• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Je pleure la mort de ma fille chérie.

marginal07

Poète amateur
Inscrit
7 Novembre 2018
Messages
18
J'aime
17
Points
3
Age
71
Localité
montréal
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
JE PLEURE LA MORT DE MA FILLE CH�RIE.




Aujourd'hui en ce triste anniversaire,
je suis revenu me recueillir sur la tombe de ma fille unique
morte il y a vingt ans aujourd'hui.
Non, ton papa ne t'a pas oubliée ma petite puce. Tu aimais tellement ce surnom... il est si cher à mon coeur aujourd'hui... Le temps a passé, mais je sais que pour toi il n'a aucune importance... Tu es un ange maintenant et désormais c'est toi qui veille sur moi.
Tu es morte à 16 ans et moi je suis mort aussi depuis ton départ. Car la vie sans ma petite fille chérie est devenue un vide que je dois assumer avec douleur et résignation. Je ne vis aujourd'hui que dans les souvenirs du temps que tu étais à mes côtés. Oh je sais que tu avais ton petit caractère et que des fois la communication entre nous n'était pas toujours harmonieuse. Mais sache que je t'aimais ma petite puce et que dans mon coeur je ne voulais que ton bien. Tu étais rebelle, tu voulais ta liberté... Souvent je t'imposais une certaine discipline qui te blessait, je sais tu m'en voulais très souvent... Tu me boudais... Mais sache ma chérie que j'avais mal en dedans... Non jamais je ne t'aurais fait du mal, je t'aimais trop pour ça... Je ne voulais que ton bien... Je voulais t'aider à accomplir tes projets.
Et voilà qu'un soir est survenu ce stupide accident de voiture dans laquelle tu as perdue la vie. J'étais tellement blessé ce soir-là, tu ne pourrais même pas imaginer seulement l'ombre de ma douleur... D'apprendre que ma petite puce avait perdu la vie, comme ça sans m'avertir.... J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps... J'ai maudit ce Dieu à cause de ce drame, je lui en voulais, je l'ai injurié... Et malgré tout je me sentais tellement impuissant... Comment accepter la mort de sa petite fille chérie ? Comment rester serein et passif alors que la douleur nous afflige continuellement ? ? Un Dieu muet qui, dans sa bonté, nous donne un petit ange et qui le reprend sans prévenir, à l'âge où cette petite fille, devenue notre raison de vivre, nous quitte comme ça à 16 ans... Je pleure encore sur toi ma puce, mes sanglots sont lourds et je t'aime tant... Je voudrais tellement te prendre dans mes bras... Te consoler, te rassurer et me sentir responsable de toi...
Oh ! De ton vivant j'avais de grands projets pour toi. J'avais économisé pour tes études... Ton rêve était de devenir psychologue... Tu étais profonde et à l'écoute des autres. Ton papa savait au fond de lui-même que tu avais la vocation. Et ton père était prêt à tout pour que tu réussisses... Malgré cette discipline que je t'imposais, j'étais prêt à tous les sacrifices, au risque de me faire moins aimer de toi... Étais-je un bon père à tes yeux ? Je suis certain que maintenant tu le comprends... Mais par mon côté autoritaire je te protégeais... Tu étais un peu naïve je sais, ça fait partie de notre apprentissage de la vie. Tes amis t'influençaient, tu voulais être libre comme l'air... Le destin t'a récompensée ma puce... Aujourd'hui tu es vraiment libre dans ce nouveau monde que tu habites.
Laurenne, dont le corps repose dans un cercueil au fond d'une terre humide et froide, je suis atterré par la vie, par l'injustice qui nous dépossède de nos rêves... Mais je suis certain que ton âme a fleuri et qu'aujourd'hui tu as mûri. Aide-moi à accepter ton nouvel état, à ne plus être égoïste et à ne plus vivre dans le passé de ta présence. Donne moi la certitude que tu reposes en paix et qu'un jour, à l'ombre de mon trépas, tu viendras calmer ma douleur et, de ta douce présence, me rassurer en me disant : « Je suis vivante, bienvenue dans mon paradis... »
marginal07
 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
15,471
J'aime
18,850
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
Houla alors la vous m'avez mis les larmes aux yeux.
Vraiment quel amour d'un papa pour sa fille chérie se dégage de ces mots.
Merci marginal de nous avoir fait partager votre peine toujours aussi vive
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,213
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
Difficile de commenter un texte aussi proche de sentiments douloureux.

Nous aimerions avoir rien qu'un tout petit signe de ces êtres disparus et qui sont à jamais dans nos coeurs, savoir qu'ils existent ailleurs en paix. Mais je pense que cet ailleurs est avant tout en notre coeur où nous devons faire la paix pour recevoir d'eux cette vision appaisante.
Le reste demeure un mystère auquel contribue peut-être l'énergie positive ou négative qui nous anime, l'amour ou la colère, le divin en soi ou nos démons.

Belle journée
Pierre
 

dridro

Grand poète
Inscrit
30 Septembre 2018
Messages
1,598
J'aime
2,015
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
Un cri que j'ai lu hier(en mode invité) et que je ne sais comment ce matin commenter...
J'ignore pourquoi cela me renvoie au 29-02-92 quand à 36 ans, mon frère aîné nous a quittés..

