• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème Le poète se lève tôt

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
1,925
J'aime
2,162
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#1
Le poète se lève tôt pour voir le soleil
Dans le froid ou le chaud qui pointe vers l’est
Entendre les moineaux est pour lui une merveille
Tout comme les arbres sombres vêtues de feuilles épaisses
Dans leur cabaretière il prépare du café
Certains ont une carafe pour infuser le thé
Qu’il boit allègrement commençant la journée
Par un bon remontant qui éveille ses neurones
Après une toilette sommaire, le voilà qui s’assied
Le ciel se pare d’un bleu foncé presque pétrole
Et bien avant que l’aube ne vienne le déranger
Ils se met à écrire les rêves de la nuit folle
Ces étranges histoires qu’il a vu et senti
Et voici maintenant que pointe le soleil
Si le ciel n’est pas couvert de maladresse
D’un gris ou d’un brouillard qui lui cache le reste
De l’aube il se nourrit ainsi que de promesses
Pour cette nouvelle journée qui s’offre à ses visions
Il n’oublie pas le geste ni les jolis prénoms
De ces âmes en détresse qui parsèment ses songes
Le poète se lève tôt et n’aime pas les mensonges
Il commence à écrire des mots sans intentions
Pour dire je suis en vie, je demande pardon
Ne cherchez pas toujours dans mes vers une raison
Elle n’appartient qu’aux hommes qui vivent sans passions
 
D

danielm

Invité
Hors ligne
#2
Le poète se lève tôt pour voir le soleil
Dans le froid ou le chaud qui pointe vers l’est
Entendre les moineaux est pour lui une merveille
Tout comme les arbres sombres vêtues de feuilles épaisses
Dans leur cabaretière il prépare du café
Certains ont une carafe pour infuser le thé
Qu’il boit allègrement commençant la journée
Par un bon remontant qui éveille ses neurones
Après une toilette sommaire, le voilà qui s’assied
Le ciel se pare d’un bleu foncé presque pétrole
Et bien avant que l’aube ne vienne le déranger
Ils se met à écrire les rêves de la nuit folle
Ces étranges histoires qu’il a vu et senti
Et voici maintenant que pointe le soleil
Si le ciel n’est pas couvert de maladresse
D’un gris ou d’un brouillard qui lui cache le reste
De l’aube il se nourrit ainsi que de promesses
Pour cette nouvelle journée qui s’offre à ses visions
Il n’oublie pas le geste ni les jolis prénoms
De ces âmes en détresse qui parsèment ses songes
Le poète se lève tôt et n’aime pas les mensonges
Il commence à écrire des mots sans intentions
Pour dire je suis en vie, je demande pardon
Ne cherchez pas toujours dans mes vers une raison
Elle n’appartient qu’aux hommes qui vivent sans passions
Le levé comme le coucher nous fond rêver.
joli merci pour la lecture
DanielM
 

dridro

Grand poète
Inscrit
30 Septembre 2018
Messages
1,598
J'aime
2,015
Points
173
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
J'aime le titre de votre poème!

La Poésie reste un Don "cultivable" au fil des années et leurs trajets...

Merci et bon dimanche,Michel!

Driss
 
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
16,158
J'aime
22,913
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#7
Encore un très bel écrit sensible cette fois à une nouvelle journée qui se lève, très agréable lecture :)

MERCI pour ce beau partage :sneaky:


Belle journée ensoleillée
Amicalement
Personne :D
 
Inscrit
21 Août 2018
Messages
2,830
J'aime
3,213
Points
173
Localité
Corse et du monde
Je suis
Un homme
Hors ligne
#8
Le poète se lève tôt pour voir le soleil
Dans le froid ou le chaud qui pointe vers l’est
Entendre les moineaux est pour lui une merveille
Tout comme les arbres sombres vêtues de feuilles épaisses
Dans leur cabaretière il prépare du café
Certains ont une carafe pour infuser le thé
Qu’il boit allègrement commençant la journée
Par un bon remontant qui éveille ses neurones
Après une toilette sommaire, le voilà qui s’assied
Le ciel se pare d’un bleu foncé presque pétrole
Et bien avant que l’aube ne vienne le déranger
Ils se met à écrire les rêves de la nuit folle
Ces étranges histoires qu’il a vu et senti
Et voici maintenant que pointe le soleil
Si le ciel n’est pas couvert de maladresse
D’un gris ou d’un brouillard qui lui cache le reste
De l’aube il se nourrit ainsi que de promesses
Pour cette nouvelle journée qui s’offre à ses visions
Il n’oublie pas le geste ni les jolis prénoms
De ces âmes en détresse qui parsèment ses songes
Le poète se lève tôt et n’aime pas les mensonges
Il commence à écrire des mots sans intentions
Pour dire je suis en vie, je demande pardon
Ne cherchez pas toujours dans mes vers une raison
Elle n’appartient qu’aux hommes qui vivent sans passions
Un texte que je pourrais parphraser par :"Le poète a ses raisons que la raison ignore ..."

