitoris,
Pendant que nos corps s’unissent.

Nos souffles s'échangent,
Et savamment s'ouvre ta frange,
Invitant mes douces caresses,
A se poser sur ton calice.

Me prend soudain l'envie
De te faire languir ma mie
Laisser monter en toi le crescendo
L'ivresse de l'amour et son tempo.

Je frôle ton velours intime
Qui larmoie et me fascine
Laissant ce triangle d’or
Piaffer d'impatience encore.

Ta peau se frotte contre la mienne,
Mendier la fin du supplice qui gêne
Vient le moment du délice
En pénétrant ton abysse.

A l'extrême finitude,
L'extase dans un coït torride
A la fois doux et sauvage
Qui apaise et soulage.

La musique convulsive de nos cris,
Nos souffles, nos soupirs en furie
L'exutoire de notre souffrance
Dans une commune jouissance.​
 
Dernière édition:
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
12,579
J'aime
14,769
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
En ligne
#4
En écho au poème de Sentimentale: Sur ce lit

Sur ce lit, me glisser près de toi,
Dans ces doux draps de soie,
Ma tendre, ma douce, ma lapine,
Effeuiller ta fleur, ton étoile, ta lune.

Te souffler des baisers
Sur tes lèvres si sucrées,
Eveiller tous nos émois
Envahis d'Amour Roi.

Frissonnants d'ivresse,
Nos bouches se pressent,
Sous ta nuisette de satin,
Ma main cherche tes seins,

Qui se tendent et se dressent
A bout de patience,
Mes mains, d’un coup,
Ouvrent ton corsage doux.

M'offrent tes formes rondes
Tour à tour ma bouche gourmande
S'empare de tes formes divines,
Suçant leurs pointes mutines.

En savourant ces délicieux bonbons
Ta main doucement
Guide mon phallus vers ton clitoris,
Pendant que nos corps s’unissent.

Nos souffles s'échangent,
Et savamment s'ouvre ta frange,
Invitant mes douces caresses,
A se poser sur ton calice.

Me prend soudain l'envie
De te faire languir ma mie
Laisser monter en toi le crescendo
L'ivresse de l'amour et son tempo.

Je frôle ton velours intime
Qui larmoie et me fascine
Laissant ce triangle d’or
Piaffer d'impatience encore.

Ta peau se frotte contre la mienne,
Mendier la fin du supplice qui gêne
Vient le moment du délice
En pénétrant ton abysse.

A l'extrême finitude,
L'extase dans un coït torride
A la fois doux et sauvage
Qui apaise et soulage.

La musique convulsive de nos cris,
Nos souffles, nos soupirs en furie
L'exutoire de notre souffrance
Dans une commune jouissance.​
Wouahhhhhh là tu m'as surpassée mais j'apprecie la joute. Merci poésielibre
Bises gaby
 
Haut