• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Deux fois mourir

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
2,017
J'aime
2,248
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Je voudrai tout jeter au cimetière
Foutre ma caisse à la fourrière
Vider les placards ou s’entassent
Autant d’élèves dans une classe
Pour garder simplement la toge
De l’homme pieux qui s’interroge


Je voudrai conserver, Ô souvenir!
Effacer les nombres en mémoire
En tête, un numéro, au pire
Celui de ma mère, en qui croire?
Des meubles empiler en croix
Et d’eux faire un grand feu de joie


Je voudrai déchirer maudit
N’avoir de papiers, de pays
Marcher le reste de ma vie
Me trouver là, ou bien ici!
Apprendre des langues nouvelles
Rencontrer du bonheur sans peines


Je voudrai jeter aux poubelles
Ce passé qu’hominidé recèle
En finir des histoires sordides
D’amour, d’amitié et candide
Avancer sans argent en poche
Me débrouiller tel gavroche


Défricher les racines aussi
les terres devenues chancis
Pour inonder mes yeux d’ardeurs
De ces fleurs belles à rafraîchir
Puis revenir vers mes vielles heures
Qui m’auront vu deux fois mourir


 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,895
J'aime
3,246
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
Deux fois mourir ou deux fois renaître ?

Je préfère la deuxième formulation mais veut-elle dire la même chose ici ?

Se reconnaître après s'être perdu, c'est déjà renaître et se perdre c'est un peu comme mourir ... ai-je compris ce texte ? C'est ce qu'il m'inspire.

Belle fin de journée
Amitiés
Pierre
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
2,017
J'aime
2,248
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
Deux fois mourir ou deux fois renaître ?

Je préfère la deuxième formulation mais veut-elle dire la même chose ici ?

Se reconnaître après s'être perdu, c'est déjà renaître et se perdre c'est un peu comme mourir ... ai-je compris ce texte ? C'est ce qu'il m'inspire.

Belle fin de journée
Amitiés
Pierre
oui, la deuxième forme est aussi juste pierre. Mais surtout il faut y voir le détachement de toute vie matérialiste, une vie de conquête à venir sur les chemins inconnus du voyage, d'une forme de nomadisme.
j'espère répondre à ta question.
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,895
J'aime
3,246
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
oui, la deuxième forme est aussi juste pierre. Mais surtout il faut y voir le détachement de toute vie matérialiste, une vie de conquête à venir sur les chemins inconnus du voyage, d'une forme de nomadisme.
j'espère répondre à ta question.
Oui, on peut se retrouver en se dépouillant du superflu et le chemin vers l'inconnu n'est-il pas un pèlerinage vers soi, vers sa spiritualité ?
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
2,017
J'aime
2,248
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#5
Oui, on peut se retrouver en se dépouillant du superflu et le chemin vers l'inconnu n'est-il pas un pèlerinage vers soi, vers sa spiritualité ?
surement pierre, et cette recherche de spiritualité que tu évoques, sans être forcément religieuse est un accord avec soi-même. Depuis longtemps je rêve de partir, toute ma vie, sur la route, mais nous avons des obligations parfois qui sont des enclaves à ce désir de liberté. C'est ainsi et il faudra attendre un âge certain pour enfin vivre détaché de ces responsabilités, et pourtant, qui me jugera si demain je prend la route des chemins...peut être même on m'enviera.
 
Inscrit
5 Août 2018
Messages
629
J'aime
661
Points
153
Age
59
Localité
Montréal,Québec
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
Je voudrai tout jeter au cimetière
Foutre ma caisse à la fourrière
Vider les placards ou s’entassent
Autant d’élèves dans une classe
Pour garder simplement la toge
De l’homme pieux qui s’interroge


Je voudrai conserver, Ô souvenir!
Effacer les nombres en mémoire
En tête, un numéro, au pire
Celui de ma mère, en qui croire?
Des meubles empiler en croix
Et d’eux faire un grand feu de joie


Je voudrai déchirer maudit
N’avoir de papiers, de pays
Marcher le reste de ma vie
Me trouver là, ou bien ici!
Apprendre des langues nouvelles
Rencontrer du bonheur sans peines