J'ai aimé cette contemplation matinale.

Belle journée
Pierre
 
Inscrit
26 Juillet 2018
Messages
16,158
J'aime
22,913
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#9
Un texte que je pourrais parphraser par :"Le poète a ses raisons que la raison ignore ..."

J'ai aimé cette contemplation matinale.

Belle journée
Pierre
Oui Pierre fait-le :):sneaky:

Bonne journée à vous TOUS :D

Coucou Michel et désolé d'avoir utiliser ta page ;) Je suis une personne très spontanée :)
 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
8,169
J'aime
13,524
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#10
Il n’oublie pas le geste ni les jolis prénoms
De ces âmes en détresse qui parsèment ses songes
Le poète se lève tôt et n’aime pas les mensonges
Il commence à écrire des mots sans intentions
Pour dire je suis en vie, je demande pardon
Ne cherchez pas toujours dans mes vers une raison
Elle n’appartient qu’aux hommes qui vivent sans passions
J'adore tout spécialement ces vers qui résonnent encore dans ma tête ! Merci Michel pour ce joli petit trésor ! Bon dimanche ;)
 
V

vastevue

Invité
Hors ligne
#12
Le poète se lève tôt pour voir le soleil
Dans le froid ou le chaud qui pointe vers l’est
Entendre les moineaux est pour lui une merveille
Tout comme les arbres sombres vêtues de feuilles épaisses
Dans leur cabaretière il prépare du café
Certains ont une carafe pour infuser le thé
Qu’il boit allègrement commençant la journée
Par un bon remontant qui éveille ses neurones
Après une toilette sommaire, le voilà qui s’assied
Le ciel se pare d’un bleu foncé presque pétrole
Et bien avant que l’aube ne vienne le déranger
Ils se met à écrire les rêves de la nuit folle
Ces étranges histoires qu’il a vu et senti
Et voici maintenant que pointe le soleil
Si le ciel n’est pas couvert de maladresse
D’un gris ou d’un brouillard qui lui cache le reste
De l’aube il se nourrit ainsi que de promesses
Pour cette nouvelle journée qui s’offre à ses visions
Il n’oublie pas le geste ni les jolis prénoms
De ces âmes en détresse qui parsèment ses songes
Le poète se lève tôt et n’aime pas les mensonges
Il commence à écrire des mots sans intentions
Pour dire je suis en vie, je demande pardon
Ne cherchez pas toujours dans mes vers une raison
Elle n’appartient qu’aux hommes qui vivent sans passions

Oui, bien dit.
Le poète reçoit pour éveiller.
Merci bien bas.
 
S

Samsara

Invité
Hors ligne
#14
Bonjour Michel,

Mes vers préférés inconditionnellement ! .

Ne cherchez pas toujours dans mes vers une raison
Elle n’appartient qu’aux hommes qui vivent sans passions

Le Poète se lève tôt et se couche tard *sourire*

Belle journée jusqu'au bout de la nuit

Amitiés

Paule



Je
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
1,925
J'aime
2,162
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#15
Bonjour Michel,

Mes vers préférés inconditionnellement ! .

Ne cherchez pas toujours dans mes vers une raison
Elle n’appartient qu’aux hommes qui vivent sans passions

Le Poète se lève tôt et se couche tard *sourire*

Belle journée jusqu'au bout de la nuit

Amitiés

Paule



Je
merci paule de votre intervention spontanée dans mon coeur si faible. :)
 

Concours sur le thème du printemps

concours printemps

Membres en ligne

Haut