• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Poème La vie est une putain sans nom...

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
1,924
J'aime
2,165
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Chaque jour se ressemble
L’éveil au monde est laborieux
J’ouvre les yeux et je tremble
Devant le refrain de mes yeux
Alors je me demande
Que vais je pouvoir faire de mieux
Comment pourrais-je renouveler
Apprendre dans cette durée
Des choses nouvelles et me sentir heureux
Car chaque jour se ressemble
Et je m’ennuie un peu
Je redoute tout ce qui me tourmente
Répéter chaque jour les méandres
D’une vie au travail qui s’enchaîne
Un travail qui ressemble à des chaînes
Je suis bon élève dit-on
Mais rien ne m’élève au doux son
De la chance paraît-il
D’avoir un travail servile
Je m’apprête pour plaire
Lave mon corps au gant puis me sert
Un café, un fruit glaire
Qui sont censé aider mon esprit peu habile
À contracter pour un simple plaisir
Une vie remplie de redondance sans désir
Suis je le seul à goûter cette épreuve
La vie est un sentier qu’on éprouve
Avec fatalité, écœurement, dans les douves
D’un château fortifié d’ou ne peuvent
S’exprimer chacune de nos aspirations
Vivre en totale liberté
Loin du joug de l’argent
Qui nous contraint à bosser
Pour alimenter son triste sein sainement
Alors je répète chaque jour ce mouvement
Comme le soleil se lève
Je vais pas à pas balbutiant, grommelant
Que la vie est une putain sans nom
Qui bosse au bordel des sentiments
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
8,825
J'aime
15,907
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2
Et au sommet de la pyramide trônent ceux qui nous pourrissent cette vie, ils nous manipulent et ont fait
de nos existences un véritable enfer à ciel ouvert, qui sont ils ? Est-ce que des "hommes seuls" pour le
pouvoir sont capables de ça ? Il semblerait que oui, si la vie est une p/utain, eux sont les proxénètes !
Un texte fort mitchèl comme dirait l'autre !
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
1,924
J'aime
2,165
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
Et au sommet de la pyramide trônent ceux qui nous pourrissent cette vie, ils nous manipulent et ont fait
de nos existences un véritable enfer à ciel ouvert, qui sont ils ? Est-ce que des "hommes seuls" pour le
pouvoir sont capables de ça ? Il semblerait que oui, si la vie est une p/utain, eux sont les proxénètes !
Un texte fort mitchèl comme dirait l'autre !
coluche disait: "la hiérarchie, c'est comme les étagères, plus c'est haut, moins ça sert"
la vie est belle malgré tout, mais remplit de climats hostiles...
 

Espérance

Grand poète
Inscrit
23 Janvier 2019
Messages
766
J'aime
1,338
Points
148
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
Chaque jour se ressemble
L’éveil au monde est laborieux
J’ouvre les yeux et je tremble
Devant le refrain de mes yeux
Alors je me demande
Que vais je pouvoir faire de mieux
Comment pourrais-je renouveler
Apprendre dans cette durée
Des choses nouvelles et me sentir heureux
Car chaque jour se ressemble
Et je m’ennuie un peu
Je redoute tout ce qui me tourmente
Répéter chaque jour les méandres
D’une vie au travail qui s’enchaîne
Un travail qui ressemble à des chaînes
Je suis bon élève dit-on
Mais rien ne m’élève au doux son
De la chance paraît-il
D’avoir un travail servile
Je m’apprête pour plaire
Lave mon corps au gant puis me sert
Un café, un fruit glaire
Qui sont censé aider mon esprit peu habile
À contracter pour un simple plaisir
Une vie remplie de redondance sans désir
Suis je le seul à goûter cette épreuve
La vie est un sentier qu’on éprouve
Avec fatalité, écœurement, dans les douves
D’un château fortifié d’ou ne peuvent
S’exprimer chacune de nos aspirations
Vivre en totale liberté
Loin du joug de l’argent
Qui nous contraint à bosser
Pour alimenter son triste sein sainement
Alors je répète chaque jour ce mouvement
Comme le soleil se lève
Je vais pas à pas balbutiant, grommelant
Que la vie est une putain sans nom
Qui bosse au bordel des sentiments

Un constat lucide.