Dur est de perdre un être trop aimé....ça vous marque à vie sous des tristes jets..

Je me souviens d'une citation en anglais que j'ai récemment lue et qui se résumerait ainsi:
"En aimant,on abandonne une part de notre liberté.."

Merci,belle journée et en avant,Marginal!


J'ai passé plus de 30 ans à ne pas en écouter la version vocale que j'ai retrouvée il y a un an et que voici:

 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,906
J'aime
13,969
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
Je suis très touchée par ce terrible chagrin, même 20 ans après...
Je compatis de tout cœur.
C'est le pire qui puisse arriver : perdre son enfant.
Amitiés
 
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
1,952
J'aime
3,529
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#6
JE PLEURE LA MORT DE MA FILLE CH�RIE.




Aujourd'hui en ce triste anniversaire,
je suis revenu me recueillir sur la tombe de ma fille unique
morte il y a vingt ans aujourd'hui.
Non, ton papa ne t'a pas oubliée ma petite puce. Tu aimais tellement ce surnom... il est si cher à mon coeur aujourd'hui... Le temps a passé, mais je sais que pour toi il n'a aucune importance... Tu es un ange maintenant et désormais c'est toi qui veille sur moi.
Tu es morte à 16 ans et moi je suis mort aussi depuis ton départ. Car la vie sans ma petite fille chérie est devenue un vide que je dois assumer avec douleur et résignation. Je ne vis aujourd'hui que dans les souvenirs du temps que tu étais à mes côtés. Oh je sais que tu avais ton petit caractère et que des fois la communication entre nous n'était pas toujours harmonieuse. Mais sache que je t'aimais ma petite puce et que dans mon coeur je ne voulais que ton bien. Tu étais rebelle, tu voulais ta liberté... Souvent je t'imposais une certaine discipline qui te blessait, je sais tu m'en voulais très souvent... Tu me boudais... Mais sache ma chérie que j'avais mal en dedans... Non jamais je ne t'aurais fait du mal, je t'aimais trop pour ça... Je ne voulais que ton bien... Je voulais t'aider à accomplir tes projets.
Et voilà qu'un soir est survenu ce stupide accident de voiture dans laquelle tu as perdue la vie. J'étais tellement blessé ce soir-là, tu ne pourrais même pas imaginer seulement l'ombre de ma douleur... D'apprendre que ma petite puce avait perdu la vie, comme ça sans m'avertir.... J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps... J'ai maudit ce Dieu à cause de ce drame, je lui en voulais, je l'ai injurié... Et malgré tout je me sentais tellement impuissant... Comment accepter la mort de sa petite fille chérie ? Comment rester serein et passif alors que la douleur nous afflige continuellement ? ? Un Dieu muet qui, dans sa bonté, nous donne un petit ange et qui le reprend sans prévenir, à l'âge où cette petite fille, devenue notre raison de vivre, nous quitte comme ça à 16 ans... Je pleure encore sur toi ma puce, mes sanglots sont lourds et je t'aime tant... Je voudrais tellement te prendre dans mes bras... Te consoler, te rassurer et me sentir responsable de toi...
Oh ! De ton vivant j'avais de grands projets pour toi. J'avais économisé pour tes études... Ton rêve était de devenir psychologue... Tu étais profonde et à l'écoute des autres. Ton papa savait au fond de lui-même que tu avais la vocation. Et ton père était prêt à tout pour que tu réussisses... Malgré cette discipline que je t'imposais, j'étais prêt à tous les sacrifices, au risque de me faire moins aimer de toi... Étais-je un bon père à tes yeux ? Je suis certain que maintenant tu le comprends... Mais par mon côté autoritaire je te protégeais... Tu étais un peu naïve je sais, ça fait partie de notre apprentissage de la vie. Tes amis t'influençaient, tu voulais être libre comme l'air... Le destin t'a récompensée ma puce... Aujourd'hui tu es vraiment libre dans ce nouveau monde que tu habites.
Laurenne, dont le corps repose dans un cercueil au fond d'une terre humide et froide, je suis atterré par la vie, par l'injustice qui nous dépossède de nos rêves... Mais je suis certain que ton âme a fleuri et qu'aujourd'hui tu as mûri. Aide-moi à accepter ton nouvel état, à ne plus être égoïste et à ne plus vivre dans le passé de ta présence. Donne moi la certitude que tu reposes en paix et qu'un jour, à l'ombre de mon trépas, tu viendras calmer ma douleur et, de ta douce présence, me rassurer en me disant : « Je suis vivante, bienvenue dans mon paradis... »
marginal07
Que dire après la lecture de ce texte ? Je n'ai pas de mots.
La perte d'un enfant est la pire douleur au monde.

Courage à vous et mes pensées amicales
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
1,925
J'aime
2,162
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#7
j'ai des filles aussi, quelles idées sombres me passent parfois par la tête si je perdais l'une d'elle. il faut, pour elle, continuer à vivre.
 

Concours sur le thème du printemps

concours printemps

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut