• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Le Gabier

Kanth

Poète confirmé
Inscrit
10 Avril 2020
Messages
141
J'aime
202
Points
43
Localité
Shanghai
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1

Le Gabier


Le vieux bordé souillé craquait dans le silence
L’entrepont recouvert d’une paille moisie
Etait plein de captifs cherchant la somnolence
L’évasion du sommeil, bienheureuse amnésie

Oublier un instant qu’ils étaient prisonniers
Sur ces pontons du diable, parodies de vaisseaux
Génération perdue, matelots, canonniers
Croupissant dans la fange tels de vulgaires pourceaux

L’Anglais laissait pourrir en geôles déloyales
Au fond de ses grands ports, ses arsenaux géants
La fine fleur humaine de la flotte impériale
Ceux qui osèrent défier l’Albion sur l’Océan

On l’appelait Ti’Jean, surnom qu’on lui donna
Chétif enfant des rues, à son embarquement
Au port de Saint-Malo, en guise de pensionnat
Sur une humble frégate, corsaire au fier gréement

Entre mille corvées et les coups indistincts
Qu’un quartier-maître aigri prodiguait sans mesure
Aux mousses innocents et même aux pilotins
Il n’attendait qu’un ordre, monter dans la mâture

A l’appel du sifflet, joyeux, il s’élançait
Le premier des gabiers, l’intrépide gamin
Pour ferler quelque voile, assurer un étais
En courant sur les vergues comme sur un chemin

Même le vieux bosco admirait cette grâce
Funambule insouciant, tout en légèreté
Sur les filins de chanvre, il dansait dans l’espace
Oubliant les épreuves, ivre de liberté

Les furieux abordages ne l’effrayaient plus guère
Tant qu’il pouvait rester dans ses huniers chéris
D’où son mousquet en main, tel un dieu de la guerre
Il frappait comme la foudre, en tireur aguerri

Dans son cachot humide aux grilles de membrures
Son esprit s’évadant, il survole la Manche
Il est libre à nouveau, grimpant les enfléchures
Vers son royaume intime, orné de voiles blanches


Gao T. Kanth
 

EricB

Grand poète
Inscrit
31 Décembre 2018
Messages
328
J'aime
653
Points
148
Je suis
Un homme
Hors ligne
#2

Le Gabier


Le vieux bordé souillé craquait dans le silence
L’entrepont recouvert d’une paille moisie
Etait plein de captifs cherchant la somnolence
L’évasion du sommeil, bienheureuse amnésie

Oublier un instant qu’ils étaient prisonniers
Sur ces pontons du diable, parodies de vaisseaux
Génération perdue, matelots, canonniers
Croupissant dans la fange tels de vulgaires pourceaux

L’Anglais laissait pourrir en geôles déloyales
Au fond de ses grands ports, ses arsenaux géants
La fine fleur humaine de la flotte impériale
Ceux qui osèrent défier l’Albion sur l’Océan

On l’appelait Ti’Jean, surnom qu’on lui donna
Chétif enfant des rues, à son embarquement
Au port de Saint-Malo, en guise de pensionnat
Sur une humble frégate, corsaire au fier gréement

Entre mille corvées et les coups indistincts
Qu’un quartier-maître aigri prodiguait sans mesure
Aux mousses innocents et même aux pilotins
Il n’attendait qu’un ordre, monter dans la mâture

A l’appel du sifflet, joyeux, il s’élançait
Le premier des gabiers, l’intrépide gamin
Pour ferler quelque voile, assurer un étais
En courant sur les vergues comme sur un chemin

Même le vieux bosco admirait cette grâce
Funambule insouciant, tout en légèreté
Sur les filins de chanvre, il dansait dans l’espace
Oubliant les épreuves, ivre de liberté

Les furieux abordages ne l’effrayaient plus guère
Tant qu’il pouvait rester dans ses huniers chéris
D’où son mousquet en main, tel un dieu de la guerre
Il frappait comme la foudre, en tireur aguerri

Dans son cachot humide aux grilles de membrures
Son esprit s’évadant, il survole la Manche
Il est libre à nouveau, grimpant les enfléchures
Vers son royaume intime, orné de voiles blanches


Gao T. Kanth
Un magnifique poème au vocabulaire très riche.
Malgré quelques fautes de versification (rimes irrégulières, césures mal placées) qui s'améliorent en fin de poème, je suis époustouflé par cet élan et cette verve poétique.
Bravo !
Eric
 

REVEPOURPRE

Maître poète
Inscrit
19 Juillet 2018
Messages
5,896
J'aime
4,922
Points
173
Localité
BREST
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
UN riche vocabulaire de la Marine..parfaitement versifié!!

moi je n'ai vu que de beaux alex!!

bravo

AB


RP
 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
5,642
J'aime
8,578
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
Un beau poème où la mesure poétique est emportée par les voiles blanches du funambule gabier ;) j'ai adoré vous lire, cher Kanth.
 

Kanth

Poète confirmé
Inscrit
10 Avril 2020
Messages
141
J'aime
202
Points
43
Localité
Shanghai
Je suis
Un homme
Hors ligne
#5
Un magnifique poème au vocabulaire très riche.
Malgré quelques fautes de versification (rimes irrégulières, césures mal placées) qui s'améliorent en fin de poème, je suis époustouflé par cet élan et cette verve poétique.
Bravo !
Eric
Merci EricB pour cette lecture attentive et cette aimable appréciation. Je suis heureux que le poème vous plaise.
Vous avez raison sur l'irrégularité de quelques rimes. J'essaie de respecter le genre des rimes, masculines ou féminines, mais je laisse parfois passer quelques couples singulier/pluriel irréguliers (3ème, 8eme et 9eme quatrains).
L'emplacement des césures est un défi redoutable dans un poème en forme de récit. Je m'efforce de la faire figurer à mi-vers, mais elle m'échappe parfois selon la scansion de style épopée que j'ai en tête au moment de l'écriture. C'est ce qui m'amène à user (ou abuser) de la forme ancienne de « césure épique » et son rythme 6 et demi / 6, ce qui donne de faux alexandrins, mais sonne bien à la déclamation.
Ces discussions formelles sont intéressantes, et j'apprécie votre « oeil » exercé.
Reste l'essentiel, la tentative de donner du plaisir au lecteur.
Amitiés
Kanth

Et tous mes remerciements à vous aussi, REVEPOURPRE et CHESSMEC pour ces messages qui me touchent.
A vous lire sur le site.
Kanth
 
Dernière édition:

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
3,561
J'aime
5,957
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#6
J'avais lu ce très joli texte auparavant sans le commenter, aujourd'hui je le relis avec plaisir tant le poème est bien mené. Un métier de funambule, un métier dangereux que celui du Gabier, souvent perché à travailler dans la mâture et aux manœuvres, ainsi qu'à l'entretien du gréement. C'était là l'époque des grands voiliers qui naviguaient sur les mers, la vie était stricte à bord, la discipline était indispensable aux bonnes manoeuvres. Merci du partage Kanth !
 

Kanth

Poète confirmé
Inscrit
10 Avril 2020
Messages
141
J'aime
202
Points
43
Localité
Shanghai
Je suis
Un homme
Hors ligne
#7
Merci à vous Moïse Wolff.
Lorsque nous imaginons vivre à un autre siècle, nous nous voyons toujours chevalier ou princesse, alors que nous aurions été paysanne ou paysan dans 90% des cas. De même, il n'y avait pas que des amiraux, capitaines corsaires ou officiers arpentant le pont d'un air supérieur. Le lot commun était ce que vous avez rappelé dans votre commentaire, la dure besogne de l'équipage, qui devait fonctionner comme une mécanique. J'aurais alors sans doute préféré être gabier, plutôt que soutier...
 
Inscrit
24 Mars 2020
Messages
688
J'aime
943
Points
98
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
Bel écrit qui nous transporte par delà les mers, par delà les siècles.
Bercés par les vagues, bercés par vos mots, un bel hommage au métier de gabier.
Merci pour ce partage.

Amicalement.
 
Inscrit
19 Janvier 2019
Messages
358
J'aime
583
Points
148
Age
60
Localité
Montfort-sur-Meu
Je suis
Un homme
Hors ligne
#9
Bonjour,
vous nous avez offert un voyage magnifique dans le temps et l'espace.
je sens presque le vent salé déposer sur moi une fraîcheur apaisante.
A bientôt
 

Kanth

Poète confirmé
Inscrit
10 Avril 2020
Messages
141
J'aime
202
Points
43
Localité
Shanghai
Je suis
Un homme
Hors ligne
#10
Bel écrit qui nous transporte par delà les mers, par delà les siècles.
Bercés par les vagues, bercés par vos mots, un bel hommage au métier de gabier.
Merci pour ce partage.

Amicalement.
C'est moi qui vous remercie, Souricette, pour votre message. Ces funambules des mers méritaient bien une petite pensée.
Amitiés.

Bonjour,
vous nous avez offert un voyage magnifique dans le temps et l'espace.
je sens presque le vent salé déposer sur moi une fraîcheur apaisante.
A bientôt
Bonjour et merci Quatre-Sous, je suis heureux que ce texte vous plaise. J'essaie souvent dans mes textes d'ouvrir un peu une fenêtre sur le grand large... ici au sens réel autant que figuré.
A bientôt sur le site.
 

Zoé

Grand poète
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
885
J'aime
924
Points
153
Age
52
Localité
Sarthe
Je suis
Une femme
Hors ligne
#11
Je me suis laissée embarquer dans l'histoire avec grand plaisir
C'est vivant, captivant, émouvant, et si joliment conté
Merci beaucoup Kanth pour ce beau moment
 

Membres en ligne

Anniversaires du jour

Haut