Si nous ne mettons pas un soupçon de poésie en toutes choses, nous sommes foutus.
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
1,924
J'aime
2,165
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#5
Un constat lucide.

Si nous ne mettons pas un soupçon de poésie en toutes choses, nous sommes foutus.
tout à fait d'accord, espérance et la poésie et j'irai plus loin ne devrait pas avoir de censure
 

automne

Poète amateur
Inscrit
3 Avril 2019
Messages
35
J'aime
43
Points
18
Je suis
Une femme
Hors ligne
#6
Chaque jour se ressemble
L’éveil au monde est laborieux
J’ouvre les yeux et je tremble
Devant le refrain de mes yeux
Alors je me demande
Que vais je pouvoir faire de mieux
Comment pourrais-je renouveler
Apprendre dans cette durée
Des choses nouvelles et me sentir heureux
Car chaque jour se ressemble
Et je m’ennuie un peu
Je redoute tout ce qui me tourmente
Répéter chaque jour les méandres
D’une vie au travail qui s’enchaîne
Un travail qui ressemble à des chaînes
Je suis bon élève dit-on
Mais rien ne m’élève au doux son
De la chance paraît-il
D’avoir un travail servile
Je m’apprête pour plaire
Lave mon corps au gant puis me sert
Un café, un fruit glaire
Qui sont censé aider mon esprit peu habile
À contracter pour un simple plaisir
Une vie remplie de redondance sans désir
Suis je le seul à goûter cette épreuve
La vie est un sentier qu’on éprouve
Avec fatalité, écœurement, dans les douves
D’un château fortifié d’ou ne peuvent
S’exprimer chacune de nos aspirations
Vivre en totale liberté
Loin du joug de l’argent
Qui nous contraint à bosser
Pour alimenter son triste sein sainement
Alors je répète chaque jour ce mouvement
Comme le soleil se lève
Je vais pas à pas balbutiant, grommelant
Que la vie est une putain sans nom
Qui bosse au bordel des sentiments
merci Michel,

Charles Baudelaire, Elévation

Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les ésthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,


Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gayement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.


Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.


Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins ;


Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !


:) F.Battiato, Invito al viaggio

F.Battiato, Invito al viaggio
Mon enfant, ma sœur, Songe à la douceur D’aller là-bas vivre ensemble ! Aimer à loisir, Aimer et mourir Au pays qui te ressemble ! Les soleils mouillés De ces ciels brouillés Pour mon esprit ont les charmes Si mystérieux De tes traîtres yeux, Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants, Polis par les ans, Décoreraient notre chambre ; Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs Aux vagues senteurs de l’ambre, Les riches plafonds, Les miroirs profonds,
La splendeur orientale, Tout y parlerait À l’âme en secret Sa douce langue natale.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.

Vois sur ces canaux Dormir ces vaisseaux Dont l’humeur est vagabonde ; C’est pour assouvir Ton moindre désir Qu’ils viennent du bout du monde. Les soleils couchants Revêtent les champs, Les canaux, la ville entière, D’hyacinthe et d’or ; Le monde s’endort Dans une chaude lumière. Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
1,924
J'aime
2,165
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#7
merci Michel,

Charles Baudelaire, Elévation

Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les ésthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,


Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gayement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.


Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.


Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins ;


Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !


:) F.Battiato, Invito al viaggio

F.Battiato, Invito al viaggio
Mon enfant, ma sœur, Songe à la douceur D’aller là-bas vivre ensemble ! Aimer à loisir, Aimer et mourir Au pays qui te ressemble ! Les soleils mouillés De ces ciels brouillés Pour mon esprit ont les charmes Si mystérieux De tes traîtres yeux, Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants, Polis par les ans, Décoreraient notre chambre ; Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs Aux vagues senteurs de l’ambre, Les riches plafonds, Les miroirs profonds,
La splendeur orientale, Tout y parlerait À l’âme en secret Sa douce langue natale.


Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.

Vois sur ces canaux Dormir ces vaisseaux Dont l’humeur est vagabonde ; C’est pour assouvir Ton moindre désir Qu’ils viennent du bout du monde. Les soleils couchants Revêtent les champs, Les canaux, la ville entière, D’hyacinthe et d’or ; Le monde s’endort Dans une chaude lumière. Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.
merci automne pour ces découvertes mélomanes et d'un grand poète

belle soirée

michel
 

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.

Anniversaires du jour

Haut