Je voudrai jeter aux poubelles
Ce passé qu’hominidé recèle
En finir des histoires sordides
D’amour, d’amitié et candide
Avancer sans argent en poche
Me débrouiller tel gavroche


Défricher les racines aussi
les terres devenues chancis
Pour inonder mes yeux d’ardeurs
De ces fleurs belles à rafraîchir
Puis revenir vers mes vielles heures
Qui m’auront vu deux fois mourir


Bravo pour votre poème que j'aime beaucoup,Mourir deux fois c'est comme renaître deux fois
 

Lise

Grand poète
Inscrit
16 Septembre 2018
Messages
174
J'aime
94
Points
43
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
Phoenix: renaître de ses cendres ... changer le sens de sa vie pour y donner un nouveau sens, c'est certain, c'est un grand pas à franchir, tout abandonner derrière soi, c'est possible ( exemple le divorce ) sans chercher plus loin, il faut un certain courage pour tout recommencer à zéro car certains y laissent des plumes sinon quitter son pays et ne plus se retourner, ou une autre solution, tomber in love et là, on peut se sentir pousser des ailes....
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
2,017
J'aime
2,248
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#9
Phoenix: renaître de ses cendres ... changer le sens de sa vie pour y donner un nouveau sens, c'est certain, c'est un grand pas à franchir, tout abandonner derrière soi, c'est possible ( exemple le divorce ) sans chercher plus loin, il faut un certain courage pour tout recommencer à zéro car certains y laissent des plumes sinon quitter son pays et ne plus se retourner, ou une autre solution, tomber in love et là, on peut se sentir pousser des ailes....
tu me fais craquer jeune fille...
 

EricS

Grand poète
Inscrit
28 Septembre 2018
Messages
2,519
J'aime
3,009
Points
250
Je suis
Un homme
Hors ligne
#10
coucou, on meurt plusieurs fois dans sa vie, le plus dur c'est de faire renaître un sourire, courage
 

Lysnoir

Grand poète
Inscrit
12 Août 2018
Messages
908
J'aime
902
Points
148
Localité
Région lyonnaise
Je suis
Une femme
Hors ligne
#12
Qui n'a souhaité un jour de tout envoyer balader pour vivre en toute liberté ? Je pense que cela nous arrive lorsque notre soif d'autre chose se heurte aux limitations et aux contraintes de nos vies quotidiennes. Et tu le cries fortement dans ce texte dans lequel on ressent un besoin impérieux de lâcher le futile pour vivre et te nourrir de choses plus essentielles, ce que ce la dynamique matérialiste de ce monde tente parfois de nous faire oublier...

Belle journée à toi
Maune
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
2,017
J'aime
2,248
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#15
Qui n'a souhaité un jour de tout envoyer balader pour vivre en toute liberté ? Je pense que cela nous arrive lorsque notre soif d'autre chose se heurte aux limitations et aux contraintes de nos vies quotidiennes. Et tu le cries fortement dans ce texte dans lequel on ressent un besoin impérieux de lâcher le futile pour vivre et te nourrir de choses plus essentielles, ce que ce la dynamique matérialiste de ce monde tente parfois de nous faire oublier...

Belle journée à toi
Maune
merci maune de commenter si justement chacune de mes pensées. Tu es une fin psychologue, vraiment!!!

belle soirée

michel
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
2,017
J'aime
2,248
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#17
Bah, c'est parce-que j'ai moi aussi éprouvé ce même sentiment et ai cette même quête d'essentiel... :)

Belle soirée à toi également
Maune
en fait je suis sur qu'on est des millions dans nos pays riches à espérer un tel dénuement, mais tourner la page demande beaucoup de sacrifice et d'abnégation, de foi et de désir.
 

Lysnoir

Grand poète
Inscrit
12 Août 2018
Messages
908
J'aime
902
Points
148
Localité
Région lyonnaise
Je suis
Une femme
Hors ligne
#18
en fait je suis sur qu'on est des millions dans nos pays riches à espérer un tel dénuement, mais tourner la page demande beaucoup de sacrifice et d'abnégation, de foi et de désir.
Pour être tout à fait sincère et avoir frôler le tout lâcher il y a plusieurs années, je crois que le vrai abandon consiste d'avantage à démasquer nos fausses représentations. Car partout où nous irons, même dans les zones les plus désertiques, au bout du bout de toute civilisation, si nous n'abandonnons pas nos propres illusions et nos propres aveuglements sur nous-même, alors cela ne servirait à rien. Je crois aujourd'hui, que nous pouvons vivre au milieu du monde matérialiste et pour autant mettre nos priorités sur ce qui nous semble être l'essentiel. Nous ne pouvons échapper aux lois biologiques de ce monde et notre espace de vraie liberté se situe au plus intime de nous-même. Là où nulle loi ne peut nous assujettir...

