• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Coulures d'enfance

Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,895
J'aime
3,246
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
C'était un homme en blouse bleue
Epouvantail au tableau noir
Individu petit de taille
Le désespoir de nos "je veux"

C'était un homme aux idées noires
Cherchant la faille __ hurlant furieux
De lui __ en nous pensait-il voir
Ce que sa vie avait d'odieux

C'était un homme en vert de rage
Un coin d'enfance encore pluvieux
Au moindre doute était l'orage
Et le courroux claquait __ nerveux

C'était un homme voyant rouge
Et nous frappaient ses coups de sang
Il eut fallut que rien ne bouge
Que nos fous rires soient absents

C'était un homme au teint violence
Et sa pâleur était nos cris
Et nos alarmes __ nos urgences
Une carence et quelques larmes

C'était un homme aussi de roses
Il m'a apprit la poésie
Dans les non dits __ ses peurs aussi
Ce qui du coeur se décompose

Était-ce un homme __ Était-ce un père
C'est un vieux
Et cette absence d'heureux père
Parfois s'écrit au fond des yeux


mai 2013
 
Dernière édition:
Inscrit
7 Octobre 2018
Messages
2,268
J'aime
2,711
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
Voilà une belle description en guise d'hommage rendu à une personne que tu nous fais voir dans ces états d'humeurs.
C'est ce que j'appellerai un IMMINENT PROFESSEUR.
Merci de nous l'avoir présenté à travers ce sublime poème.
Belle journée
Amitiés
PL
 

D.Isabelle

Maître poète
Inscrit
6 Septembre 2018
Messages
4,304
J'aime
6,703
Points
183
Localité
Haut de France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3
Bonjour Pierre,
Très beau poème pour exprimer l'homme du passé, c'est tout à fait ça!
L'autorité était de rigueur, on en avait peur...aujourd’hui on pense différemment, dans un profond silence on remercie de nous avoir éduqué...

Belle journée
Amitiés
Isabelle :)
 

Lysnoir

Grand poète
Inscrit
12 Août 2018
Messages
908
J'aime
902
Points
148
Localité
Région lyonnaise
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
Faut-il terroriser pour enseigner ?
Tu as su malgré tout capter la fragilité et la sensibilité de cet homme
qui semble t'en avoir fait voir de toutes les couleurs ;)

Un tableau humain bien rendu vivant

Amitiés
Maune
 

Lise

Grand poète
Inscrit
16 Septembre 2018
Messages
174
J'aime
93
Points
43
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
Peut-être, cela était poussé à l'extrême mais nous sommes vivants et nous savons nous exprimer, écrire sans trop faire de fautes. Nous avons reçu une éducation au plus large sens du terme mais nous ne sommes pas à la dérive ceux que l'on nomme " le babyboom ". De nos jours, c'est un vrai désastre avec leurs mots abrégés, leurs sms, pour moi c'est une catastrophe, leurs nouveaux mots dans le dictionnaire. J'ai éduqué ma fille très strictement en ce qui concerne ses études et je ne le regrette point, à ce jour, elle parle japonais, chinois et écrit ces deux langues et j'en suis fière. Oui, il se peut que je vive dans un autre siècle...
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,895
J'aime
3,246
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
Voilà une belle description en guise d'hommage rendu à une personne que tu nous fais voir dans ces états d'humeurs.
C'est ce que j'appellerai un IMMINENT PROFESSEUR.
Merci de nous l'avoir présenté à travers ce sublime poème.
Belle journée
Amitiés
PL
Emminent ... peut-être avec cette sensation de danger imminent qui se grave et perdure ... père dur

Belle journée PL
Amitiés
Pierre
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,895
J'aime
3,246
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#7
Bonjour Pierre,
Très beau poème pour exprimer l'homme du passé, c'est tout à fait ça!
L'autorité était de rigueur, on en avait peur...aujourd’hui on pense différemment, dans un profond silence on remercie de nous avoir éduqué...

Belle journée
Amitiés
Isabelle :)
Bonjour Isabelle
Je ne pense pas que l'éducation par la peur soit un modèle à suivre.
L'amour est un modèle plus épanouissant ... et il n'empêche pas une forme d'exigeance.

Belle journée
Pierre
 
Inscrit
7 Octobre 2018
Messages
2,268
J'aime
2,711
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#8
Emminent ... peut-être avec cette sensation de danger imminent qui se grave et perdure ... père dur

Belle journée PL
Amitiés
Pierre
La dureté ne peut exclure son amour,c'est sa façon de voir les choses pour apprendre,disons sa propre philosophie qu'hélas on en trouve chez beaucoup de papa.
Belle aprés midi
Amitiés
PL
 
J'aime: o

loulette

Grand poète
Inscrit
24 Septembre 2018
Messages
1,066
J'aime
1,875
Points
178
Localité
SIX-FOURS LES PLAGES
Je suis
Une femme
Hors ligne
#9
On a tous subit des engueulades,des "raclées",des fessées,comme disait une de mes grands mères, les fesses n'ont pas de cerveau!!!On a tous aussi vu nos parents se tuer à la tâche,pour assurer notre avenir,chez nous,on ne risquait pas de laisser un morceau de pain dans l'assiette,et pourtant,nous faisions partie des enfants pas mal gâtés,par rapport à d'autres!Mon père me racontait que son maître d'école pour le punir, le faisait rester une heure a genoux sur une règle carrée;Et quand il rentrait chez lui, se plaignait,il en prenait une de plus pour avoir été puni!Maintenant,on mettrait instituteur et parents en prison,pour avoir agit ainsi!e ne trouve pas que c'était bien,mais mon père n'en est pas mort,et s'il était un peu rigide avec nous,ça ne nous a jamais empêcher de devenir des adultes bien dans nos baskets!!!!
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,575
J'aime
5,722
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#10
C'était un homme en blouse bleue
Epouvantail au tableau noir
Individu petit de taille
Le désespoir de nos "je veux"

C'était un homme aux idées noires
Cherchant la faille __ hurlant furieux
De lui __ en nous pensait-il voir
Ce que sa vie avait d'odieux

C'était un homme en vert de rage
Un coin d'enfance encore pluvieux
Au moindre doute était l'orage
Et le courroux claquait __ nerveux

C'était un homme voyant rouge
Et nous frappaient ses coups de sang
Il eut fallut que rien ne bouge
Que nos fous rires soient absents

C'était un homme au teint violence
Et sa pâleur était nos cris
Et nos alarmes __ nos urgences
Une carence et quelques larmes

C'était un homme aussi de roses
Il m'a apprit la poésie
Dans les non dits __ ses peurs aussi
Ce qui du coeur se décompose

Était-ce un homme __ Était-ce un père
C'est un vieux
Et cette absence d'heureux père
Parfois s'écrit au fond des yeux


mai 2013
joli jour mon ptit bonheur de Pierre,

Cet homme ne t'a pas vraiment enseigné l'art d'écrire : regarde "" Il m'a apprit la poésie ""
Il y a un lapsus de frappe très parlant , tu vois, Pierre ?

L'ensemble de ton poème va bourasquer ma journée, Pierre
Mais comme je te remercie de l'avoir publié ^^

Bien à toi
Bises

Rose *** rosée
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,575
J'aime
5,722
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#11
Je reconnais chez toi, en ce poème, un morceau de ce qui fut mon enfance

Comment oublier dis-moi ?

Rose désemparée et compatissante ^^
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,575
J'aime
5,722
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#12
Voilà Pierre, même si je me déconnecte, dis-toi bien que je reste avec toi par la pensée ^^

Bien à toi, ptit bonheur

Rose ***
 

D.Isabelle

Maître poète
Inscrit
6 Septembre 2018
Messages
4,304
J'aime
6,703
Points
183
Localité
Haut de France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#13
Bonjour Isabelle
Je ne pense pas que l'éducation par la peur soit un modèle à suivre.
L'amour est un modèle plus épanouissant ... et il n'empêche pas une forme d'exigeance.

Belle journée
Pierre[/QUOT

Je suis entièrement d'accord avec toi Pierre!
Belle soirée
Isabelle
:)
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
2,017
J'aime
2,248
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#14
nombreux sont ces pères que tu décris reproduisant ce qu'ils ont connu. J'ai de la peine pour eux. ton texte ne les blâmes pas je crois et exprime réellement le personnage, presque un archétype.

merci pour ce très beau texte.

belle soirée

m.
 

REVEPOURPRE

Maître poète
Inscrit
19 Juillet 2018
Messages
5,937
J'aime
5,015
Points
173
Localité
BREST
Je suis
Un homme
Hors ligne
#15
la sévérité n'est pas le contraire de l'amour


"qui aime bien châtie bien"!!!

tes OCTOS sont flamboyants!!!


braavo!

amitiés

RP
 

o

Maître poète
Inscrit
21 Juillet 2018
Messages
5,575
J'aime
5,722
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#16
Rose sort ses griffes !

On ne lit pas un poème en diagonale, en se basant sur les premiers commentaires

Je veux citer la chute

""
Était-ce un homme __ Était-ce un père
C'est un vieux
Et cette absence d'heureux père
Parfois s'écrit au fond des yeux
""

N'est-ce pas limpide ? "" cette absence d'heureux PERE "" qui parfois s'inscrit au fond des prunelles de cet enfant ?

