• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Poème Vigiles

Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
766
J'aime
1,338
Points
148
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
Ils ont, derrière eux, tout laissé, tout quitté
Pour quérir un Visage en l’obscurité noire,
Contempler un Amour échu en Son ciboire,
Comme à croire à vide, dans un doute agité.

Néant d’affection pour rayonner la joie
Plénière et le sens de toute destinée :
Dans la nuit, leurs coules se meuvent en traînée
D’anges. Sur le monde, soudain, leurs voix ondoient !

Dans le plus grand secret, leurs prières s’élèvent
A tapisser les cris, les plaintes, les délires,
Subtile caresse sur les sanglantes sèves...

Par leurs hymnes sacrées, ils apaisent les ires,
Soignent ce monde ingrat, tiennent à bout de souffle
Tous les agonisants qu’un lourd sanglot étouffe.
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,326
J'aime
5,666
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3
Joli jour ma Colombe

Oh ! Comme je comprends ton sonnet!

Il y a quelques heures nous avons vécu , mon fils et moi, une grande tendresse et une force qui vibre encore en nous.

On le dirait : me croirait-on ?

Tendrement

Bisous

Rose ^^
 

musika

Poète confirmé
Inscrit
7 Février 2019
Messages
109
J'aime
182
Points
43
Je suis
Une femme
Hors ligne
#6
Ils ont, derrière eux, tout laissé, tout quitté
Pour quérir un Visage en l’obscurité noire,
Contempler un Amour échu en Son ciboire,
Comme à croire à vide, dans un doute agité.

Néant d’affection pour rayonner la joie
Plénière et le sens de toute destinée :
Dans la nuit, leurs coules se meuvent en traînée
D’anges. Sur le monde, soudain, leurs voix ondoient !

Dans le plus grand secret, leurs prières s’élèvent
A tapisser les cris, les plaintes, les délires,
Subtile caresse sur les sanglantes sèves...

Par leurs hymnes sacrées, ils apaisent les ires,
Soignent ce monde ingrat, tiennent à bout de souffle
Tous les agonisants qu’un lourd sanglot étouffe.
*
merci
 
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
766
J'aime
1,338
Points
148
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
Joli jour ma Colombe

Oh ! Comme je comprends ton sonnet!

Il y a quelques heures nous avons vécu , mon fils et moi, une grande tendresse et une force qui vibre encore en nous.

On le dirait : me croirait-on ?

Tendrement

Bisous

Rose ^^
Oui, ma Reine ma Rose, il est des courants qui nous dépassent et nous transforment, et cette prière nocturne est très puissante, comme tout ce qui est totalement offert et gratuit, dans l'oubli de soi.

Avec toi, toi toujours si réceptive et si accueillante de ce que chacun apporte de soi.
 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
9,882
J'aime
15,478
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#13
Merci Gaby, c'est Chessmec qui me donne envie d'en faire et j'apprends à son contact !
Ils ont, derrière eux,/5 tout laissé, tout quitté/6 (vers de 11 pieds)
Pour quérir un Visa/6 ge en l’obscurité noire,/6 /12 pieds
Contempler un Amour/6 échu en Son ciboire,/6 /12
Comme à croire à vide,/6 dans un doute agité./6 /12

Néant d’affection/5 pour rayonner la joie/6 /11
Plénière et le sens/5 de toute destinée :/6 /11
Dans la nuit, leurs coules/6 se meuvent en traînée/6 /12
D’anges. Sur le monde,/6 soudain, leurs voix ondoient !/6 /12 pieds

Dans le plus grand secret,/ leurs prières s’élèvent/ /12
A tapisser les cris,/ les plaintes, les délires,/ /12
Subtile caresse /sur les sanglantes sèves.../ /12

Par leurs hymnes sacrées,/ ils apaisent les ires,/ /12
Soignent ce monde ingrat,/ tiennent à bout de souffle/ /12
Tous les agonisants/ qu’un lourd sanglot étouffe. / /12

voilà pour la métrique... tu approches de la beauté du sonnet en alexandrins ! Le texte est magnifique sauf qu'en sonnet régulier, le premier tercet (3 ème strophe) a ses deux premiers vers qui riment en rime suivie !
soit tu fais suivre la rime [-ève] soit celle en [-ire] :

