• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Absence à mère

Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,207
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Absence sans un sens __ présence en négatif
Clichés couleur sépia que le temps nous délave
Le vide au fond de soi comme un soin palliatif
Le torrent s'est tari et c'est figée la lave

Ce mal qui lent me ronge au souvenir de crabe
Souvenir où se terre un silence fautif
Cacophonie de mots __ inaudibles syllabes
D'un oiseau dégarni et son souffle plaintif

Regret de ces non dits à la fin d'une bouche
Le jamais plus résonne une cloche à l'amer
Et l'amour non perçu sur le manque débouche
Éternise sa larme au trépas d'une mère

Puis l'amour distribue tout au long de sa route
Les parfums d'autrefois __ dissipés __ nostalgiques
Nous rappelant un temps où s'ignorait le doute
En cette prime enfance aux ressentis magiques

janvier 2015
 
Dernière édition:
Inscrit
7 Octobre 2018
Messages
2,214
J'aime
2,687
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
Il nous arrive souvent de regretter ce qu'on a pu dire aux parents de leur vivant.
L'absence d'une défunte mère peut se supporter,ce qui est dur à supporter est son absence dans la vie de son enfant alors qu'elle est là bien vivante.
Merci du partage de ce cri.
Belle journée
Amitiés
PL
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
12,532
J'aime
14,687
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
En ligne
#3
Absence sans un sens __ présence en négatif
Clichés couleur sépia que le temps nous délave
Le vide au fond de soi comme un soin palliatif
Le torrent s'est tari et c'est figée la lave

Ce mal qui lent me ronge au souvenir de crabe
Souvenir où se terre un silence fautif
Cacophonie de mots __ inaudibles syllabes
D'un oiseau dégarni et son souffle plaintif

Regret de ces non dits à la fin d'une bouche
Le jamais plus résonne une cloche à l'amer
Et l'amour non perçu sur le manque débouche
Éternise sa larme au trépas d'une mère

Puis l'amour distribue tout au long de sa route
Les parfums d'autrefois __ dissipés __ nostalgiques
Nous rappelant un temps où s'ignorait le doute
En cette prime enfance aux ressentis magiques
Comme je vous comprends. Que de choses n'ai je pas dit à maman de son vivant et que je regrette amèrement.
Je les lui dit le soir en m'endormant, mais les entend-t'elle ?
Merci Pierre pour ce partage
 

D.Isabelle

Maître poète
Inscrit
6 Septembre 2018
Messages
4,784
J'aime
8,062
Points
183
Localité
Haut de France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
Bonjour Pierre,
Ta nostalgie est tellement émouvante, qu'aujourd'hui face à mon écran je n'ai pas envie de rire!
J'ai du mal à commenter car tes ressentis me parlent et me font réfléchir!


Merci de partager ces moments qui te font mal, l'écrire te soulage certainement...
1.png

Bonne fin de semaine
Amitiés
Isabelle
 
Dernière édition:
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,207
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#5
Il nous arrive souvent de regretter ce qu'on a pu dire aux parents de leur vivant.
L'absence d'une défunte mère peut se supporter,ce qui est dur à supporter est son absence dans la vie de son enfant alors qu'elle est là bien vivante.
Merci du partage de ce cri.
Belle journée
Amitiés
PL
J'ai connu les deux (sourire)

Belle journée PL
Amitiés
Pierre
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,289
J'aime
12,767
Points
173
Je suis
Une femme
En ligne
#6
Voici une suite logique au poème nous parlant de la photo sépia.
L'absence est douloureusement ressentie. On en parle mieux lorsque le temps a pansé la blessure, mais la cicatrice ne s'effacera jamais.

La souffrance précédent son départ est encore plus difficile à digérer... Le crabe n'épargne rien !

Non-dits perçu de façon criante.
Toujours de l'émotion en te lisant
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,337
J'aime
5,643
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#7
Jolie fin d'après-midi Pierre,

Impossible d'ajouter un mot

Pauvre petit garçon qui est vite devenu adulte hélas ...

Bises

Rose ***
 

Lysnoir

Grand poète
Inscrit
12 Août 2018
Messages
899
J'aime
908
Points
148
Localité
Région lyonnaise
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
Une larme me vient au bord des yeux, c'est que ton texte me touche et porte tout. Et l'amour, et la perte, et le souvenir d'un bonheur d'enfant auprès de cette mère aimante.
Tu le dis de façon subtile mais si évidente...

Amitié Pierre
Maune
 

Zoé

Grand poète
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
801
J'aime
1,001
Points
158
Age
53
Localité
Sarthe
Je suis
Une femme
Hors ligne
#11
J'en ai voulu à mon père de m'avoir abandonnée alors que je n'étais qu'une enfant et que je l'aimais plus que tout. On comprend avec nos yeux et notre cœur d'enfant, on grandit avec le manque et on chérit nos souvenirs.
Un poème qui touche ce que le cœur a de plus précieux, l'amour.
Merci Pierre
Amicalement
Zoé
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,207
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#12
Bonjour Pierre,
Ta nostalgie est tellement émouvante, qu'aujourd'hui face à mon écran je n'ai pas envie de rire!
J'ai du mal à commenter car tes ressentis me parlent et me font réfléchir!


Merci de partager ces moments qui te font mal, l'écrire te soulage certainement... Voir la pièce jointe 1829
Bonne fin de semaine
Amitiés
Isabelle
Bonsoir Isabelle,

Ce texte date de 2015. Oui, à l'époque j'avais besoin de dire cette douleur de la perte d'une mère, aussi difficile que notre relation ait pu être. Une mère que je suis venu voir au moment de ses derniers souffles. Son expression était inaudible, le crabe avait touché le cerveau et elle n'avait plus accès aux bons mots ... elle a parlé beaucoup ... mais que disait elle ...

Merci pour ta lecture Isabelle.
Belle soirée
Pierre
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,207
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#13
Voici une suite logique au poème nous parlant de la photo sépia.
L'absence est douloureusement ressentie. On en parle mieux lorsque le temps a pansé la blessure, mais la cicatrice ne s'effacera jamais.

La souffrance précédent son départ est encore plus difficile à digérer... Le crabe n'épargne rien !

Non-dits perçu de façon criante.
Toujours de l'émotion en te lisant
Merci pour ton commentaire Clari
Belle soirée
Pierre
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,207
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#14
Jolie fin d'après-midi Pierre,

Impossible d'ajouter un mot

Pauvre petit garçon qui est vite devenu adulte hélas ...

Bises

Rose ***
Bonsoir Rose
J'étais adulte au décès de ma mère en 2009, mais les émotions de la petite enfance restent à jamais gravées en nous et j'ai ce lointain souvenir d'une mère aimante qui plus tard, à mon retour d'une absence de 3 ans pour maladie, fut affectivement absente.
Oui, je suis vite devenu adulte avec un émotionnel d'enfant (sourire).

Belle soirée
Pierre
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,207
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#15
Une larme me vient au bord des yeux, c'est que ton texte me touche et porte tout. Et l'amour, et la perte, et le souvenir d'un bonheur d'enfant auprès de cette mère aimante.
Tu le dis de façon subtile mais si évidente...

Amitié Pierre
Maune
Ta capacité d'empathie est vraiment émouvante Maune.
Un grand merci pour ça, pour la belle personne que tu es.

Belle soirée
Amitié
Pierre
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,207
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#16
un de tes plus beaux poèmes pierre. Il est d'une grande beauté pour elle.

bravo

amitiés
michel
C'est un texte pour évacuer une forme de sidération face à cet évènement que j'ai reçu en pleine gueule sans vraiment laisser sortir les émotions. Il contient je suppose toute cette intensité.

Bien à toi
Pierre
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,207
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#17
J'en ai voulu à mon père de m'avoir abandonnée alors que je n'étais qu'une enfant et que je l'aimais plus que tout. On comprend avec nos yeux et notre cœur d'enfant, on grandit avec le manque et on chérit nos souvenirs.
Un poème qui touche ce que le cœur a de plus précieux, l'amour.
Merci Pierre
Amicalement
Zoé
Il est beau Zoé ton commentaire, il est beau de cette part de toi que tu m'offres en retour.

Merci beaucoup
Belle soirée
Pierre
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,337
J'aime
5,643
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#18
Bonsoir Rose
J'étais adulte au décès de ma mère en 2009, mais les émotions de la petite enfance restent à jamais gravées en nous et j'ai ce lointain souvenir d'une mère aimante qui plus tard, à mon retour d'une absence de 3 ans pour maladie, fut affectivement absente.
Oui, je suis vite devenu adulte avec un émotionnel d'enfant (sourire).

Belle soirée
Pierre
Et il a fallu que tu te construises tout seul. C'est grave : les cicatrices restent, je le sais.
Mes parents, tu le sais je crois, n'étaient que cruauté mais chut !
Depuis la lecture ton autre poème , celui sur la photo de ta mère, j'en suis à me demander si mes parents n'étaient pas habités par le diable.
Je ressens bien, Pierre, mon brave copain ce qu'il y a d'enfance en toi et ça parle en ta faveur ^^

Bien à toi

Rose ***
 

Membres en ligne

Haut