Sincèrement

Rose *** ton amie Pierre
 
Dernière édition:

Slimane

Grand poète
Inscrit
4 Septembre 2018
Messages
360
J'aime
533
Points
148
Localité
Algérie
Je suis
Un homme
En ligne
#17
Une belle construction imagée de ce que fut l'autorité de l'éducateur.
On recevait des raclées pour de simples fautes de dictée.
mais pas de regrets.
Merci pour l'effort consenti pour écrire ce joli poème.
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,895
J'aime
3,246
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#19

Bonjour à tous,

Il m'aura fallut du temps pour être mesure de répondre à vos commentaires de façon sereine tant certains de vos commentaires on fait jaillir en moi d'émotion. Tant je les ai ressenti comme une négation de l'enfant que j'ai été.
Une amie me disait un jour que nous avons l'age de nos émotions. J'ai eu entre 0 et 16 ans à vous lire légitimant les bonnes vieilles méthodes d'autrefois ... je ne vais pas m'étaler sur ce que vécu cet enfant de mes émotions, loin de moi de tomber dans le pathos. Il me suffit de dire que cette période de ma vie peut se décrire comme un perpétuel sentiment d'insécurité physique et mentale. Je n'ai pas vécu d'atrocité, juste ce perpétuel sentiment de peur, d'insécurité.

Pour les partisans des bonnes vieilles méthodes et en guise de châtiment pour leur lecture en diagonale et auto centrée, je propose un coup de règle sur les doigts ou une bonne fessée. Pour les plus gourmands je propose les deux (sourire).
Enfin, je vous propose une petite explication de texte ...

"Coulures d'enfance" :

Tiens tiens ... quelle est cette chose curieuse ... des larmes peut-être, un peu comme des couleurs délavées?

"C'était un homme en blouse bleue
Epouvantail au tableau noir
Individu petit de taille
Le désespoir de nos "je veux"

Un enseignant de profession oui, j'ai même eu "le privilège" d'être dans sa classe ... en cas d'oubli de leçon j'avais droit au double pack ... mauvaise note et gifle du père devant toute la classe ... génial.
Nos désirs d'enfants n'étaient pas pris en compte ... il décidait pour nous.

"C'était un homme aux idées noires
Cherchant la faille __ hurlant furieux
De lui __ en nous pensait-il voir
Ce que sa vie avait d'odieux"

Un être raciste et obsessionnel, avec une intuition remarquable sur ce qui pouvait blesser ou culpabiliser ...

"C'était un homme en vert de rage
Un coin d'enfance encore pluvieux
Au moindre doute était l'orage
Et le courroux claquait __ nerveux"

C'était un homme colérique et violent, imprévisible car facilement irritable.

"C'était un homme voyant rouge
Et nous frappaient ses coups de sang
Il eut fallut que rien ne bouge
Que nos fous rires soient absents"

Voyant rouge ... frappaient ... coups de sang
Pas utile de commenter je pense

"C'était un homme au teint violence
Et sa pâleur était nos cris
Et nos alarmes __ nos urgences
Une carence et quelques larmes"

Ses colères étaient terrifiantes et dans ces moments là il était défiguré, il cherchait à faire mal, physiquement, verbalement.

"C'était un homme aussi de roses
Il m'a apprit la poésie
Dans les non dits __ ses peurs aussi
Ce qui du coeur se décompose"

On ne peut pas dresser un portrait sans faire appel à une forme d'empathie, c'était un homme en souffrance très certainement. Il n'était pas insensible, il aimait la poésie et s'il ne m'a pas apprit à écrire, oui ... il m'y a sensibilisé ... y compris s'il m'est arrivé d'oublier de les apprendre (sourire ambiguë), bien vu Rose et ce n'était pas un lapsus.

Non ce texte n'est ni l'éloge des méthodes d'un enseignant, ni l'hommage à un père. C'est le récit d'une insécurité mise en couleurs comme un tableau.

J'ai bien failli supprimer ce texte et puis j'ai décidé que NON car c'est un témoignage.

C'est un témoignage de ce que la violence banale et quotidienne peut générer chez un enfant en absence de repères affectifs normaux d'heureux père.

Ce genre d'atmosphère nocive, on n'a pas assez de toute une vie pour y échapper. Je ne me plains pas, j'informe, je prends la défense de cet enfant que j'ai été, je le prends par la main et je le rassure.
"Ils ne peuvent pas savoir ..."

Je vous embrasse avec toute ma bienveillance.
Amicalement
Pierre
 
Dernière édition:
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,895
J'aime
3,246
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#20
Faut-il terroriser pour enseigner ?
Tu as su malgré tout capter la fragilité et la sensibilité de cet homme
qui semble t'en avoir fait voir de toutes les couleurs ;)

Un tableau humain bien rendu vivant

Amitiés
Maune
Merci beaucoup Maune d'avoir su me lire.
Je ne suis pas surpris, tu as cette belle sensibilité lisible sous ta plume.

Belle journée
Pierre
 

Anniversaires du jour

Haut