<< Dans le plus grand secret leurs prières s'élèvent,
_ Subtiles caresses sur les sanglantes sèves _
A tapisser les cris, les plaintes, les délires... >>

Voilà pour mes conseils qui n'ont rien d'obligatoire... Juste, pour la forme ;)
Mais bravo pour la performance ! j'♥
 

Larsen

Grand poète
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
547
J'aime
996
Points
98
Localité
Ouest de la France
Je suis
Un homme
Hors ligne
#14
Bonjour Espérance,
le titre me paraît un peu dur, mais j'apprécie le contenu de cette Profession de Foi.. (y)
(Gardiens eut été plus doux, peut-être, encore que ce mot est utilisé pour qualifier des sanguinaires que je hais)
Amitiés
 
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
766
J'aime
1,338
Points
148
Je suis
Une femme
Hors ligne
#16
Ils ont, derrière eux,/5 tout laissé, tout quitté/6 (vers de 11 pieds)
Pour quérir un Visa/6 ge en l’obscurité noire,/6 /12 pieds
Contempler un Amour/6 échu en Son ciboire,/6 /12
Comme à croire à vide,/6 dans un doute agité./6 /12

Néant d’affection/5 pour rayonner la joie/6 /11
Plénière et le sens/5 de toute destinée :/6 /11
Dans la nuit, leurs coules/6 se meuvent en traînée/6 /12
D’anges. Sur le monde,/6 soudain, leurs voix ondoient !/6 /12 pieds

Dans le plus grand secret,/ leurs prières s’élèvent/ /12
A tapisser les cris,/ les plaintes, les délires,/ /12
Subtile caresse /sur les sanglantes sèves.../ /12

Par leurs hymnes sacrées,/ ils apaisent les ires,/ /12
Soignent ce monde ingrat,/ tiennent à bout de souffle/ /12
Tous les agonisants/ qu’un lourd sanglot étouffe. / /12

voilà pour la métrique... tu approches de la beauté du sonnet en alexandrins ! Le texte est magnifique sauf qu'en sonnet régulier, le premier tercet (3 ème strophe) a ses deux premiers vers qui riment en rime suivie !
soit tu fais suivre la rime [-ève] soit celle en [-ire] :

<< Dans le plus grand secret leurs prières s'élèvent,
_ Subtiles caresses sur les sanglantes sèves _
A tapisser les cris, les plaintes, les délires... >>

Voilà pour mes conseils qui n'ont rien d'obligatoire... Juste, pour la forme ;)
Mais bravo pour la performance ! j'♥

C'est très généreux de ta part de me prodiguer tes conseils.
J'aime pratiquer la diérèse mais forcément la question se pose de savoir si je la pratique bien. A approfondir.
C'est toujours à la lecture des puristes que l'on se parfait et en ce sens j'aime beaucoup te lire : aisance et rigueur se dégagent de tes sonnets.
Bien noté toutes tes instructions et j'essaierai de faire mieux.
 
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
766
J'aime
1,338
Points
148
Je suis
Une femme
Hors ligne
#17
Bonjour Espérance,
le titre me paraît un peu dur, mais j'apprécie le contenu de cette Profession de Foi.. (y)
(Gardiens eut été plus doux, peut-être, encore que ce mot est utilisé pour qualifier des sanguinaires que je hais)
Amitiés
Merci de votre ressenti.
Le titre est simplement le nom donné à l'office de la nuit chanté par les moines. Il s'appelle aussi "office des lectures" ou "marines".
C'est vrai que l'on a perdu ce sens et que la connotation est un peu guerrière.

Mais je persiste, car dans Vigiles, il y a veiller et vigilance.

Merci encore de votre visite et attention.
 

Perceval

Maître poète
Inscrit
8 Octobre 2018
Messages
5,745
J'aime
8,080
Points
178
Age
64
Localité
Paris 75015
Je suis
Un homme
Hors ligne
#20
Tout a été dit par nos amis !
Je crois en l'existence de nos "Vigiles"
Ils veillent a ce que notre destinée soit bien établie !
J'ai beaucoup aimé ce poème non pas pour ses caractéristiques mais pour la profondeur de ce qu'il dégage !
Amitiés

Perceval ( Qui écrit comme il pense ) inspi.jpg
 

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.
Haut