• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Approche hivernale (version corrigée)

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
3,107
J'aime
5,236
Points
450
Je suis
Un homme
En ligne
#1
feuille d'automne.jpg




Voici la première morsure
qu'un froid hiver aux dents de nacre,
plante dans nos chairs sans armure.
Il vient nous imposer son sacre.


L’air froid figé que l’on respire,
Semble se transformer en brume.
Les beaux jours se sont mis à fuir,
Le froid endosse son costume.

Les arbres dépourvus de feuille
Tendent leurs bras nus et noueux.
Blotti sur la branche un bouvreuil
Vient disputer sa place aux gueux.

La neige a recouvert les toits,
Dans les rues dénonce les pas.
Sur la vitre embuée d'émois,
De mon doigt, j'écris tout cela.

Dehors fument les cheminées.
L'odeur des feux de bois embaume,
Dans les ruelles animées
Des cris de joie que font les mômes.

Les fontaines dans les villages
Déversent leurs eaux cristallines.
Les courants d'eau dans les alpages
Résonnent de notes divines

Ils carillonnent de la glace
Qui tente en vain de les saisir.
Dans ses bras blancs, l'hiver m'enlace,
Je me sens prêt à l'accueillir.

Moïse Wolff
© tous droits réservés
le 11/11/2019
 

Sentimentale

Animatrice
Membre du personnel
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
9,021
J'aime
9,296
Points
183
Age
73
Localité
Grenoble
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
Voir la pièce jointe 18119



Voici la première morsure
qu'un froid hiver aux dents de nacre,
plante dans nos chairs sans armure.
Il vient nous imposer son sacre.


L’air froid figé que l’on respire,
Semble se transformer en brume.
Les beaux jours se sont mis à fuir,
Le froid endosse son costume.


Les arbres dépourvus de feuille
Tendent leurs bras nus et noueux.
Blotti sur la branche un bouvreuil
Vient disputer sa place aux gueux.


La neige a recouvert les toits,
Dans les rues dénonce les pas.
Sur la vitre embuée d'émois,
De mon doigt, j'écris tout cela.


Dehors fument les cheminées.
L'odeur des feux de bois embaume,
Dans les ruelles animées
Des cris de joie que font les mômes.


Les fontaines dans les villages
Déversent leurs eaux cristallines.
Les courants d'eau dans les alpages
Résonnent de notes divines


Ils carillonnent de la glace
Qui tente en vain de les saisir.
Dans ses bras blancs, l'hiver m'enlace,
Je me sens prêt à l'accueillir.


Moïse Wolff
© tous droits réservés
le 11/11/2019
N'aurais pas tu pris un peu d'avance coquin. ......En tous cas super et si réel
Amicalement et bonne journée
Gaby
 

Storgé

Grand poète
Inscrit
23 Novembre 2018
Messages
1,986
J'aime
3,561
Points
183
Age
60
Localité
Perpignan
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
C'est une très belle poésie que tu aurais dû mettre au chaud.......
La précision du détail est enchanteresse.....merci !!
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
3,107
J'aime
5,236
Points
450
Je suis
Un homme
En ligne
#7
N'aurais pas tu pris un peu d'avance coquin. ......En tous cas super et si réel
Amicalement et bonne journée
Gaby
Coucou gaby, hier le froid s'est abattu de par chez moi et il neige à 800 mètres, du coup j'ai ressorti ma plume polaire et revêtu ma toison de loup 🐺 merci de ta venue qui m'a réchauffé. Moïse
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
3,107
J'aime
5,236
Points
450
Je suis
Un homme
En ligne
#11
Bonjour mon beau louloup :love:
J'ai été mordue par ce poème aux dents de nacre,
le coquin s'est régalé, il m'a mordue partout ;)

Bisous
Pauline
Coucou Pauline, le froid a bien de la chance de t'avoir mordue partout. Viens te réchauffer près de l'âtre, je serai sage comme une image. 🐺 😁
 
Dernière édition:
Inscrit
22 Avril 2019
Messages
587
J'aime
1,243
Points
153
Localité
Toulouse
Je suis
Une femme
Hors ligne
#12
Coucou Pauline, le froid a bien de la chance de t'avoir mordue partout. Viens te réchauffer près de l'âtre, je serai sage comme une image. 🐺 😁
J'arrive le temps d'enfiler mes bas, j'espère que l'image sera animée, lol 💋
 

Perceval

Maître poète
Inscrit
8 Octobre 2018
Messages
3,594
J'aime
4,750
Points
178
Localité
Paris 75015
Je suis
Un homme
En ligne
#16
L'hiver reste malgré tout une belle saison
Les paysages se transforment avec ou sans manteau blanc
C'est un passage obligé de la vie !
Amitiés

Perceval images (2).jpg
 

Chantal

Grand poète
Inscrit
28 Décembre 2018
Messages
226
J'aime
347
Points
118
Localité
Aix-en Provence
Je suis
Une femme
Hors ligne
#17
Voir la pièce jointe 18119



Voici la première morsure
qu'un froid hiver aux dents de nacre,
plante dans nos chairs sans armure.
Il vient nous imposer son sacre.


L’air froid figé que l’on respire,
Semble se transformer en brume.
Les beaux jours se sont mis à fuir,
Le froid endosse son costume.


Les arbres dépourvus de feuille
Tendent leurs bras nus et noueux.
Blotti sur la branche un bouvreuil
Vient disputer sa place aux gueux.


La neige a recouvert les toits,
Dans les rues dénonce les pas.
Sur la vitre embuée d'émois,
De mon doigt, j'écris tout cela.


Dehors fument les cheminées.
L'odeur des feux de bois embaume,
Dans les ruelles animées
Des cris de joie que font les mômes.


Les fontaines dans les villages
Déversent leurs eaux cristallines.
Les courants d'eau dans les alpages
Résonnent de notes divines


Ils carillonnent de la glace
Qui tente en vain de les saisir.
Dans ses bras blancs, l'hiver m'enlace,
Je me sens prêt à l'accueillir.


Moïse Wolff
© tous droits réservés
le 11/11/2019
Habillons nous chaudement pour l'accueillir, il a l'air coriace cet hiver...
Bisous chauds Moïse.
 
Dernière édition:
Haut