Enfin voilà, je cause, je cause.... pardon Michel :cool:
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
2,017
J'aime
2,248
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#19
Pour être tout à fait sincère et avoir frôler le tout lâcher il y a plusieurs années, je crois que le vrai abandon consiste d'avantage à démasquer nos fausses représentations. Car partout où nous irons, même dans les zones les plus désertiques, au bout du bout de toute civilisation, si nous n'abandonnons pas nos propres illusions et nos propres aveuglements sur nous-même, alors cela ne servirait à rien. Je crois aujourd'hui, que nous pouvons vivre au milieu du monde matérialiste et pour autant mettre nos priorités sur ce qui nous semble être l'essentiel. Nous ne pouvons échapper aux lois biologiques de ce monde et notre espace de vraie liberté se situe au plus intime de nous-même. Là où nulle loi ne peut nous assujettir...

Enfin voilà, je cause, je cause.... pardon Michel :cool:
je comprends ton propos, je peux juste te dire que depuis que je suis sur cette terre, je n'ai jamais été aussi heureux que dans le voyage, l'errance, la découverte d'autre monde, non pour fuir mais pour me trouver. il faut dire que j'ai autour de moi, dans ma famille, une personne qui a choisit ce type de vie et tout le monde s'accorde, la jalouse peut-être un peu d'avoir trouvé ainsi une aura et une plénitude extraordinaire. Elle ne voyage pas, mais pour moi la route est devenu depuis mes dix neuf ans une nécessité. Je te le répète sincèrment, cela est ma vie. C'est pour cela que j'ai pêté un plomb il y a quelques années car sédentarisé et suis allé à l'hopital comme tu l'as lu. Mais je vois le départ qui pointe son nez d'ici quelques années et cela me fait vivre. Moi, je ne supporte pas de vivre dans ce mon matérialiste justement, je te citerai ceci: le rien est l'ami du bien. IL n'y a jamais rien, évidemment, mais le peu suffit. enfin tu utilise le mot juste pour le beau geste: liberté
 

Lysnoir

Grand poète
Inscrit
12 Août 2018
Messages
908
J'aime
902
Points
148
Localité
Région lyonnaise
Je suis
Une femme
Hors ligne
#20
je comprends ton propos, je peux juste te dire que depuis que je suis sur cette terre, je n'ai jamais été aussi heureux que dans le voyage, l'errance, la découverte d'autre monde, non pour fuir mais pour me trouver. il faut dire que j'ai autour de moi, dans ma famille, une personne qui a choisit ce type de vie et tout le monde s'accorde, la jalouse peut-être un peu d'avoir trouvé ainsi une aura et une plénitude extraordinaire. Elle ne voyage pas, mais pour moi la route est devenu depuis mes dix neuf ans une nécessité. Je te le répète sincèrment, cela est ma vie. C'est pour cela que j'ai pêté un plomb il y a quelques années car sédentarisé et suis allé à l'hopital comme tu l'as lu. Mais je vois le départ qui pointe son nez d'ici quelques années et cela me fait vivre. Moi, je ne supporte pas de vivre dans ce mon matérialiste justement, je te citerai ceci: le rien est l'ami du bien. IL n'y a jamais rien, évidemment, mais le peu suffit. enfin tu utilise le mot juste pour le beau geste: liberté

Tu as raison également dans le fond, car chacun doit trouver le moyen de se rencontrer soi-même et de comprendre la vie, que ce soit au travers du voyage physique ou autre. Il est essentiel d'écouter ses propres impératifs intérieurs et ne pas rester engoncer dans des rôles et des pseudo contraintes que nous aliènent.
Et peu importe si cela doit passer par un séjour à l'hôpital. L'important est la richesse de l'expérience que l'on en retire...

Merci à toi
 

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut